Au tour de Rovanperä d'être pénalisé !

Après Ott Tänak et Thierry Neuville, Kalle Rovanperä a lui aussi été sanctionné pour avoir dépassé la limite d'énergie autorisée pour le boost hybride, lors de la Super Spéciale qui s'est tenue en lever de rideau du Rallye de Nouvelle-Zélande.

Au tour de Rovanperä d'être pénalisé !

Et de trois ! Après Ott Tänak et Thierry Neuville, on vient d'apprendre que Kalle Rovanperä a lui aussi été sanctionné pour avoir dépassé l'énergie maximum pouvant être délivrée par le boost hybride et fixée à 240 kJ. En conséquence, le leader du championnat écope de cinq secondes de pénalité, ce qui ne change pas sa position puisque le Finlandais demeure à la quatrième place du classement provisoire.

Néanmoins, celui-ci demeure à 7"2 de Tänak, soit l'écart observé entre les deux hommes à l'issue de l'ES7, Te Akau North 2, qui a clôturé la première étape du Rallye de Nouvelle-Zélande. Rovanperä est par ailleurs relégué à présent à 12" de son coéquipier Elfyn Evans, l'actuel leader de l'épreuve.

 

Tout comme dans le cas des pilotes Hyundai, l'infraction a été commise lors de la Super Spéciale courue jeudi soir dans les rues d'Auckland. Les commissaires ont ainsi constaté que l'énergie délivrée par le boost hybride avait outrepassé la limite autorisée de 0,16 kJ.

Durant son audition devant les commissaires le directeur technique de l'équipe Toyota, Tom Fowler, s'est justifié en avançant que les 240 kJ prescrits par la réglementation ne faisaient pas mention d'une limite décimale et que les capteurs pouvaient enregistrer jusqu'à un maximum de 240,4 kJ.

Malgré ses cinq secondes de pénalité, Rovanperä reste quatrième du rallye.

Malgré ses cinq secondes de pénalité, Rovanperä reste quatrième du rallye.

Les justifications de Toyota rejetées 

Un rapport diffusé par les commissaires a ainsi indiqué que "M. Fowler a accepté la valeur mesurée. Cependant, celui-ci a expliqué que la limite fixée dans la réglementation ne comprenait pas de décimale, et que par conséquent la valeur maximum pouvant être comptabilisée était de 240,4 kJ. Celui-ci a par la suite expliqué qu'il fallait arrondir la valeur fournie par le capteur afin que celle-ci soit compatible avec le format des données inscrites dans le tableau de la réglementation. Par ailleurs, il a mis en exergue le fait que l'unité hybride installée dans la voiture numéro 69 [celle de Rovanperä, donc] présentait une marge d'erreur de 1% en comparaison des données recueillies lors du Safari Rally, lorsque l'unité a été utilisée pour la dernière fois."

"Les commissaires considèrent quant à eux que les différentes valeurs de l'énergie fournie mentionnées dans le tableau de la réglementation correspondaient bel et bien à des valeurs maximums. Par conséquent, les commissaires rejettent les arguments avancés. En outre, les commissaires rappellent qu'il est du ressort du concurrent de s'assurer que ses capteurs lui fournissent des valeurs fiables."

La deuxième étape du Rallye de Nouvelle-Zélande vient tout juste de débuter avec l'ES8, Kaipara Hills 1. Pas moins de 88,28 km de parcours chronométré sont au programme ce samedi. Rovanperä, qui fête ce samedi ses 22 ans, a la possibilité de devenir le plus jeune Champion du monde de l'Histoire, battant le précédent record détenu depuis 1995 par Colin McRae (l'Écossais avait été sacré à 27 ans).

Lire aussi :

New Zealand Rallye de Nouvelle-Zélande - Classement mis à jour à l'issue de l'ES7

partages
commentaires

Related video

Pénalisé, Tanak perd la tête du Rallye de Nouvelle-Zélande
Article précédent

Pénalisé, Tanak perd la tête du Rallye de Nouvelle-Zélande

Article suivant

ES8 à 10 - Dernière spéciale annulée, Rovanperä leader devant Tänak !

ES8 à 10 - Dernière spéciale annulée, Rovanperä leader devant Tänak !