ES7 & 8 - Ogier retardé, Neuville leader confortable

partages
commentaires
ES7 & 8 - Ogier retardé, Neuville leader confortable
Par : Jean-Philippe Vennin
8 avr. 2017 à 15:35

Le pilote Hyundai a largement accru son avance au terme de la deuxième étape, la portant à 38"9 sur celui de M-Sport qui a connu un problème technique dans la dernière spéciale.

Thierry Neuville, Nicolas Gilsoul, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport
Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, Ford Fiesta WRC, M-Sport
Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, Ford Fiesta WRC, M-Sport
Dani Sordo, Marc Marti, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport
Dani Sordo, Marc Marti, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport
Jari-Matti Latvala, Miikka Anttila, Toyota Yaris WRC, Toyota Racing
Jari-Matti Latvala, Toyota Racing
Jari-Matti Latvala, Miikka Anttila, Toyota Yaris WRC, Toyota Racing
Craig Breen, Scott Martin, Citroën C3 WRC, Citroën World Rally Team
Craig Breen, Scott Martin, Citroën C3 WRC, Citroën World Rally Team
Hayden Paddon, John Kennard, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport
Andreas Mikkelsen, Anders Jæger, Skoda Fabia R5, Skoda Motorsport

En remportant le second passage dans La Porta - Valle di Rostino (ES7 – 48,71 km) avec six secondes d'avance sur Thierry Neuville qui avait effectué un tête-à-queue dans une épingle au début de cette longue spéciale, Sébastien Ogier avait réduit à 2"2 l'écart avec le pilote belge au classement général alors qu'un seul secteur chronométré restait à disputer. Le leadership au terme de la seconde étape allait donc se jouer dans cette bien plus courte Novella (ES8 - 17,27 km), mais la Ford Fiesta du Français y a été victime du même mal que celle d'Elfyn Evans la veille : une perte de pression hydraulique, qui lui a fait perdre 36"7 sur le pilote belge.

"On a perdu la pression à la fin de la spéciale précédente. Je savais qu'il y avait un problème. La voiture est en propulsion. L'objectif était de terminer aujourd'hui", a déclaré Ogier au point stop tandis que son adversaire exultait quelques minutes plus tôt : "C'était très important [de creuser l'écart]. On lutte pour la victoire. On a été très fort aujourd'hui, j'attaquais dur. Ce sera difficile demain, la première spéciale sera difficile."

Latvala plus en verve

Toujours deuxième, Ogier ne compte plus que 18"8 d'avance sur l'autre Hyundai de Dani Sordo qui s'est pourtant plaint de ne pas être assez rapide ce samedi par rapport à son niveau d'attaque. L'Espagnol devance désormais un Jari-Matti Latvala bien plus en verve et satisfait de sa Toyota, qui a signé le deuxième chrono de l'ES7 (derrière Ogier), dans laquelle il avait pris le dessus sur Craig Breen au général, puis le troisième de l'ES8 (derrière Neuville et Sordo). Le Finlandais est à 11"7 du podium et ne précède que de 2"8 celui de la seule Citroën encore en compétition cet après-midi.

Toujours aussi peu à son aise en Corse, Hayden Paddon occupe toujours la sixième place à un peu plus d'une demi-minute sur la dernière WRC du groupe de tête, devant les plus rapides du WRC2 (lire plus loin).

Déjà retardés vendredi, les deux équipiers d'Ogier chez M-Sport ont encore connu des malheurs aujourd'hui, et dès la boucle matinale : Ott Tänak a perdu beaucoup de temps sur un problème de moteur, Elfyn Evans est sorti de la route sans trop de dégâts et devrait repartir dimanche en Rally 2. Tous deux sont très loin du top 10 mais ils pourraient marquer quelques points précieux pour M-Sport au championnat des constructeurs. Idem pour Juho Hänninen, dans une situation similaire du côté de Toyota.

Sarrazin rétrograde

Septième du classement général et, donc, leader du WRC2, Andreas Mikkelsen a creusé l'écart dans chacune des deux spéciales de l'après-midi avec Stéphane Sarrazin qui a crevé dans la seconde et perdu beaucoup de temps, cédant même la deuxième place du général à Teemu Suninen. Derrière, Yohan Rossel et Ole Christian Veiby ont tous deux subi une crevaison également et se sont en quelque sorte neutralisés, le jeune pilote de l'Équipe de France FFSA restant sur le podium provisoire de la catégorie puisque Sarrazin n'est pas engagé dans le championnat.

La Porsche de Romain Dumas est toujours en tête du RGT, loin devant François Delecour qui a rencontré divers soucis sur sa Fiat 124 Abarth. Raphaël Astier reste leader du WRC3 alors que deux autres tricolores, Terry Folb et Nicolas Ciamin, sont deuxième et troisième du classement Junior derrière le jeune espagnol Nil Solans.

La troisième et dernière étape de dimanche comprendra deux spéciales dont la plus longue du rallye avec ses 53,78 km qui débutera à 8h58. Elle sera suivie de la Power Stage à partir de 12h18.

Classement après ES8/10

 

Pilote

Copilote

VoitureCat.

Temps

Écarts

 Thierry Neuville

 Nicolas Gilsoul

Hyundai

RC1  2h44'10"2
2

 Sébastien Ogier

 Julien Ingrassia

Ford

RC1

38"9

38"9

 Dani Sordo

 Marc Marti

Hyundai

RC1 

57"7

18"8

 

 Jari-Matti Latvala

 Miikka Anttila

Toyota

RC1 

1'09"4

11"7 

4

 Craig Breen

 Scott Martin

Citroën

RC1

1'12"2

2"8

6

 Hayden Paddon

 John Kennard

Hyundai

RC1

1'43"8

31"6

7

 Andreas Mikkelsen

 Anders Jæger

Skoda

RC2

6'21"7

4'37"9

 

 Teemu Suninen

 Mikko Markkula

Ford 
RC2 

7'29"6

1'07"9 

8

 Stéphane Sarrazin

 Jacques-Julien Renucci

Skoda

RC2

7'46"8

17"2

10

 Yohan Rossel

 Benoît Fulcrand

Citroën

RC2

9'56"5

2'09"7

Le classement complet sera disponible ici.

 

Prochain article WRC
Neuville : "Ce rallye est loin d'être terminé !"

Previous article

Neuville : "Ce rallye est loin d'être terminé !"

Next article

Meeke : "On est compétitifs sur la terre comme sur l'asphalte"

Meeke : "On est compétitifs sur la terre comme sur l'asphalte"

À propos de cet article

Séries WRC
Événement Tour de Corse
Pilotes Sébastien Ogier , Thierry Neuville
Auteur Jean-Philippe Vennin
Type d'article Rapport d'étape