Pagenaud rêve du Monte-Carlo et d'une reconversion

Sacré Champion IndyCar en 2016, Simon Pagenaud envisage de se reconvertir en rallye une fois qu'il quittera les États-Unis, avec pour objectif de disputer le Monte-Carlo.

Déjà connu pour sa polyvalence, notamment avec une grosse expérience en Endurance qui complète son bagage en monoplace, Simon Pagenaud n'entend pas raccrocher le casque le jour où il quittera le championnat IndyCar. Vainqueur de l'American Le Mans Series en 2010, quatre fois au départ des 24 Heures du Mans (il a terminé deuxième en 2008 avec Peugeot), le Français a également goûté au Supercars australien et envisage une reconversion en rallye dans les années qui viennent.

"Je ferai probablement le Monte-Carlo en rallye", confie le pilote aujourd'hui âgé de 33 ans. "Le Rallye, c'est ma passion. Quand je quitterai [l'IndyCar], c'est quelque chose que je veux faire à plein temps. C'est un type de course qui a toujours été un rêve de gosse pour moi."

"Alonso veut gagner Indy, Monaco et Le Mans. Je veux gagner Indy, le championnat IndyCar, Le Mans, puis le Rallye Monte-Carlo. Ce sont des objectifs différents. Pour moi, [le Rallye] représente le pilotage à l'instinct. Je suis très attiré par ça. Si je le pouvais, je le ferais."

Simon Pagenaud n'exclut pas non plus de s'essayer à la NASCAR sur ovale : "Tout le monde dit que je voudrais être sur circuit routier en NASCAR, mais je pilote [déjà] la meilleure voiture du monde sur circuit routier. Je suis content de ça. Sur un ovale, ce serait amusant de voir à quoi ça ressemble [en NASCAR], car je n'ai que les sensations d'une IndyCar sur ovale. Je n'ai jamais expérimenté quoi que ce soit d'autre." 

Se frotter à nouveau au Supercars australien pourrait également tenter Pagenaud, mais pour avoir déjà pris le volant de ces autos, le Français rappelle qu'il s'agit d'une discipline "très spécifique".

"Ces pilotes sont très bons dans ce qu'ils font. Débarquer là-bas est très dur et il y a très peu d'essais possibles pour les pilotes qui arrivent. Oui, c'est amusant. J'adorerais le faire. C'est un circuit magnifique à Bathurst, mais ça demanderait beaucoup de tests en simulateur pour être rapide. Mais pourquoi pas ? J'adore tout piloter. Donnez-moi un volant et quatre roues, et j'y vais." 

Avec Tom Errington 

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries WRC , IndyCar
Pilotes Simon Pagenaud
Type d'article Actualités
Tags reconversion