Paddon espère lancer vraiment sa saison

partages
commentaires
Paddon espère lancer vraiment sa saison
Par : Jean-Philippe Vennin
8 mars 2017 à 09:00

Le pilote Hyundai est un des grands perdants du début de championnat, entre séquence douloureuse et mauvais feeling avec la voiture, et fera tout pour laisser ces déceptions derrière lui ce week-end.

Hayden Paddon, John Kennard, Hyundai i20 Coupe WRC, Hyundai Motorsport
Hayden Paddon, John Kennard, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport
Hayden Paddon, Hyundai Motorsport
Hayden Paddon, John Kennard, Hyundai i20 Coupe WRC, Hyundai Motorsport
Hayden Paddon, Hyundai Motorsport
Hayden Paddon, John Kennard, Hyundai i20 Coupe WRC, Hyundai Motorsport
Hayden Paddon, Hyundai Motorsport
Hayden Paddon, John Kennard, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport
Hayden Paddon, Hyundai Motorsport

Forfait au Monte-Carlo après sa sortie de route de la première spéciale dans laquelle un spectateur avait été tué, le jeudi soir, Hayden Paddon a souffert pour se remettre d'un tel drame. À l'arrivée du Rallye de Suède, le premier de la saison pour lui, trois semaines plus tard, il a admis que les quelques points glanés malgré un week-end difficile l'avaient aidé à repartir enfin de l'avant.

"Cela a été un difficile Rallye de Suède, pour plus d'une raison", déclarait alors Paddon, qui s'était classé septième. "Mais se retrouver à l'arrivée et avec quelques points a plus de signification que ce que les gens peuvent penser. En me rendant sur ce rallye, je savais que ce serait dur."

"Cependant, notre préparation et nos tests se sont bien déroulés et j'avais bon espoir de pouvoir essayer et répéter notre performance de l'année dernière (où lui et son copilote John Kennard avaient terminé deuxièmes, ndlr), sur un rallye que j'apprécie. Mais ses espoirs ont été douchés dès le shakedown : de retour à la compétition, tout m'a semblé immédiatement étranger et pas naturel."

Retour à la normale

Les choses sont allées en s'améliorant au fil de l'épreuve, grâce à de petits changements apportés à la Hyundai i20 Coupe WRC. Mais une panne de direction assistée durant la boucle matinale du samedi a encore fait perdre du temps à Paddon tandis que Thierry Neuville, un de ses coéquipiers, caracolait en tête – comme au Monte-Carlo d'ailleurs.

"Mentalement, ça n'a pas vraiment été mieux depuis le vendredi après-midi. Plein de choses ne sont pas allées dans notre sens le samedi, mais d'un point de vue mental, je me sens beaucoup plus détendu et [dans un état] normal maintenant, et c'est ce dont nous avons besoin pour le reste de l'année", ajoutait-il cependant le dimanche après-midi.

Maintenir l'hydratation

Au Mexique ce week-end, un rallye où Hyundai avait signé son tout premier podium en WRC (avec Neuville) il y a trois ans, et qu'il a lui-même terminé à la cinquième place l'an dernier pour sa seconde participation, Paddon espère donc laisser enfin et pour de bon cette période difficile derrière lui pour se lancer à l'assaut des meilleurs chronos au volant d'une voiture dont le début de saison a démontré qu'elle était au moins l'une des plus performantes.

"Cela fait très longtemps que nous n'avons pas couru sur la terre et en dehors de l'Europe", dit-il. "C'est un rallye avec une belle ambiance, un public passionné et des routes agréables. L'altitude en est une caractéristique clé. Nous devons adapter la voiture et nous-mêmes aux conditions. Nous devons nous assurer de pouvoir fournir l'effort supplémentaire afin d'être pleinement préparés."

"Maintenir le niveau d'hydratation par ces fortes chaleurs est évidemment important aussi. Nous allons faire tout ce que nous pouvons pour fournir une performance solide et assurer un résultat positif."

Prochain article WRC
Mexique : l'avant-propos de Denis Giraudet

Previous article

Mexique : l'avant-propos de Denis Giraudet

Next article

Latvala : "Le rallye le plus difficile pour Toyota"

Latvala : "Le rallye le plus difficile pour Toyota"

À propos de cet article

Séries WRC
Pilotes Hayden Paddon
Auteur Jean-Philippe Vennin
Type d'article Preview