Le retour du Rallye de Turquie, à Marmaris, a eu le soutien des teams

Un mois après l'officialisation du retour du Rallye de Turquie au calendrier WRC en 2018, le lieu où se tiendrait l'épreuve a été dévoilé. Ce projet a bénéficié du soutien des équipes impliquées dans le Championnat du monde.

Le retour du Rallye de Turquie, à Marmaris, a eu le soutien des teams
Andreas Mikkelsen, Anders Jæger, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport
Thierry Neuville, Nicolas Gilsoul, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport
Thierry Neuville, Nicolas Gilsoul, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport
Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, Ford Fiesta WRC, M-Sport
Thierry Neuville, Nicolas Gilsoul, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport
Dani Sordo, Marc Marti, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport
Thierry Neuville, Nicolas Gilsoul, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport
Les vainqueurs Elfyn Evans, Daniel Barritt, Ford Fiesta WRC, M-Sport
Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, Ford Fiesta WRC, M-Sport
Ott Tänak, Martin Järveoja, Ford Fiesta WRC, M-Sport

Sept ans après le dernier rallye disputé dans le pays qui est le trait d'union entre l'Europe et l'Asie, la Commission WRC et la FIA ont définitivement validé son retour au calendrier. 

Pour ce faire, a été organisée une répétition générale en forme d'épreuve, en présence de la direction de WRC Promoter, de Jarmo Mahonen, directeur des activités rallyes de la FIA, de Michèle Mouton, déléguée à la sécurité pour la FIA, et des représentants de M-Sport et de Toyota, dans la station balnéaire de Marmaris, au sud-ouest du pays, où se déroulera le rallye en 2018.

À l'issue de celle-ci, l'impression laissée a été très bonne, comme en témoigne Oliver Ciesla, directeur général de WRC Promoter : "Nous voulions assister à un rallye prêt à prendre sa place au cœur du WRC. TOSFED [la fédération turque des sports mécaniques], l’organisateur, y est parvenu et je les félicite pour cette insertion bien méritée au calendrier 2018. Le rendez-vous de l’an prochain sera l’un des plus compacts géographiquement de l’histoire de notre sport. Les spéciales le long des côtes offriront de superbes décors et les fans peuvent s’attendre à des images époustouflantes."

Osman Aşkin Bak, ministre turc de la jeunesse et des sports, avait fait le déplacement pour la cérémonie de départ, donnant une résonance particulière à cette démonstration, selon le président de TOSFED, Serkan Yazici.

"Nous avons travaillé d’arrache-pied pour faire revenir le WRC en Turquie. Le gouvernement a offert son soutien et la réussite de l’événement ce week-end n’était autre que la dernière pièce du puzzle confirmant le retour de notre pays au sein du Championnat du monde FIA des Rallyes."

Le soutien des équipes

Un soutien qui s’est étendu du côté des équipes. Rich Millener, représentant M-Sport à Marmaris, a ainsi déclaré : "La fédération travaille vraiment dur. Serkan a lui-même été pilote, donc il sait ce que nous recherchons et il nous aide vraiment. J’ai passé beaucoup de temps sur les routes, qui sont, je dirais, un mix entre Sardaigne, Mexique, Portugal et Chypre. Il va s’agir d’un challenge pour les voitures et les équipages. Ça ne sera pas aussi rude ou lent que l’Acropole ou Chypre, mais il va y avoir des routes très intéressantes."

Selon lui, il n'y a pas eu de protestations politiques lors de cet événement mais avec un bémol tout de même. "Le ministre des sports était présent, ce qui était vraiment impressionnant de la part des organisateurs. Ça n'était pas différent que quand nous étions dans les étapes que quand on est en Espagne ou ailleurs."

"L'aspect sportif était bon et bien organisé, et c'est ce pourquoi j'étais là. La seule déception était le nombre de spectateurs, il n'y avait pas grand-monde lors des étapes."

partages
commentaires
Aucun pilote Hyundai n'a la garantie de faire tous les rallyes 2018

Article précédent

Aucun pilote Hyundai n'a la garantie de faire tous les rallyes 2018

Article suivant

Projet Peugeot 306 Maxi Loeb Racing - La course contre-la-montre (2/5)

Projet Peugeot 306 Maxi Loeb Racing - La course contre-la-montre (2/5)
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WRC
Auteur Fabien Gaillard