WRC Rallye du Portugal

Pénalisé pour des "donuts", le cas Solberg interroge en WRC

Les pilotes du WRC ont émis des doutes sur la pénalité "sévère" infligée à Oliver Solberg pour avoir fait des donuts à la fin d'une super spéciale du Rallye du Portugal.

Oliver Solberg, Elliott Edmondson, Skoda Fabia Evo Rally2

Oliver Solberg menait la catégorie WRC2 avec 35,4 secondes d'avance lorsqu'il a effectué des donuts à la fin de la super spéciale de Lousada, samedi soir, qui s'est déroulée sur un circuit de rallycross spécialement aménagé pour l'occasion, devant des milliers de spectateurs.

La démonstration de pilotage du Suédois a toutefois enfreint les règles mises en place après que Sébastien Ogier ait effectué des donuts avant le podium du Rallye d'Espagne l'an dernier, même si, pour le Français, cela avait eu lieu dans une zone où les fans se trouvaient à proximité.

Solberg s'est vu infliger une pénalité d'une minute qui lui a au final coûté la victoire en WRC2, puisqu'il a échoué à 1,2 seconde de son coéquipier Gus Greensmith, vainqueur final, qui a qualifié la pénalité d'"impopulaire" et de "sévère" lors de la conférence de presse qui a suivi l'épreuve.

Solberg a cependant bénéficié de la clémence des commissaires en ne recevant qu'une minute de pénalité, car le règlement de la FIA dispose qu'une infraction à cette règle doit être sanctionnée par une sanction minimale de cinq minutes.

Lire aussi :

La pénalité a été accueillie de manière critique par de nombreuses personnes au sein du parc d'assistance, d'autant plus qu'elle est intervenue à un moment où il y a beaucoup de discussions sur les solutions à apporter pour rendre la catégorie plus attrayante pour les fans et les constructeurs.

"Il est évident qu'il y a beaucoup de choses qui vont à l'encontre les unes des autres", a déclaré Ott Tänak (M-Sport). "La première chose, c'est de faire un donut dans un environnement jugé dangereux par la FIA et, dix secondes avant, de rouler à fond sur la même route. Et là, c'est tout à coup dangereux."

"Mais le règlement prévoit aussi que si vous faites un donut, vous êtes pénalisé d'au moins cinq minutes. Et ensuite vous donnez une minute. Alors pourquoi faire un règlement si personne ne le respecte ?"

Oliver Solberg, Elliott Edmondson, Skoda Fabia Evo Rally2

Oliver Solberg, Elliott Edmondson, Skoda Fabia Evo Rally2

La FIA a transmis à Motorsport.com le communiqué suivant pour expliquer pourquoi une pénalité d'une minute seulement a été appliquée. "Les commissaires ont travaillé jusqu'à 1h45 ce matin pour évaluer la situation et appliquer les règles présentées par la Commission WRC pour ratification par le Conseil Mondial du Sport Automobile de la FIA en décembre dernier", peut-on lire.

"Le règlement a été revu en réponse à un incident survenu avant le podium final du RallyRACC Catalunya en octobre 2022, après lequel il a été convenu qu'une amende monétaire n'était pas une sanction appropriée en raison du danger que l'incident représentait pour les spectateurs."

"Lors du Rallye du Portugal, les commissaires ont pris une décision en tenant compte de toutes les informations dont ils disposaient, y compris la déclaration de l'équipage selon laquelle il n'avait pas lu les règles qui sont publiées avant chaque épreuve. L'application d'une pénalité d'une minute par rapport à la pénalité de cinq minutes prévue par le règlement est proportionnée au vu des circonstances telles qu'expliquées dans leur décision."

Le pilote Hyundai Esapekka Lappi comprend pourquoi cette règle a été introduite, mais estime que la pénalité est "inappropriée" étant donné que les donuts ont été réalisés dans un environnement sûr, puisqu'à l'écart des fans. "D'un autre côté, la règle est claire, mais je ne sais pas... Il y avait cinq ou six mille personnes qui regardaient et c'était un spectacle pour eux", a déclaré le Finlandais.

"Ce n'est pas un problème de sécurité, il y a un mur en béton et les spectateurs sont derrière, alors pourquoi ne pas le faire ? Je comprends que quand vous faites des donuts avant la rampe d'arrivée, il peut y avoir beaucoup de gens à côté de vous et que quelque chose de bizarre peut se produire, mais dans ce genre de zone sûre, [la pénalité] m'a semblé un peu inappropriée."

Oliver Solberg, Skoda Fabia Evo Rally2

Oliver Solberg, Skoda Fabia Evo Rally2

Cyril Abiteboul, le patron de Hyundai, a ajouté : "Je pense que nous devons être un peu plus pragmatiques à ce sujet. D'un côté, on dit que la discipline a besoin de changer et de créer un peu plus de divertissement, et tout le monde parle de la Formule 1 et de la recette qui a permis d'arriver à cette plateforme. Nous ne pouvons pas faire cela d'un côté et ensuite être très restrictifs au niveau des règlements."

Solberg a accepté la pénalité mais espère que le règlement sera modifié à l'avenir pour permettre aux pilotes d'offrir plus de spectacle aux fans dans un environnement sûr. "C'était une erreur si l'on considère les règles, mais je ne pense pas que ce soit une erreur si l'on pense à ce que la discipline pourrait et devrait être", a-t-il déclaré.

"Cette discipline peut être bien plus et bien plus importante pour les fans, c'est ce que je crois. Je fais simplement ce que j'aime dans la vie et j'essaie d'apporter de la joie aux autres. C'est Ken [Block] qui m'a inspiré. Je ne regrette rien de ce que j'ai fait, mais c'était clairement une erreur."

"Je l'espère", a-t-il ajouté, lorsqu'on lui a demandé si les règles pourraient changer à l'avenir. "J'espère que nous pourrons faire des donuts et nous amuser avec les gens qui sont venus à Lousada, par exemple."

Be part of Motorsport community

Join the conversation

Related video

Article précédent Neuville échappe à la disqualification au Portugal
Article suivant Le WRC prend Neuville au mot pour évoquer son avenir

Top Comments

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Sign up for free

  • Get quick access to your favorite articles

  • Manage alerts on breaking news and favorite drivers

  • Make your voice heard with article commenting.

Motorsport prime

Discover premium content
S'abonner

Edition

Suisse