Saison 2016 - Le Rallye de France va-t-il perdre sa place?

Le dévoilement du calendrier de la prochaine édition du Championnat du monde des rallyes a été repoussé à la fin du mois de septembre.

Après son Grand Prix de F1, la France perdra-t-elle son rallye du WRC? La question est posée à l’heure où la FIA étudie la candidature de la Chine pour un retour au calendrier la saison prochaine et où toutes les autres manches disputées en 2015 auraient déjà obtenu leur prolongation ou seraient sur le point de le faire.

La perspective d’une manche dans la région de Pékin, dont le QG serait situé dans le district de Huairou, qui accueillit déjà celui de l’unique Rallye de Chine ayant compté pour le championnat en 1999, a fait planer au printemps une menace sur plusieurs manches européennes pourtant historiques du WRC.

Condition sine qua non

Cette situation n’était pas sans rappeler celle que connaît la Formule 1 depuis un certain nombre d’années maintenant, des épreuves du vieux continent disparaissant au profit de destinations plus exotiques et surtout plus attirantes du point de vue économique.

Les constructeurs ne souhaitent pas l’ajout d’une 14e manche au menu de la saison 2016. Selon certaines sources, Citroën et M-Sport – qui aligne les Ford – en auraient même fait une condition sine qua non pour rester en WRC. Dans ces conditions, une épreuve doit passer à la trappe et il semble bien que cela puisse être le Rallye de France, qui retrouvera cette année la Corse (du 2 au 4 octobre) après cinq éditions disputées en Alsace sur les terres de Sébastien Loeb. Même si la Pologne, la Sardaigne ou même un temps le Pays de Galles (qui a depuis reçu l’assurance de garder sa place) seraient ou auraient été aussi sur la sellette.

Arrivée pas garantie

L’arrivée de la Chine au calendrier 2016 n’est cependant pas garantie en raison de problèmes survenus lors de l’inspection passée par l’épreuve il y a quelques semaines. Selon Autosport, des voitures auraient été trouvées circulant sur le parcours d’une spéciale alors que cela ne devait plus être le cas. Telle serait la raison invoquée pour le report de l’annonce du calendrier 2016.

Le promoteur du WRC se donne donc jusqu’au 17 septembre pour soumettre la candidature de la Chine, le vote de la Commission FIA devant intervenir le lendemain et la réponse définitive être connue le 30 septembre lors de la prochaine réunion du Conseil Mondial du Sport Automobile.

Espérons que le Tour de Corse ne se verra pas rejeté du WRC avant même que se soit déroulée l’édition marquant son retour, laquelle sera diffusée en intégralité à la télévision par Canal+ Sport.

Une certaine ironie

On peut parfaitement comprendre l’enjeu que représente le marché chinois pour les constructeurs mais que la pression de Citroën – qui a fortement “poussé” depuis plusieurs mois pour un retour de la Chine par la voix notamment d’Yves Matton, le Directeur de l’équipe française – cause indirectement la perte de la manche française du Championnat, voilà qui ne manquerait pas d’une certaine (et un peu triste) ironie.

Une autre serait que même si le Monte-Carlo se déroule lui aussi sur le territoire de l’Hexagone, le pays que représente le pilote Champion du monde chaque année depuis 2004 n’est plus de manche nationale proprement dite...

A propos de cet article
Séries WRC
Type d'article Actualités
Tags rallye de france, tour de corse