Østberg pourrait alterner entre Michelin et DMACK

partages
commentaires
Østberg pourrait alterner entre Michelin et DMACK
Par : David Evans
Co-auteur: Jean-Philippe Vennin
26 mai 2017 à 15:33

Le pilote norvégien pourrait changer plusieurs fois de fournisseur de pneus pour sa Ford Fiesta WRC privée cette saison, en fonction des manches du Championnat du monde des Rallyes.

Mads Ostberg, Ola Floene, Ford Fiesta WRC
Mads Ostberg, Ola Floene, Ford Fiesta WRC
Mads Østberg
Mads Østberg, Ola Fløene, Ford Fiesta WRC
Mads Østberg, Ola Fløene, Ford Fiesta WRC
Elfyn Evans, Daniel Barritt, Ford Fiesta WRC, M-Sport
Elfyn Evans, Daniel Barritt, Ford Fiesta WRC, M-Sport
Elfyn Evans, Daniel Barritt, Ford Fiesta WRC, M-Sport
Elfyn Evans, Daniel Barritt, Ford Fiesta WRC, M-Sport

Mads Østberg a surpris son monde en passant dans le camp DMACK pour le Rallye du Portugal, la semaine dernière, prenant la décision d'abandonner les Michelin à la toute dernière minute où il a pu le faire. Un privilège dû à son statut de pilote privé, lui qui évolue cette année au sein d'une structure mise sur pied communément avec Martin Prokop, même si la voiture est officiellement engagée par M-Sport puisque les WRC 2017 doivent l'être impérativement par un constructeur.

Impressionné par ce qu'il a découvert, et dont Elfyn Evans était le seul à disposer jusque-là sur sa Ford "officielle" M-Sport, l'ancien pilote Citroën dit vouloir peser le pour et le contre de chaque manufacturier avant de choisir ses pneus pour la prochaine manche, en Sardaigne dans deux semaines, et pour les suivantes. Si une telle situation est acceptée par les deux entreprises concernées, on peut par exemple supposer, sans grand risque de se tromper, qu'il reviendra aux produits de la marque auvergnate pour les épreuves sur asphalte.

Østberg a subi plusieurs crevaisons au Portugal, mais s'est refusé à désigner le petit manufacturier britannique comme responsable de son week-end à problèmes.

"Je n'accuse pas les pneus pour ce rallye de merde [sic]. C'en a été un difficile et nous avons eu quelques crevaisons que je ne m'explique pas, mais c'est comme ça", dit-il. "Cela a été un sacré pari de changer [de fournisseur]. Si les choses s'étaient bien déroulées, avec la forme dans laquelle j'étais, on aurait pu se battre devant. Pour l'instant, je ne prends pas de décision pour l'avenir."

Pas le même bénéfice qu'en Argentine

Lors du rallye précédent, en Argentine, Østberg, alors en Michelin, avait occupé la deuxième place en début de week-end, derrière un Evans dominateur sur ses DMACK. Certains, comme Kris Meeke l'avait déclaré à Motorsport.com, estimaient toutefois que les gommes britanniques ne suffisaient pas à expliquer ladite domination.

"Je n'avais aucune idée de ce à quoi les pneus [DMACK] ressembleraient, donc je les ai testés le lundi avant le départ [au Portugal] et le feeling a été bon", poursuit Østberg. "Je me suis dit : 'Essayons-les et voyons quel en est le bénéfice'. On a vu en Argentine qu'ils donnaient un petit bénéfice à Elfyn [Evans], mais je ne pense pas que ce bénéfice était le même cette fois."

Østberg, qui reconnaît qu'utiliser les DMACK "était aussi une assez bonne décision d'un point de vue économique", a terminé huitième au Portugal, à deux places et près de 2'20 d'Evans.

Article suivant
Le volant de Meeke n'est pas menacé, dit Citroën

Article précédent

Le volant de Meeke n'est pas menacé, dit Citroën

Article suivant

Les 25 meilleures photos du Rallye du Portugal

Les 25 meilleures photos du Rallye du Portugal
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WRC
Événement Rallye du Portugal
Pilotes Elfyn Evans , Mads Østberg
Équipes M-Sport
Auteur David Evans