Ogier : "Je rêvais juste un jour d'avoir la chance de le faire"

Au terme d'un week-end qu'il a outrageusement dominé, Sébastien Ogier a profité de la conférence de presse pour revenir sur sa prestation.

partages
commentaires
Ogier : "Je rêvais juste un jour d'avoir la chance de le faire"

Rarement un pilote avait survolé un rallye de cette manière récemment. Sébastien Ogier a tout simplement écrasé la concurrence, sur les spéciales alpines, pour décrocher un huitième succès historique en Principauté. Devenu le seul recordman du nombre de victoires à Monaco devant Sébastien Loeb, le tout avec pas moins de cinq constructeurs différents, il a également atteint la barre symbolique des 50 victoires en Championnat du monde grâce au rallye qui a bercé son enfance.

"C’est le rallye qui m’a donné le rêve d’être pilote un jour. Le rallye que j’ai regardé enfant et à l’époque, je rêvais juste un jour d’avoir la chance de le faire ! Collectionner huit trophées de ce rallye est une chose à laquelle je n’aurais jamais pensé et j’en suis très fier."

Lire aussi:

Malgré une facilité parfois déconcertante pour faire de réelles différences, l'octuple vainqueur du Monte-Carlo a tout de même connu deux alertes durant son week-end. Après avoir parcouru la première étape handicapé par des problèmes de freins, c'est une crevaison, le vendredi après-midi, qui est venue le contrarier.

"Le feeling était clairement très bon ce week-end dans la voiture. Peut-être pas jeudi soir, où nous avons eu le seul problème technique du week-end. Ce [problème de freins] était inhabituel pour la Yaris et après cela, elle a été vraiment parfaite. Mais cela nous a coûté un peu de temps et puis, vendredi, nous avons perdu du temps avec une crevaison et ce n’était pas si bien que ça."

Suite à cette dernière avarie, lui ayant couté une trentaine de secondes dans l'ES6, le Gapençais s'est employé dans la spéciale suivante pour sortir un temps époustouflant, reléguant ainsi ses adversaires directs à plus d'une dizaine de secondes.

"Nous avons réagi rapidement pour revenir dans la lutte et ce n’est pas souvent ces jours-ci que vous voyez des différences dans les temps comme celui-ci. Bien sûr, j’étais heureux de voir que je pouvais faire une différence quand j’attaquais."

Une différence qui s'est également ressentie dans les statistiques avec huit meilleurs temps sur quatorze possibles. Il a d'ailleurs profité de la Power Stage pour soigner son bilan comptable avec le maximum de points, en ajoutant au passage une 40e victoire dans cette spéciale "bonus". Malgré ce week-end sportivement parfait, le pilote Toyota a déploré une absence de marque tout en saluant le travail fourni par l'Automobile Club de Monaco et la FIA.

"Bien sûr, les fans ont manqué un peu cette année mais c’est déjà un succès pour l’ACM et la FIA. Ensemble, ils ont réussi à organiser ce rallye avec la situation [liée au] COVID [...] Il était important de faire ce rallye et d’avoir un départ normal – ou presque normal – de la saison WRC. J'ai hâte que les spectateurs reviennent."

Sébastien Ogier fête une victoire record au Rallye Monte-Carlo

Article précédent

Sébastien Ogier fête une victoire record au Rallye Monte-Carlo

Article suivant

Adamo : "Ce que j'ai vu ce week-end est loin de me rendre fier"

Adamo : "Ce que j'ai vu ce week-end est loin de me rendre fier"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WRC
Événement Rallye Monte-Carlo
Pilotes Sébastien Ogier
Équipes Toyota Gazoo Racing
Auteur Arnaud Guygrand