Ott Tänak hors de sa "zone de confort" en Croatie

Classé à 1'17 de son coéquipier Thierry Neuville, qui s'est battu pour la victoire, Ott Tänak n'a pas réussi à se sentir à l'aise pendant le Rallye de Croatie.

Ott Tänak hors de sa "zone de confort" en Croatie

Quatrième à près d'une minute et demie du vainqueur, Ott Tänak a indiqué s'être senti en dehors de sa zone de confort durant tout le Rallye de Croatie, première épreuve asphalte de la saison qu'il disputait après s'être imposé lors de la manche précédente, sur la neige finlandaise.

De bout en bout du rallye, le Champion du monde 2019 a eu du mal à suivre le rythme des trois premiers. Après les huit premières spéciales, il était sûr de trouver une solution pour améliorer ses performances à partir de samedi matin, mais malgré sa collaboration étroite avec les ingénieurs de Hyundai, il n'a pas réussi à résoudre ses problèmes. Lui qui avait estimé avant ce rallye que le plein potentiel de la i20 apparaitrait plus clairement en Croatie, il n'a pas concrétisé ses espoirs.

Lire aussi :

"Ce n'est pas le niveau de performance que nous attendions ou espérions en venant sur ce rallye", a déclaré le pilote estonien, qui s'était préparé en participant au Rallye Sanremo quelques jours plus tôt. "J'aime les rallyes asphalte, mais tout au long du week-end j'ai été très loin de ma zone de confort. Je ne me sentais tout simplement pas naturel et il nous a manqué la performance dont nous avions besoin. Il est clair que j'ai du travail à faire, mais nous pouvons nous consoler en voyant ce qu'a fait Thierry ce week-end."

Rappelé par Hyundai pour disputer un premier rallye asphalte au guidon de la i20 en WRC, Craig Breen a lui aussi souffert de problèmes de réglages et de choix de pneus, et s'est classé septième. À l'inverse, Thierry Neuville a pris la tête le premier jour avant qu'une mauvaise option pneumatique le mette à la merci des Toyota et réduise son travail à néant. Resté en lutte jusqu'au bout, le Belge s'est finalement classé troisième, comme au Monte-Carlo et à l'Arctic.

Ott Tänak, Martin Järveoja, Hyundai Motorsport Hyundai i20 Coupe WRC

Andrea Adamo a rapidement admis dans le courant du week-end que ce rallye aurait pris une tout autre tournure sans ce mauvais choix de pneus samedi matin, ce qu'il a réédité à l'arrivée. "Je pense que sans l'erreur faite dans la sélection des pneus samedi, [et] quand on voit à quel point Thierry a été rapide tout au long du week-end, il aurait pu être encore plus proche de la tête et aurait peut-être même pu remporter la victoire", a déclaré le team principal.

"Si l'on regarde les points positifs, l'équipe a travaillé très dur, et je suis heureux parce que la voiture a montré qu'elle était compétitive. Peut-être devons-nous améliorer notre gestion de la stratégie car la lutte restera serrée pour le reste de la saison et la moindre petite erreur sera amplifiée et punie beaucoup plus durement."

partages
commentaires

Related video

M-Sport pourrait utiliser un autre modèle que la Fiesta en 2022

Article précédent

M-Sport pourrait utiliser un autre modèle que la Fiesta en 2022

Article suivant

Oliver Solberg retrouvera la Hyundai WRC en Sardaigne

Oliver Solberg retrouvera la Hyundai WRC en Sardaigne
Charger les commentaires