Ogier : "J’ai pris des risques mais cela a payé"

Malgré sa première position sur la route ce vendredi, Sébastien Ogier a livré une prestation remarquable après les quatre premières spéciales du Rallye de Sardaigne. À mi-journée, le pilote Toyota occupe la troisième marche du podium.

Ogier : "J’ai pris des risques mais cela a payé"

Sébastien Ogier a réalisé une première matinée exceptionnelle sur le Rallye de Sardaigne. Sur une des épreuves du Championnat du monde considérées comme les plus exigeantes et contraignantes en terme de balayage, le Français a rendu une copie parfaite. Grâce à quatre temps dans le top 5, le pilote du team Toyota Gazoo Racing a réussi à se maintenir sur le podium en ne pointant qu'à 1"8 de la deuxième place occupée par Dani Sordo, pourtant septième sur la route.

"Je ne pouvais pas m’attendre à un meilleur départ que ça ! Honnêtement, j’étais à la limite ce matin", a précisé le septuple Champion du monde à son retour au parc d'assistance d'Olbia avant de mettre le doigt sur ce qui a joué en sa faveur. "C'était deux nouvelles spéciales ce matin et il y a toujours des différences à faire dans ces cas-là. Je pense que c'est la raison principale. Nous avons fait du bon travail lors des reconnaissances. Avec les bonnes notes, j'étais en confiance dans ces deux spéciales. Ott [Tänak] a fait une super boucle aussi, mais vu notre position sur la route, nous avons fait du super boulot."

Contraint d'ouvrir la route, il y a deux semaines au Portugal, il avait eu plus de mal à trouver ses marques en début de rallye suite à des réglages mal adaptés. Ce vendredi matin, la donne a semblé nettement différente.

"Je suis aussi plus satisfait du set-up de la voiture [par rapport au Portugal]. Donc je pense que cela confirme que nous avons été dans la bonne direction. Être troisième en ouvrant la route, c’est très bien jusqu’à maintenant."

Lire aussi :

Malgré cette entame ultra positive, le Gapençais a bien conscience que les deux spéciales empruntées ce vendredi après-midi (à deux reprises) seront sûrement plus délicates à aborder.

"Je m’attends à ce que l’après-midi soit plus compliquée avec des spéciales que tout le monde connaît. Je pense donc que le balayage sera plus important encore, mais nous allons continuer à nous battre."

À la différence de certains de ses adversaires qui ont admis avoir adopté un rythme "prudent", lui n'a pu se permettre de suivre la même stratégie. Dans son style qui le caractérise depuis longtemps, il n'a fait aucun calcul.

"Il y a eu des risques, c'est certain ! Vous devez en prendre, car dans ces conditions, vous n’avez aucune chance si vous ne le faites pas. J’ai pris des risques mais cela a payé", a-t-il avoué."Il reste encore beaucoup de kilomètres à faire, mais pour l’instant, nous pouvons être contents !"

partages
commentaires
ES3 & 4 - Rovanperä mord la poussière, Tänak s'envole
Article précédent

ES3 & 4 - Rovanperä mord la poussière, Tänak s'envole

Article suivant

ES5 & 6 - Derrière Tänak, c'est chaud entre Sordo et Ogier

ES5 & 6 - Derrière Tänak, c'est chaud entre Sordo et Ogier
Charger les commentaires