Shakedown - Ogier meilleur temps, Neuville en tonneau

partages
commentaires
Shakedown - Ogier meilleur temps, Neuville en tonneau
Par : Jean-Philippe Vennin
25 oct. 2018 à 10:27

Les candidats au titre ont connu des fortunes diverses lors de la séance d'essais groupée précédant le départ du Rallye d'Espagne, jeudi matin, marquée notamment par un tonneau sans gravité de Thierry Neuville.

Après s'être hissé en tête de la hiérarchie à l'issue du deuxième passage de tous les concurrents dans la spéciale de Salou (2,97 km) – très peu représentative de ce qui attend les concurrents ce week-end et dont le terrain s'est fortement creusé au fil de la matinée –, au volant de sa Ford Fiesta WRC M-Sport, Sébastien Ogier a fixé ce qui allait rester le meilleur chrono à 1'34"9 dans son troisième et dernier.

C'est également lors de cette ultime tentative réglementaire que Jari-Matti Latvala a signé le deuxième temps avec sa Toyota, à 0"3 du Français et 0"5 devant une autre Fiesta pilotée par Teemu Suninen.

Lire aussi :

Sébastien Loeb s'est classé quatrième sur la plus rapide des Citroën, à 1"1 d'Ogier, respectivement un et deux dixièmes devant les Yaris WRC d'Esapekka Lappi et Ott Tänak. Ce dernier a été le seul des pilotes WRC à réaliser un quatrième passage dans la spéciale, sans améliorer son chrono précédent.

Auteur des deux meilleurs temps lors du premier run, Craig Breen, sur la seconde C3 WRC (qui a subi une crevaison dans le suivant), et Dani Sordo, sur la mieux classée des Hyundai en huitième position seulement, viennent ensuite à 0"2 et 0"3 de Tänak. L'Espagnol, contrairement à tous les pilotes qui le précèdent et à Elfyn Evans qui le suit à 0"3 sur la troisième Ford, a vu la seconde de ses trois tentatives être la plus rapide.

Neuville à la faute

Thierry Neuville a donc envoyé sa Hyundai en tonneau à vitesse réduite (ci-dessus) dans son second passage, à un endroit ou Ogier a indiqué que tout le monde s'était fait une frayeur et où Loeb, notamment, a bien failli connaître le même sort que le leader du championnat.

''C'était dans un virage à droite à angle droit avec une petite bosse à l'intérieur'', a relaté le Belge, qui n'a pas fait d'autre passage. ''J'ai roulé dessus et la voiture s'est mise sur deux roues. J'ai essayé de corriger mais ça n'a pas suffi. On a fait un tonneau. Les gars travaillent sur la voiture et elle sera prête pour la spéciale de Barcelone [en fin d'après-midi].''

Solberg premier du WRC2

Andreas Mikkelsen (Hyundai), Ken Block (Ford) et Khalid Al-Qassimi (Citroën) pointant eux aussi plus loin, Petter Solberg, à 0"4 d'Evans, a complété le top 10 avec sa nouvelle Volkswagen Polo R5, réalisant le meilleur temps du WRC2 devant la voiture sœur d'Éric Camilli et la Citroën C3 R5 de Stéphane Lefebvre. Les Škoda officielles de Jan Kopecký et Kalle Rovanperä n'ont terminé que cinquième et sixième dans la catégorie, derrière la Fabia privée de Henning Solberg.

La super spéciale de Barcelone, premier secteur chronométré du Rallye de Catalogne, débutera ce jeudi soir à 18h08. Cette douzième et avant-dernière manche de la saison sera à suivre en direct commenté sur Motorsport.com à partir de vendredi matin.

Article suivant
Toyota craignait que Latvala ait perdu le fil

Article précédent

Toyota craignait que Latvala ait perdu le fil

Article suivant

Meeke se félicite d'une ambiance différente chez Toyota

Meeke se félicite d'une ambiance différente chez Toyota
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WRC
Événement Rallye de Catalogne
Auteur Jean-Philippe Vennin
Type d'article Résumé d'essais