Ogier veut gagner le titre dès le Pays de Galles

Le désastreux abandon de Thierry Neuville en Espagne a ouvert la porte au pilote M-Sport pour remporter un cinquième titre consécutif en Championnat du monde des Rallyes dès la Grande-Bretagne, à la fin du mois.

Le Français a terminé deuxième derrière Kris Meeke et sa Citroën le week-end dernier, mais il a surtout porté son avantage de 17 points sur Neuville à 37 sur son propre équipier Ott Tänak. Quant au pilote Hyundai, ce second abandon consécutif lui a en effet valu de perdre une place pour se retrouver un point derrière l'Estonien.

"Nous avons fait un pas très positif vers le championnat ce week-end", a dit Ogier. "Je pense que nous étions en course pour augmenter notre avance de toute façon, mais l'erreur de Thierry a complètement changé la donne et nous avons été en mesure de creuser encore plus l'écart."

Neuville a en effet été contraint de se retirer dimanche matin après avoir endommagé sa suspension.

Ogier devra quitter le Pays de Galles, qui accueillera la manche britannique de la saison (du 26 au 29 octobre) avec 30 points d'avance sur Tänak et/ou Neuville pour devenir le second pilote (avec Sébastien Loeb) à obtenir cinq titres en WRC, avant même le dernier rendez-vous en Australie.

Une cinquième victoire de suite sur l'ancien "RAC" lui serait suffisante pour gagner le titre, quel que soit le résultat de ses adversaires. Si, d'autre part, Tänak remportait le rallye et la Power Stage et qu'Ogier se classait deuxième de l'un et l'autre, la lutte se prolongerait jusqu'en Australie. Le Champion en titre s'y rendrait avec 29 points d'avance pour un maximum possible de 30 à inscrire aux Antipodes.

Il ne fait pas bon ouvrir en Australie

Ogier souhaite grandement éviter ce scénario. Rouler premier sur la route en Australie sera un sérieux handicap et coûtera beaucoup de temps au pilote de la Ford Fiesta WRC #1 par rapport à ses rivaux, au moins le premier jour.

"Je ne voudrais pas me rendre au dernier rallye en Australie en me battant encore pour le championnat", a-t-il expliqué. "Le balayage de la route est très difficile sur ce rallye et devoir lutter dans ces conditions, en tant que leader du championnat, en partant devant le premier jour, ne serait pas une bonne chose."

Ott Tänak considère pour sa part que le championnat est dans la poche pour son coéquipier. "Il y aura une belle bagarre pour la deuxième place [entre lui et Neuville, ndlr], mais Sébastien est très en sécurité", estime-t-il. "La bonne chose pour nous est que nous sommes deuxièmes et que nous aurons une meilleure place sur la route s'il pleut au Pays de Galles."

Par ailleurs, un double podium pour Ogier et Tänak à Salou a quasiment assuré le championnat des constructeurs à M-Sport, qui n'a besoin que de quatre points en Grande-Bretagne pour remporter son premier titre depuis dix ans et le premier sans le soutien officiel de Ford.

"Je pense qu'on peut commencer à préparer une petite fête pour la manche à la maison de l'équipe", a dit Ogier dans un sourire alors que le directeur de l'équipe, Malcolm Wilson, a admis que le résultat d'ensemble obtenu en Espagne était comme une victoire.

"Repartir avec un double podium de plus est fantastique pour nous", s'est-il réjoui. "Si, au début de la saison, vous m'aviez dit que nous mènerions le championnat des constructeurs et aurions deux pilotes en tête – et avec Elfyn [Evans] pas loin de la cinquième place [à un point, ndlr] – en abordant l'avant-dernière manche, je suis sûr que je ne vous aurais pas cru. L'équipe a travaillé très dur pour ça et je suis très fier de ce que nous avons accompli jusque-là."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries WRC
Pilotes Sébastien Ogier
Équipes M-Sport
Type d'article Actualités