Rovanperä a eu "du mal" avec sa Toyota Yaris WRC tout le week-end

Au terme de l'Arctic Rally Finland qu'il a terminé en deuxième position, le pilote Toyota a pris les commandes du Championnat du monde en décrochant son meilleur résultat en WRC. Malgré un résultat proche de la perfection, il s'est montré partagé en décryptant sa performance.

Rovanperä a eu "du mal" avec sa Toyota Yaris WRC tout le week-end

À 20 ans et 150 jours, Kalle Rovanperä est rentré un peu plus dans l'Histoire du WRC en devenant le plus jeune leader du Championnat, grâce au meilleur résultat de sa carrière. En dépit de cet accomplissement, le pilote du Toyota Gazoo Racing a exprimé des sentiments mitigés au terme de son week-end en Laponie.

"Ce fut un week-end assez difficile, pour être honnête. Pour sûr, je suis heureux des points que nous avons obtenus ici [en Finlande]", a nuancé le Finlandais avant de pointer du doigt quelques points négatifs."Au début, le plan était d'être rapide dès la première étape. J'ai essayé de le faire aussi, mais je n'ai pas réussi à bien gérer la première étape et j'ai perdu un peu de temps. Et après, on essayait juste d'être le plus rapide possible tout le temps. Mais j'ai eu du mal avec la voiture tout le week-end, elle n'était pas parfaite. Il y avait quelques difficultés pour être sur le rythme optimal. Mais c'était quand même un bon week-end."

Lire aussi:

En pleine lutte pour le podium au départ de la deuxième journée, il a fait fausse route avec son équipe en modifiant le set-up de sa Yaris WRC. Un mauvais équilibre et du sous-virage ont sanctionné cette décision. "Il est toujours un peu risqué de changer quelque chose d’important dans les réglages." La seconde boucle du samedi a quant à elle mis les pneus clous Pirelli à rude épreuve. Là où il a avoué n'avoir pas fait de calculs, son principal adversaire pour le podium Thierry Neuville a fait preuve de nettement plus de tact à ce moment de la course.

"C'était assez intéressant de se battre avec Thierry [Neuville]. C'était vraiment intelligent de sa part sur la boucle d'hier [samedi après-midi] avec les pneus, il a vraiment bien fait." Grâce à un temps exceptionnel dans la dernière spéciale du samedi (ES8), le Belge est même revenu dans ses échappements à moins de 1"8. "C'était bien de commencer aujourd'hui [dimanche] avec un écart moins important. Ce n'était pas vraiment une grande différence mais c'était suffisant."

Arrivé en Finlande avec la volonté non dissimulée de s'imposer, Rovanperä a parfois pris plus de risques qu'à l'accoutumé, mettant ainsi à plusieurs reprises sa Yaris WRC dans des positions peu académiques. "Il y en a eu [des risques]. Je dois dire que tout le week-end, j'ai poussé assez fort. Je n'ai pas été parfait avec la voiture dans beaucoup d'endroits et j'ai pu voir que je perdais du temps dans certaines portions",  a-t-il concédé. "Il a donc fallu que je pousse beaucoup pour gagner du temps dans d'autres endroits." Face à la menace du pilote Hyundai imprimée au départ de la dernière étape, il a dû sortir le grand jeu pour conserver son maigre avantage. Sa victoire dans la Power Stage, à plus de 134,3 km/h de moyenne, en a attesté."Il y a eu aussi une grosse part de risques dans la dernière [spéciale]. Bien sûr, j'ai essayé de ne pas prendre le dernier risque. Je ne voulais pas terminer le rallye là, mais je devais pousser."

Kalle Rovanperä, Toyota Gazoo Racing

Son objectif de victoire pas encore totalement digéré, le Finlandais a tiré des enseignements de son week-end loin d'être catastrophique pour autant. "La [leçon] plus évidente sera que nous devons être plus intelligents lors des essais pour avoir la voiture parfaite pour le rallye et ne pas nous retrouver dans une situation comme celle que nous avons affronté pendant ce week-end."

Désormais dans une position inédite, le jeune leader du Championnat devra apprendre les subtilités de son nouveau statut, et ce, dès le prochain rendez-vous."C'est vraiment bien d'être dans cette position maintenant, en menant le championnat pour la première fois. Ce sera une nouvelle situation pour moi à la prochaine épreuve, et nous devons simplement maintenir le rythme et être cohérents comme nous l'avons été ici [en Finlande]."

partages
commentaires
Pour Hyundai "gagner et finir 1er sont des concepts très différents"

Article précédent

Pour Hyundai "gagner et finir 1er sont des concepts très différents"

Article suivant

Petter Solberg ému aux larmes par la performance de son fils Oliver

Petter Solberg ému aux larmes par la performance de son fils Oliver
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WRC
Événement Arctic Rally Finland
Pilotes Kalle Rovanperä
Équipes Toyota Gazoo Racing
Auteur Arnaud Guygrand