Ogier - "Un peu tôt pour juger la performance de tout le monde"

partages
commentaires
Ogier -
Par : Jean-Philippe Vennin
24 janv. 2017 à 11:47

Le vainqueur du Monte-Carlo pense qu'aucune des quatre nouvelles World Rally Cars n'a montré le moindre signe d'une domination le week-end dernier, et que cela est bon pour le championnat.

Les vainqueurs Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, M-Sport
Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, Ford Fiesta WRC, M-Sport
Les vainqueurs Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, M-Sport
Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, Ford Fiesta WRC, M-Sport
Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, Ford Fiesta WRC, M-Sport
Podium : les vainqueurs Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, M-Sport, les deuxièmes, Jari-Matti Latvala, Miikka Anttila, Toyota Racing, les troisièmes, Ott Tänak, Martin Järveoja, M-Sport
Le vainqueur Julien Ingrassia, M-Sport, se fait doucher au champagne par Ott Tänak
Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, Ford Fiesta WRC, M-Sport
Sébastien Ogier, M-Sport
Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, Ford Fiesta WRC, M-Sport
Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, Ford Fiesta WRC, M-Sport
Les vainqueurs Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, M-Sport avec le Prince Albert II de Monaco, et Jean Todt

En réalité, les quatre équipes officielles ont toutes montré que leur nouvelle WRC avait un certain potentiel, mais avec des conclusions diverses. Hyundai a occupé la tête une grande partie de l'épreuve avec Thierry Neuville, mais les conditions particulières du Monte-Carlo empêchent de savoir si l'i20 Coupe WRC avait vraiment quelque chose de plus que ses rivales. Toyota a montré de belles choses et signé une deuxième place pour ses débuts. Citroën est reparti avec un résultat décevant, mais non sans que Kris Meeke ait pu démontrer lors d'une paire de spéciales le potentiel de la C3 WRC et que Stéphane Lefebvre ait été le plus rapide dans le premier passage du Turini.

Reste M-Sport. Victoire de Sébastien Ogier, donc, podium pour Ott Tänak et sept meilleurs temps de spéciale en tout, comme Hyundai. Un résultat d'ensemble prometteur, mais dont le vainqueur pense qu'il ne laisse rien présager pour la suite de la saison.

Il est un peu tôt pour juger la performance de tout le monde, c'est très dur de voir qui a fait une grande différence ou pour voir toute domination de quiconque”, dit Ogier. “C'est un bon signe pour le championnat. J'espère qu'au bout du compte, nous serons tous là avec des performances similaires, c'est bien pour le sport, mais j'espère aussi que nous continuerons comme ça.”

Contrairement à leur habitude, Ogier et Julien Ingrassia n'ont pas tenté d'aller chercher le meilleur chrono de la Power Stage, qui conclut le rallye et rapporte des points de bonus, ce qu'ils ont réalisé maintes fois, même quand ils menaient l'épreuve avant celle-ci, durant leurs quatre saisons chez Volkswagen. La faute aux conditions météo, avec une dernière spéciale du Turini assez folle de ce point de vue, et à une petite alerte mécanique – même si elle ne les a pas touchés directement.

Nous avions une assez bonne avance [dimanche matin] et j'étais assez confiant. Mais pour la première course avec la nouvelle voiture, tout le monde a eu un peu de tension”, poursuit Ogier. “Dans la première spéciale, on a découvert qu'Ott [Tänak] avait un problème [électronique moteur] et on a eu peur que ça puisse nous arriver à nous. J'espérais qu'il pourrait aller au bout, car il méritait vraiment d'être là.”

La dernière spéciale a été difficile, les autres se sont bien passées et j'ai pu apprécier de piloter. Mais le dernier passage du Turini était piégeux – on a commencé dans les pires conditions et on savait qu'on n'avait aucune chance de lutter pour les points de la Power Stage, donc on a décidé d'assurer”, confirme le pilote.

Nous n'aurions jamais gagné s'ils n'avaient pas fait une bonne voiture avant que nous n’arrivions.

Sébastien Ogier, parlant des gens de chez M-Sport.

Ogier et Ingrassia ont donc remporté le Monte-Carlo pour la quatrième fois de suite, en six participations au volant d'une World Rally Car (après un abandon en 2012 et une deuxième place l'année suivante), la cinquième en tout si l'on ajoute leur succès de 2009 alors que l'épreuve figurait au calendrier de l'Intercontinental Rally Challenge (IRC) et non du WRC.

Évidemment, c'est vraiment génial. Il y avait tant de nouvelles choses, mais une chose n'est pas nouvelle : nous sommes les vainqueurs du Rallye Monte-Carlo – c'est quelque chose qui ne m'ennuie jamais !”

Nous avions un des challenges les plus difficiles, certainement, pour notre génération de pilotes. Et quand vous ajoutez à cela que j'ai rejoint M-Sport il y a un mois environ et n'ai eu que quelques jours dans la voiture... Quand je suis venu ici, je me disais que tout pouvait arriver, c'est le Monte-Carlo, mais je manquais un peu de préparation spécifique. Être là est une grande surprise, et je suis très content pour toute l'équipe. Nous n'aurions jamais gagné s'ils n'avaient pas fait une bonne voiture avant que nous n’arrivions. Bien joué tout le monde chez M-Sport.”

"La Fiesta a toujours été forte en Suède"

Pour son arrivée presque en catastrophe dans cette nouvelle équipe, le quadruple champion du monde ne pouvait rêver meilleur début. Il a déjà la tête en Suède, pour la deuxième manche de la saison, une nouvelle fois dans des conditions particulières avant d'attaquer au Mexique les rallyes sur terre “traditionnels” où l'on pourra se faire une idée plus précise du potentiel de chacun.

Pour l'instant, on a eu un début assez génial, je suis sûr que ça aide à bâtir toute relation. C'était étrange, en revenant sur Monte-Carlo, de fêter avec tout le monde et de féliciter des gens que je ne connais quasiment pas encore ! Mais je pense que c'est le meilleur moyen de commencer à travailler ensemble. Je suis sûr que nous partagerons d'autres succès.”

J'adore la Suède, c'est un rallye que j'ai gagné une paire de fois et j'y pense déjà. Dans le passé, la Fiesta a toujours été forte en Suède et je ne vois rien qui puisse m'empêcher d'être en confiance avant d'y aller.”

Prochain article WRC
Latvala - "On peut construire des voitures de rallye en Finlande !"

Previous article

Latvala - "On peut construire des voitures de rallye en Finlande !"

Next article

Wilson - "Rien ne fait peur" à M-Sport

Wilson - "Rien ne fait peur" à M-Sport

À propos de cet article

Séries WRC
Événement Rallye Monte-Carlo
Pilotes Sébastien Ogier
Auteur Jean-Philippe Vennin
Type d'article Réactions