Shakedown - Suninen meilleur temps, souci pour Tänak

partages
commentaires
Shakedown - Suninen meilleur temps, souci pour Tänak
Par : Jean-Philippe Vennin
4 oct. 2018 à 11:30

Le Finlandais de M-Sport a été le plus rapide, jeudi matin, de la séance d'essais précédant le départ du Rallye de Grande-Bretagne, alors que le vainqueur des trois dernières manches est sorti de la route.

Les 11 pilotes officiels du WRC se sont montrés très assidus dans la spéciale de Clocaenog longue de 3,37 kilomètres, qu'une pluie fine a humidifiée. Parmi eux, seul Craig Breen s'est contenté des trois passages minimum réglementaires, avec un bon quatrième chrono à la clé – à un dixième de seconde seulement des trois plus rapides.

Devant l'Irlandais, Sébastien Ogier, Jari-Matti Latvala et Elfyn Evans pensaient avoir signé le meilleur temps ex æquo en 2'01''4. Si le Français a réalisé cette performance lors de son cinquième et dernier run au volant de sa Ford M-Sport, son équipier – vainqueur à domicile en 2017 – et le Finlandais de Toyota l'ont obtenue dès la première de cinq et quatre tentatives respectivement.

Mais c'est le nom du troisième pilote M-Sport, Teemu Suninen, qui est finalement apparu en tête du classement, avec un chrono de deux dixièmes plus rapide, réalisé lors de son deuxième passage mais qui avait été dans un premier temps annulé.

Lire aussi :

Breen et Thierry Neuville, ce dernier à cinq dixièmes de la Citroën et quatre du trio de tête sur sa Hyundai, ont eux aussi fixé d'entrée ce qui allait rester leur meilleur chrono. Idem pour Mads Østberg, sur la seconde C3 WRC, à un dixième du leader au championnat.

La deuxième Toyota d'Esapekka Lappi et les deux autres Hyundai de Hayden Paddon et Andreas Mikkelsen complètent le top 10 à respectivement 1''8, 2''2 et 2''7 des plus rapides.

Tänak à la faute

L'homme en forme de la seconde moitié de saison, Ott Tänak, est parti à la faute sur un freinage dès son premier passage, heurtant le talus avec l'avant gauche de sa Yaris. Après avoir passé plus d'une heure à réparer sur place, il a pu rentrer au parc d'assistance (situé à une trentaine de kilomètres de la spéciale) et effectuer trois autres tentatives pour terminer dernier des WRC à 2''9 du ''scratch''.

Kalle Rovanperä s'est montré le plus rapide du WRC2 sur sa Škoda officielle, devant Éric Camilli, avec sa Ford M-Sport, et Ole Christian Veiby qui découvre la Citroën C3 R5 de PH Sport.

Le Rallye de Grande-Bretagne débutera ce jeudi soir par une super spéciale (ES1) à partir de 20h00, heure de Paris, et sera à suivre en direct sur Motorsport.com de vendredi à dimanche.

Prochain article WRC
Pas de moteur évolué pour Ogier ce week-end

Article précédent

Pas de moteur évolué pour Ogier ce week-end

Article suivant

Un problème d'essuie-glace à l'origine du crash de Tänak

Un problème d'essuie-glace à l'origine du crash de Tänak
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WRC
Événement Rallye de Grande-Bretagne
Auteur Jean-Philippe Vennin
Type d'article Résumé d'essais libres