Shakedown - Tänak et Hyundai annoncent la couleur

Dans le jardin de son rival Toyota, Hyundai a envoyé un message clair en plaçant ses trois i20 Coupe WRC dans le top 4. À plus de 136,5 km/h de moyenne, Ott Tänak en a fait de même !

Shakedown - Tänak et Hyundai annoncent la couleur

La dixième manche du Championnat du monde des Rallyes a débuté ce vendredi en Finlande, avec les 4,04 km du Shakedown de Vesala, tracé à une quinzaine de kilomètres à l'ouest de Lamia. 

Premier passage

Sous un ciel chargé et des températures plafonnant autour de 5°C, Sébastien Ogier ouvre les débats à partir de 7h01, en tant que leader du championnat. Au volant de la Toyota Yaris WRC conçue et invaincue sur ces routes depuis 2017, le Français se montre déjà à l'aise sur une route "glissante" pour signer la première référence à 1'51"5 à plus de 130,4 km/h de moyenne. À l'attaque à l'image d'une courbe à droite prise tout en dérive, Elfyn Evans ne réussit à faire mieux en lâchant 0"8 à son coéquipier, tout comme Thierry Neuville repoussé à 1".

Attendu par tout un peuple, Kalle Rovanperä est plus prudent pour son premier passage. Lui qui fête ses 21 ans ce vendredi, se contente du quatrième temps provisoire à 1"4 de la référence toujours détenue par Ogier. Ott Tänak se pose beaucoup moins de questions pour prendre les commandes du classement provisoire en 1'51"4 avant d'être imité par Craig Breen encore plus rapide pour 0"7.

De retour dans la catégorie reine après dix mois d'absence, Esapekka Lappi ne peut faire mieux que le cinquième temps à 1"7 de la meilleure marque de l'Irlandais. 

Deuxième passage

Alors que plusieurs des pilotes WRC sont de retour à l'assistance de Jyväskylä, Elfyn Evans ne perd pas de temps pour enchainer son second run après le passage des WRC2. Il prend même la tête en passant sous la barre des 1'50. Dans la foulée, Rovanperä se manifeste en délogeant le Gallois du haut du classement pour un dixième.

Face aux Toyota favorites ce week-end, Thierry Neuville ne se laisse pas impressionné pour autant en montrant les récents progrès de la i20 Coupe WRC sur ces profils rapides. Le Belge devançant à nouveau les Yaris de Rovanperä et Evans pour respectivement 0"6 et 0"7. Des progrès confirmés rapidement par Tänak et Breen qui écrasent la concurrence en passant sous les 1'48. Seul Lappi s'intercale parmi les Hyundai à plus de 1"4 du meilleur temps. Ogier, Rovanperä et Evans sont repoussés à près de 2".

Troisième passage

La tendance se confirme au fil des passages avec une légère domination des i20 WRC. Sur le podium depuis le début de la matinée, Tänak trouve les ressources pour hausser encore le rythme et passer définitivement en tête avec un chrono de 1'46"5, le tout à une moyenne supérieure à 136,5 km/h. Toujours à l'aise sur les rallyes rapides, Craig Breen est le seul pilote à suivre le rythme de l'Estonien en ne lui concédant que 0"3. Meilleur représentant du team Toyota, Ogier accélère le tempo avec la troisième marque à 0"9. Dans la course au titre mondial, le Français devance très provisoirement ses rivaux, Neuville, Rovanperä et Evans de 0"2, 0"3 et 0"7.

Derrière ce duel intense opposant Hyundai à Toyota, M-Sport ferme la marche à plus d'une seconde au kilomètre. Copiloté pour la première fois par Alex Coria, Adrien Fourmaux trouve ses marques sur des routes qu'il découvre avec la Fiesta WRC tandis que celle de Gus Greensmith montre déjà des signes de faiblesse au niveau du moteur. Le Nordiste est neuvième à 4"7, un rang devant son coéquipier.

Quatrième passage

Ralenti par des soucis mécaniques, Greensmith est contraint à une réparation de fortune sur le bord de la route. Rien n'y fait pour le Britannique qui signe à nouveau un temps à plus d'une minute du scratch. Fourmaux effectue également un quatrième passage pour prendre de l'expérience avec son nouveau copilote sans pour autant améliorer, il reste en neuvième position.

Alors que les favoris en ont terminé, Rovanperä enchaine un nouveau run pour tenter de se rapprocher des avant-postes. À 2"8 de son meilleur temps, le Finlandais reste scotché au cinquième rang à 1"2 de Tänak.

Cinquième passage

Après deux tentatives effectuées au ralenti, Greensmith parvient enfin à réparer la panne sur le moteur de sa Ford Fiesta. Le pilote M-Sport améliore même sa marque avec un chrono de 1'51"3 sans pour autant parvenir à remonter dans le classement. Il reste dixième et bon dernier des pilotes WRC à 0"3 de Fourmaux auteur de son meilleur temps au cinquième passage.

Lire aussi:

Après cette dernière séance d'essais groupés, le rallye débutera réellement ce vendredi à partir de 12h38 (en France) avec la spéciale de Harju et ses 2,31 km. L'évolution du rallye sera à suivre en intégralité sur Motorsport.com tout au long du week-end.

Finland Rallye de Finlande / Shakedown

partages
commentaires
Solberg indemne après un accident en Finlande lors des reconnaissances

Article précédent

Solberg indemne après un accident en Finlande lors des reconnaissances

Article suivant

Le Rallye de Finlande inscrit au calendrier WRC jusqu'en 2023

Le Rallye de Finlande inscrit au calendrier WRC jusqu'en 2023
Charger les commentaires