Ogier : "Je n'avais pas un bon rythme" dans l'ES12

partages
commentaires
Ogier : "Je n'avais pas un bon rythme" dans l'ES12
Par :
9 juin 2018 à 13:54

Le pilote M-Sport est revenu, lors du passage de la mi-journée au parc d'assistance, sur sa contre-performance de la douzième spéciale qui a permis à Thierry Neuville de se rapprocher dangereusement.

Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, M-Sport Ford WRT Ford Fiesta WRC
Sébastien Ogier, M-Sport Ford WRT
Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, M-Sport Ford WRT Ford Fiesta WRC
Sébastien Ogier, M-Sport Ford WRT
Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, M-Sport Ford WRT Ford Fiesta WRC
Thierry Neuville, Hyundai Motorsport
Thierry Neuville, Nicolas Gilsoul, Hyundai Motorsport Hyundai i20 Coupe WRC
Thierry Neuville, Hyundai Motorsport
Thierry Neuville, Nicolas Gilsoul, Hyundai Motorsport Hyundai i20 Coupe WRC

Tout comme il l'avait fait au point stop de la spéciale, et comme l'avait constaté "en direct" son équipe puisqu'il avait concédé du temps de façon régulière tout au long des 28,82 kilomètres de Monte Lerno, Sébastien Ogier a expliqué qu'il n'avait rencontré aucun problème particulier.

"Bien sûr, c'est un peu plus intense maintenant. Honnêtement, je n'avais pas un bon rythme dans la spéciale", a-t-il en effet déclaré, sans perdre son sourire, au micro de WRC All Live. "Je n'ai pas vraiment compris pourquoi. C'était un peu plus glissant, je ne 'croyais' pas vraiment le grip, je me battais avec l'arrière de ma voiture."

"Je n'avais pas le sentiment d'être aussi lent, peut-être un peu plus lent [qu'idéalement], et quand j'ai vu que c'était 14 secondes [l'écart], cela a été une mauvaise surprise. Je vais donc devoir attaquer cet après-midi."

Ogier, dont l'avance de 4"9 après cette ES12 a été encore réduite à 2"9 à l'issue de la courte ES13, a cependant précisé qu'il ne prendrait pas de risques insensés car il ne pouvait "[se] permettre un autre mauvais résultat après celui du Portugal".

Alerte pour Neuville

L'équipe Hyundai, en revanche, a bel et bien découvert un problème de pression d'essence trop basse pour la voiture de Thierry Neuville sur le secteur routier reliant l'ES12 à l'assistance d'Alghero. Voyant que le problème venait de l'intérieur, puisqu'il n'y avait pas de fuite, elle a décidé de remplacer tout le réservoir et a terminé son travail dans le temps imparti de 30 minutes.

Pas de quoi, cependant, inquiéter outre-mesure le Belge, revenu lui aussi sur sa matinée et sur cette fameuse ES12.

"Cela a été une bonne matinée. On a attaqué fort dans les deux premières spéciales et l'écart était assez petit, je dirais, entre Seb et moi", a-t-il rappelé. "Mais dans la dernière, il n'était probablement pas à 100% en confiance. Moi, j'ai eu une très bonne spéciale, particulièrement sur la fin, j'ai attaqué très fort et j'ai pu augmenter le rythme."

"Évidemment, c'est mieux d'avoir 20 ou 30 secondes d'avance, mais ça fait partie du jeu. On va juste transpirer un peu plus cet après-midi et essayer d'attaquer."

Avec un terrain plus cassant et une température plus élevée, Neuville hésitait encore à embarquer une ou deux roues de secours. "On doit penser à la performance, bien sûr, mais parfois, deux roues de secours aident aussi la performance", a-t-il souligné dans un sourire.

La première des trois spéciales de l'après-midi doit débuter à 16h08.

Article suivant
ES13 - Lappi meilleur temps, Neuville réduit encore l'écart

Article précédent

ES13 - Lappi meilleur temps, Neuville réduit encore l'écart

Article suivant

ES14 à 16 - Ogier tient bon dans une lutte au sommet

ES14 à 16 - Ogier tient bon dans une lutte au sommet
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WRC
Événement Rallye d'Italie
Pilotes Sébastien Ogier , Thierry Neuville
Auteur Jean-Philippe Vennin
Soyez le premier à recevoir toute l'actu