WRC
03 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé

Ogier : "On ne savait pas si on allait pouvoir finir"

partages
commentaires
Ogier : "On ne savait pas si on allait pouvoir finir"
Par :
27 janv. 2019 à 17:24

Le problème d'accélérateur évoqué par le vainqueur du Monte-Carlo à l'arrivée des deux dernières spéciales a fait douter le pilote Citroën de sa capacité à terminer le rallye, ce dimanche.

Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, Citroën World Rally Team Citroen C3 WRC
Podium : les vainqueurs Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, Citroën World Rally Team Citroen C3 WRC, les deuxièmes Thierry Neuville, Nicolas Gilsoul, Hyundai Motorsport Hyundai i20 Coupe WRC, les troisièmes Ott Tänak, Martin Järveoja, Toyota Gazoo Racing WRT Toyota Yaris WRC
Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, Citroën World Rally Team Citroen C3 WRC
Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, Citroën World Rally Team Citroen C3 WRC
Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, Citroën World Rally Team Citroen C3 WRC
Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, Citroën World Rally Team Citroen C3 WRC
Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, Citroën World Rally Team Citroen C3 WRC
Sébastien Ogier, Citroën World Rally Team
Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, Citroën World Rally Team Citroen C3 WRC

Sébastien Ogier, qui s'était emparé de la tête au général à la faveur d'une erreur de Thierry Neuville dans l'ES7, vendredi après-midi, et qui comptait deux secondes d'avance sur le pilote Hyundai après la première étape, n'a jamais pu creuser un écart supérieur à 5''6 sur le Belge. Ayant entamé le quinzième des 16 secteurs chronométrés avec 3"2 d'avance, il a vu celle-ci fondre à quatre dixièmes de seconde avant la Power Stage. C'est là qu'il a évoqué pour la première fois un "petit souci"...

Dans l'ES16 concluant le rallye, Ogier, signant son deuxième scratch du rallye (après celui de l'ES5), a finalement devancé de 1"7 un Neuville qui l'avait battu de 2"8 dans l'ES15. Le Gapençais a remporté le rallye avec 2"2 d'avance sur son dauphin au championnat en 2013, 2016 et 2017.

Lire aussi :

"Aujourd'hui, cela a été difficile jusqu'au bout, on avait des petits soucis d'accélérateur qui nous faisaient perdre, non pas énormément de temps, mais beaucoup de confiance, et on ne savait pas si cela allait empirer et si on allait pouvoir finir le rallye. Un dénouement aussi heureux, cela a joué en faveur d'une telle émotion à l'arrivée", a déclaré le vainqueur au micro de la RTBF, après avoir offert son centième succès en WRC à Citroën.

"Cette victoire, c'est beaucoup d'émotions, parce que c'est le rallye que je désire le plus gagner chaque saison. Le gagner pour la sixième fois d'affilée, avec une quatrième voiture différente, je pense que c'est magnifique. Ce sont des moments qu'il faut savourer."

Sept victoires en tout

Ogier s'est en en effet imposé en Principauté ces six dernières années mais avec trois voitures différentes : la Volkswagen Polo R WRC (trois fois), la Ford Fiesta WRC (deux) et donc la Citroën C3 WRC. En revanche, il compte aussi un premier succès signé en 2009 avec une Peugeot 207 S2000, au lendemain de son titre mondial Junior WRC, alors que l'épreuve ne faisait partie que de l'IRC (devenu depuis Championnat d'Europe ERC).

"On y a cru jusqu'au bout, et au départ de la Power Stage, je me suis dit : 'Allez, on donne tout, et on verra bien, si ça le fait pas, je n'aurai pas de regrets !' Je ne voulais pas faire n'importe quoi non plus, parce qu'une deuxième place, c'est malgré tout un bon résultat pour commencer la saison. Mais comme le Monte-Carlo, c'est le rallye qui me fait rêver, j'ai réussi à aller chercher un petit plus dans la Power Stage pour décrocher la victoire", a conclu le sextuple Champion du monde et déjà leader cette année.

Article suivant
Championnats - Ogier et Hyundai premiers leaders

Article précédent

Championnats - Ogier et Hyundai premiers leaders

Article suivant

Neuville regrette le "cadeau" fait à Ogier

Neuville regrette le "cadeau" fait à Ogier
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WRC
Événement Rallye Monte-Carlo
Pilotes Sébastien Ogier
Équipes Citroën Racing
Auteur Jean-Philippe Vennin