Ogier connaisseur de l'Acropole ? "Tout le monde aura de nouvelles notes"

Neuvième manche de la saison 2021, le Rallye de l'Acropole a beau être une épreuve historique du WRC, son retour cette année va apporter son lot de nouveautés, comme le soulignent même les fins connaisseurs du terrain que compte l'équipe Toyota.

Le retour du WRC au Rallye de l'Acropole, qui aura lieu cette semaine, ne sera évidemment pas sans rappeler de très bons souvenirs à Sébastien Ogier, qui y a signé son premier podium dans la catégorie en 2009 au volant d'une Citroën C4 et une victoire en 2011 dans la DS3. De quoi tirer un avantage pour l'épreuve de 2021 ? Pas vraiment selon le leader du championnat, qui souligne au contraire que l'épreuve grecque fera du neuf avec du vieux.

"Bien sûr, nous pouvons avoir une idée de ce à quoi nous pouvons nous attendre grâce au passé, mais ce sera une nouvelle épreuve dans le sens où je pense que tout le monde aura à rédiger de nouvelles notes, et c'est toujours agréable quand tout le monde part sur un pied d'égalité comme ça", explique le Français.

Comme toujours au moment d'aborder une manche sur terre en tant que leader du WRC, la perspective d'avoir à ouvrir la route n'est pas des plus réjouissantes pour le septuple Champion du monde, mais celle-ci n'est que la rançon du très bon niveau de performance affiché depuis le début de la campagne. Fidèle à son approche, le Français préfère retenir que tout point pris n'est plus à prendre. "Je sais que ce sera un rallye où ouvrir la route sera un défi, mais c'est bien d'être dans la position où nous sommes au championnat et nous allons faire tout ce que nous pouvons pour maintenir cet écart. Ce sera notre objectif."

Toyota a dans ses rangs non pas un, mais deux des trois derniers vainqueurs de l'épreuve. En effet, Jari-Matti Latvala, désormais à la tête du programme WRC de la marque japonaise, y a lui aussi connu le succès et il est même le dernier en date à avoir eu droit à la couronne de lauriers dans le Championnat du monde, grâce à la victoire qu'il y a obtenue avec Volkswagen en 2013.

Lui-même connaisseur des spécificités de ces routes donc, le Finlandais abonde dans le sens de son pilote vedette et ancien coéquipier : "Vous devez vraiment penser à votre pilotage car [ce rallye] peut être rude par endroits et l'usure des pneus est assez élevée. Certaines des spéciales proches de Lamia n'ont pas été empruntées depuis 16 ans, elles seront donc totalement nouvelles pour tous les pilotes actuels."

"Nous savons que les organisateurs ont beaucoup travaillé sur les routes, et l'état des routes semble être bien meilleur que par le passé. Il y a cependant beaucoup de terre meuble à la surface, et ouvrir la route pourrait être un véritable casse-tête. Bien qu'il s'agisse d'un autre nouveau rallye au calendrier, nous avons une bonne expérience du Rallye de l'Acropole au sein de l'équipe, et j'espère que cela nous aidera à réussir cette épreuve."

Lire aussi :

Dauphin d'Ogier au championnat, à égalité avec Thierry Neuville, Elfyn Evans a lui aussi quelques souvenirs des lieux, mais l'impression malgré tout d'un saut dans l'inconnu : "J'ai déjà fait l'Acropole une fois, en 2012, mais c'était avec une voiture à deux roues motrices. Ce sera évidemment une expérience très différente d'y aller avec une WRC, et il y aura beaucoup de nouvelles notes à écrire. C'est donc plus ou moins comme si je participais à un tout nouveau rallye, même si Scott [Martin, son copilote] y a un peu plus d'expérience."

"Le parcours comprend de nombreuses spéciales qui ne vont être utilisées qu'une seule fois, ce qui est inhabituel, et cela signifie qu'il y aura beaucoup de nettoyage à faire, comme pour tout rallye sur terre sèche. Nous ne savons pas exactement à quoi nous allons être confrontés, mais nous y allons pour obtenir le meilleur résultat possible, comme toujours."

partages
commentaires
Katsuta contraint au forfait pour le Rallye de l'Acropole
Article précédent

Katsuta contraint au forfait pour le Rallye de l'Acropole

Article suivant

Hyundai se prépare à un Rallye de l'Acropole difficile

Hyundai se prépare à un Rallye de l'Acropole difficile
Charger les commentaires