Ott Tänak sous le coup d'une suspension avec sursis

Lors de la troisième étape du Rallye Monte-Carlo, Ott Tänak a connu une matinée noire en subissant deux crevaisons dans la même boucle alors qu'il n'avait embarqué qu'une roue de secours.

Ott Tänak sous le coup d'une suspension avec sursis

Arrivé avec près de neuf minutes de retard sur ses adversaires au point stop de l'ES10, Saint-Clément - Freissinières, l'Estonien a enfreint le règlement sportif du Championnat du monde. Avec une I20 Coupe WRC sur trois roues et une jante, il a tout de même pris la décision de rejoindre le parc d'assistance via le parcours de liaison, soit un trajet de plus de 60 km. Ce qui a constitué une violation de l'article 34.1.5 du règlement sportif WRC énonçant : "Sur un secteur de liaison qui est une route publique et au départ d’une spéciale, une voiture de compétition ne peut être conduite que sur quatre pneus et quatre roues tournant librement. Toute voiture non conforme à cet article sera considérée comme ayant abandonné."

Sur place à Gap, il a été contraint à l'arrêt définitif suite également au règlement particulier du Rallye Monte-Carlo qui n'autorise pas le retour en course après un abandon survenu le samedi.

Lire aussi:

À l'issue du rallye, Alain Penasse, team manager de Hyundai Motorsport, son copilote Martin Järveoja et lui-même ont été convoqués devant le collège des commissaires sportifs. L'équipage estonien a finalement été mis sous le coup d'une suspension avec sursis pour un rallye, en cas de récidive d'une infraction similaire au cours de la saison 2021. En prenant cette décision, le Champion du monde 2019 n'a pas tenu compte non plus de l'article 12.2.1.h du Code Sportif International de la FIA qui porte sur "tout acte dangereux ou le défaut de prendre des mesures raisonnables, entraînant ainsi une situation dangereuse."

Dans le bulletin relevant l'infraction, les autorités ont précisé que "même si le concurrent a été considéré comme retiré [de la course] en vertu de l'article 34.1.5 du WRC, l'équipage a continué à rouler après l'ES10 sur la voie publique dans cette situation non sécuritaire qui est considérée comme dangereuse. Les commissaires ont décidé qu'il s'agissait donc aussi d'une violation de l'article 12.2.1.h du CSI 2021."

Avec aucun point marqué au classement mondial à Monaco, Tänak n'a pas idéalement débuté sa saison face à ses adversaires directs pour le titre, qui ont monopolisé le podium final de la classique monégasque.

partages
commentaires
Adamo : "Ce que j'ai vu ce week-end est loin de me rendre fier"
Article précédent

Adamo : "Ce que j'ai vu ce week-end est loin de me rendre fier"

Article suivant

Malgré les crevaisons, Pirelli satisfait de son retour au Monte-Carlo

Malgré les crevaisons, Pirelli satisfait de son retour au Monte-Carlo
Charger les commentaires