WRC
22 août
-
25 août
Événement terminé
12 sept.
-
15 sept.
Événement terminé
03 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Prochain événement dans
10 jours
C
Rallye d'Australie
14 nov.
-
17 nov.
Prochain événement dans
31 jours

FIA - Pas de WRC hybrides dans les cinq prochaines années

partages
commentaires
FIA - Pas de WRC hybrides dans les cinq prochaines années
Par :
5 mars 2017 à 12:00

Le directeur des rallyes de la FIA, Jarmo Mahonen, estime que l'on ne verra pas de World Rally Cars hybrides ou encore moins électriques dans les cinq prochaines années.

La Fédération internationale de l'automobile (FIA) a ouvert des discussions au sujet de l'introduction des technologies hybride et électrique en Championnat du monde des Rallyes dans l'avenir. Un avenir pas très proche cependant, à entendre le responsable des rallyes au sein de l'instance dirigeante du sport automobile mondial.

"Nous avons eu des réunions en interne sur ce sujet", a déclaré Mahonen à Autosport. "Maintenant, il nous faut débuter des discussions à propos du groupe propulseur : électrique ? Ou autre ?"

La difficulté d'imposer de telles technologies en rallye vient de la nature même de la compétition routière qui alterne secteurs chronométrés de quelques dizaines de kilomètres maximum et parcours de liaisons généralement beaucoup plus longs. Tout le contraire des courses brèves du rallycross, par exemple, discipline dans laquelle un championnat électrique doit voir le jour dès 2018 aux États-Unis.

"C'est beaucoup plus facile pour eux. Le rallye est une des disciplines pour lesquelles il est le plus difficile de passer à l'hybride ou à l'électrique", argumente ainsi Mahonen non sans raison.

"Il nous faut parler aux bonnes personnes chez les constructeurs", ajoute cependant le Finlandais qui ne ferme pas la porte, loin de là. "Les grandes entreprises ont leurs stratégies et nous avons besoin de voir comment nous pouvons nous y adapter. Pour l'instant, il nous faut de la stabilité. Il n'y aura pas de voitures électriques dans les cinq prochaines années."

"Une option pourrait être d'utiliser le mode électrique sur les sections routières entre les spéciales, et d'utiliser le moteur dans les spéciales."

Risque de "ringardisation"

C'est dans cet esprit que Citroën avait développé puis testé pour la première fois publiquement en 2009, au Portugal et aux mains de Dani Sordo, une C4 WRC hybride baptisée Hybrid4 (photo) – mais le projet n'est pas allé plus loin.

La Formule 1 et le WEC ont déjà adopté ces nouvelles technologies. Si le World RX suit, et bien que les raisons avancées par Mahonen soient recevables, le risque pour le rallye serait d'être quelque peu "ringardisé" en cette période charnière pour l'automobile en général. Mais le maintien du coût assez bas des WRC par rapport à d'autres catégories sera sans doute à ce prix.

Propos recueillis par David Evans

Article suivant
Mikkelsen avec Skoda en Corse, et plus si affinités

Article précédent

Mikkelsen avec Skoda en Corse, et plus si affinités

Article suivant

Ogier : un "gros défi" même sans ouvrir la route

Ogier : un "gros défi" même sans ouvrir la route
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WRC
Auteur Jean-Philippe Vennin