Ogier : "Je pense que la pression est sur moi"

En position favorable pour décrocher un huitième titre de Champion du monde, Sébastien Ogier s'apprête à vivre un week-end riche en émotions à Monza, qui marquera la fin de sa collaboration avec son copilote Julien Ingrassia, ainsi que celle de son engagement à temps plein en WRC.

Ogier : "Je pense que la pression est sur moi"

Avec 17 points d'avance au championnat sur son coéquipier Elfyn EvansSébastien Ogier a son destin en mains pour conclure la saison avec un huitième titre mondial à l'issue du Rallye de Monza. Au delà de l'importance que revêt l'épreuve italienne, cette dernière va marquer beaucoup de changements dans sa carrière et plus globalement pour le WRC, qui vit là ses derniers instants avant l'arrivée de l'hybride.

"De toute évidence, il reste encore beaucoup à jouer ce week-end alors que nous nous battons pour le titre avec Elfyn. Honnêtement, j'ai la sensation que j'ai fait les préparatifs comme toujours et je ferai de mon mieux pour finir en beauté", a-t-il rappelé lors de son passage en conférence de presse ce jeudi. "Je veux profiter autant que possible de ma dernière fois avec cette voiture fantastique et de la dernière fois avec Julien [Ingrassia]. Il y a beaucoup de choses dont je veux profiter pour la dernière fois."

Même si le Rallye de Monza mettra un terme à sa dernière saison complète en WRC, le Gapençais sera tout de même présent l'an prochain, et ce dès le Rallye Monte-Carlo programmé en janvier prochain.

"C'est un peu étrange de savoir que ce n'est pas exactement le dernier [rallye]. Je reviendrai peut-être l'année prochaine. Honnêtement, je ne sais pas ce que je ressens à ce sujet. J'ai pris la décision de prendre ma retraite et c'est un peu étrange que cela ne s'arrête pas net. Il n'y a aucune garantie pour être honnête [au sujet de 2022]."

Malgré toutes ces perspectives et un avenir en pointillés, il ne perd pas de vue son principal objectif du week-end, décrocher le titre mondial face à son coéquipier. Bien conscient de son avantage, il compte tout de même sur le Gallois pour lui mener la vie dure.

"Je sens en ce moment que je mets encore beaucoup d’énergie pour bien finir cette saison. Je pense que la pression est sur moi. Je ne peux pas vraiment dire qu'elle est sur Elfyn car j’ai les cartes en mains et, si je les utilise bien, il n’y a aucune raison de ressentir une pression supplémentaire", a-t-il admis. "Mais, bien sûr, je m’attends à ce qu’il fasse tout ce qu’il peut pour remporter le rallye."

Disputée par des conditions dantesques, l'édition 2020 de l'épreuve italienne lui avait souri en lui permettant de décrocher une septième couronne mondiale en décembre dernier. Cette semaine, la météo devrait être nettement plus clémente même si les conditions rencontrées dans les spéciales montagneuses restent incertaines.

"Il fait beau et un peu plus ensoleillé. Certaines sections [seront] plus faciles, mais je ne pense pas que ce sera complètement sec. Ce sera encore un week-end difficile."

Lire aussi :

partages
commentaires
Shakedown - L'échauffement pour Rovanperä avant les choses sérieuses
Article précédent

Shakedown - L'échauffement pour Rovanperä avant les choses sérieuses

Article suivant

La fin de l'ère Ogier : "J'ai douté de moi à de nombreuses reprises "

La fin de l'ère Ogier : "J'ai douté de moi à de nombreuses reprises "
Charger les commentaires