Les combinaisons possibles entre les trois candidats au titre

partages
commentaires
Les combinaisons possibles entre les trois candidats au titre
Par : Jean-Philippe Vennin
15 nov. 2018 à 18:15

Sébastien Ogier, Thierry Neuville et Ott Tänak vont s'affronter, aux côtés de leurs copilotes respectifs, pour le titre mondial à partir de la nuit prochaine en heure de Paris. Découvrez ce que serait leur total de points à tous les trois en fonction du rallye et de la Power Stage.

Si l'on s'attend essentiellement à un duel entre Ogier et Neuville sur les spéciales en terre de Nouvelle-Galles du Sud, le bras de fer opposant le pilote M-Sport Ford et celui de Hyundai au championnat ayant duré toute la saison, l'histoire récente a montré que les chances de Tänak d'arbitrer celui-ci sont bien réelles – même avec un handicap de 23 points sur la ligne de départ.

Arrivé tardivement dans la course au titre, grâce à trois victoires estivales consécutives, le pilote Toyota a ensuite mené les deux derniers rendez-vous disputés à ce jour avant de rencontrer des problèmes. Surtout, ayant abordé l'avant-dernière manche de la saison, en Catalogne, avec 21 points de retard sur Neuville – alors leader –, il a virtuellement effacé ce handicap durant la première étape, courue sur terre. Cela, en signant d'excellents chronos alors qu'il s'élançait le troisième dans les spéciales, juste derrière ses deux rivaux.

Lire aussi :

Tänak était leader du rallye le vendredi soir en Espagne, tandis qu'Ogier et Neuville naviguaient dans les dernières places du top 10. Si l'Estonien parvient à rééditer cette performance durant la première étape australienne, il pourrait disposer le lendemain d'une position sur la route bien plus favorable que celle de ses rivaux – l'ordre de départ étant établi en inversant le classement provisoire de la veille.

Un tel scénario ne sera toutefois possible que si la pluie annoncée n'arrive finalement pas. Les conditions seraient alors très proches de celles dans lesquelles le binôme Tänak/Yaris WRC a été de loin le plus performant que la deuxième partie de la saison, mais cela paraît peu probable.

"La principale chose sera la météo. Il semble que ça change tout le temps et qu'il soit difficile de prédire ce qui arrive", a d'ailleurs déclaré lors du shakedown l'ancien équipier d'Ogier chez M-Sport, qui avait estimé précédemment : "Je vais tout donner. J'ai toujours une chance mathématique au championnat pilotes, et même si je n'ai pas vraiment mon sort entre les mains, je vais attaquer et je ne renoncerai pas."

Lire aussi :

La différence de trois points seulement entre le quintuple Champion et Neuville signifie quant à elle que les deux francophones abordent le rallye quasiment sur un pied d'égalité, l'écart entre eux étant pour ainsi dire compensé par leur position sur la route – en tout cas si celle-ci reste sèche.

"La pression est maintenant sur nos rivaux qui doivent combler leur retard. Nous sommes conscients du fait qu'ouvrir la route ne sera pas une tâche facile, mais tout peut arriver et nous sommes prêts pour le challenge. Nous avons eu beaucoup de succès en Australie au fil des ans, et notre objectif est d'ajouter encore à ces succès", a dit le Français.

De son côté, Neuville a rappelé que "les derniers rallyes n'ont pas tourné en notre faveur et on se retrouve impliqués dans une bagarre incroyable et intense au championnat. Tous les constructeurs et équipages ont eu des hauts et des bas cette saison, mais on doit mettre tout ça derrière nous et nous concentrer pour faire un week-end parfait."

Des scénarios à gogo

Les scénarios possibles étant innombrables avec en prime la Power Stage et ses points de bonus, voici un tableau récapitulatif du total de points que détiendrait chacun des trois pilotes en fonction de son classement dans le rallye comme dans cette fameuse dernière spéciale, dimanche.

Sébastien Ogier / Julien Ingrassia (204 points avant l'Australie)

Position au classement du rallye 1er 2e 3e 4e 5e 6e 7e 8e 9e 10e 11+
Points sans compter la Power Stage 229 222 219 216 214 212 210 208 206 205 204
1er de la Power Stage (5 pts de bonus) 234 227 224 221 219 217 215 213 211 210 209
2e de la Power Stage (4 pts de bonus) 233 226 223 220 218 216 214 212 210 209 208
3e de la Power Stage (3 pts de bonus) 232 225 222 219 217 215 213 211 209 208 207
4e de la Power Stage (2 pts de bonus) 231 224 221 218 216 214 212 210 208 207 206
5e de la Power Stage (1 pt de bonus) 230 223 220 217 215 213 211 209 207 206 205

Thierry Neuville / Nicolas Gilsoul (201 points avant l'Australie)

Position au classement du rallye 1er 2e 3e 4e 5e 6e 7e 8e 9e 10e 11+
Points sans compter la Power Stage 226 219 216 213 211 209 207 205 203 202 201
1er de la Power Stage (5 pts de bonus) 231 224 221 218 216 214 212 210 208 207 206
2e de la Power Stage (4 pts de bonus) 230 223 220 217 215 213 211 209 207 206 205
3e de la Power Stage (3 pts de bonus) 229 222 219 216 214 212 210 208 206 205 204
4e de la Power Stage (2 pts de bonus) 228 221 218 215 213 211 209 207 205 204 203
5e de la Power Stage (1 pt de bonus) 227 220 217 214 212 210 208 206 204 203 202

Ott Tänak / Märtin Järveoja (181 points avant l'Australie)

Position au classement du rallye 1er 2e 3e 4e 5e 6e 7e 8e 9e 10e 11+
Points sans compter la Power Stage 206 199 196 193 191 189 187 185 183 182 181
1er de la Power Stage (5 pts de bonus) 211 204 201 198 196 194 192 190 188 187 186
2e de la Power Stage (4 pts de bonus) 210 203 200 197 195 193 191 189 187 186 185
3e de la Power Stage (3 pts de bonus) 209 202 199 196 194 192 190 188 186 185 184
4e de la Power Stage (2 pts de bonus) 208 201 198 195 193 191 189 187 185 184 183
5e de la Power Stage (1 pt de bonus) 207 200 197 194 192 190 188 186 184 183 182

Même si trois équipes restent en lutte pour le titre mathématiquement parlant, le titre constructeurs devrait se jouer entre Toyota et Hyundai séparés de 12 points seulement. M-Sport Ford, à 25 unités de l'équipe dirigée par Tommi Mäkinen, se concentrera sur le titre pilotes pour Ogier – un choix annoncé également, mais peut-être dans une moindre mesure, par Hyundai avec Neuville.

Le Rallye d'Australie sera à suivre en direct commenté sur Motorsport.com à partir de 22h, heure de Paris, ce jeudi soir.

Article suivant
Ogier : Un sixième titre "ne me changera pas vraiment" la vie

Article précédent

Ogier : Un sixième titre "ne me changera pas vraiment" la vie

Article suivant

La pluie pourrait compliquer les choses côté pneus aux Antipodes

La pluie pourrait compliquer les choses côté pneus aux Antipodes
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WRC
Événement Rallye d'Australie
Auteur Jean-Philippe Vennin