WRC
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé

Un week-end sans pour Ogier, qui perd les commandes du championnat

partages
commentaires
Un week-end sans pour Ogier, qui perd les commandes du championnat
Par :
19 juin 2019 à 07:30

Le Français a commis plusieurs erreurs lors de l'épreuve italienne du WRC, et a délaissé le leadership à Ott Tänak.

Le Rallye de Sardaigne 2019 ne restera pas dans les annales pour Sébastien Ogier. Le Français, contraint d'ouvrir la route lors de la première journée, a en effet subi plusieurs impacts : d'abord jeudi lors du shakedown, puis vendredi lorsqu'il a percuté une pierre en spéciale, ce qui a d'emblée annihilé toutes ses chances de bien figurer au classement général de l'épreuve italienne, et enfin samedi, cette fois contre une marche sur le bord de la route.

Lire aussi : 

Arrivé en Italie en tête du championnat, le Gapençais en est donc reparti deuxième, derrière Ott Tänak qui, s'il n'a terminé que cinquième, a tout de même effectué une bonne opération au championnat. À l'arrivée, Ogier se voulait fataliste face à la situation, repassant devant lui les deux erreurs qui lui ont coûté cher ce week-end.

"Vendredi matin, comme on s'y attendait, on subissait les conditions de route en tant qu'ouvreurs et on était déjà un peu loin au classement, même si l'écart en temps n'était finalement pas trop marqué", a-t-il soulevé. "Mais tout s'est arrêté dans l'ES5, lorsque l'on a tapé une pierre. Les erreurs ne sont jamais intelligentes mais je dois dire que c'est particulièrement vrai pour celle-ci, car je connaissais cette pierre. Simplement, vu le profil de la route, avec une petite crête, et la phase d'accélération dans laquelle on est à cet endroit-là, je ne la voyais pas, et une trajectoire légèrement mal appréciée a suffi à nous arrêter."

Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, Citroën World Rally Team Citroen C3 WRC

Impact limité au classement général

Ogier n'accuse cependant que quatre points de retard au championnat face à son rival estonien. Un écart qui aurait pu être plus important, mais le pilote Citroën a bien réussi à limiter les dégâts en signant le deuxième temps de la Power Stage, s'emparant ainsi des quatre points qui vont avec, tandis que le pilote Toyota voyait la victoire s'envoler dans les derniers kilomètres à cause d'une panne de direction.

Lire aussi :

"Le seul objectif qu'il nous restait était la Power Stage, même si en partant premiers des WRC nos espoirs étaient plutôt faibles", reprend le pilote Citroën. "Au prix d'une grosse attaque, on a réussi à accrocher quatre points et on peut en être satisfaits. Et puis le bilan final de ce week-end, qui s'annonçait comme très négatif pour notre championnat, l'est finalement un peu moins compte tenu de la malchance qu'a rencontrée Ott. Franchement, je ne m'en réjouis pas, car il a fait une super performance et il méritait mieux que ça, mais c'est la course. Maintenant place aux vacances pour recharger les batteries, puis on se retrouve en Finlande, prêts à reprendre le combat !"

Article suivant
Sordo ne sait pas quel sera son prochain rallye

Article précédent

Sordo ne sait pas quel sera son prochain rallye

Article suivant

Le patron de Toyota s'excuse auprès de Tänak

Le patron de Toyota s'excuse auprès de Tänak
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WRC
Événement Rallye de Sardaigne
Pilotes Sébastien Ogier
Équipes Citroën Racing
Auteur Willy Zinck