WRC
C
Rallye de Turquie
24 sept.
-
27 sept.
Prochain événement dans
111 jours
C
Rallye d'Allemagne
15 oct.
-
18 oct.
Prochain événement dans
132 jours
C
Rallye de Grande-Bretagne
29 oct.
-
01 nov.
Prochain événement dans
146 jours
19 nov.
-
22 nov.
Prochain événement dans
167 jours

Solberg parle avec deux constructeurs pour monter une équipe WRC

partages
commentaires
Solberg parle avec deux constructeurs pour monter une équipe WRC
Par :
10 avr. 2020 à 12:57

Petter Solberg a annoncé être en discussion avec deux constructeurs dans le but de lancer sa propre équipe en WRC.

Aujourd'hui retraité, après avoir conquis en 2003 le titre de Champion du monde des Rallyes mais également deux couronnes mondiales en World RX (2014, 2015), Petter Solberg se tourne vers le projet de monter sa propre équipe en WRC. Celui qui a remporté 13 manches internationales entre 2002 et 2005, toutes avec Subaru, mène des discussions avec deux constructeurs afin de les convaincre de s'engager. Le Norvégien n'est pas étranger à un tel défi puisqu'il avait monté sa propre structure indépendante de 2009 à 2011 pour faire face au retrait de Subaru. Cette fois-ci, il s'agirait d'en être uniquement le team manager, avec un label d'usine. 

"Oui, je veux une équipe", confirme Solberg à Eurosport. "Je le ferai à ma façon. Pas de politique. Il s'agit de gagner et d'avoir un seul objectif, pas d'avoir plusieurs fers sur le feu, sur lesquels beaucoup d'autres équipes travaillent. Je travaille avec deux constructeurs et c'est le cas depuis longtemps déjà."

Lire aussi :

Initialement, Solberg avait en tête d'engager son équipe en WRC à partir de 2022, année qui verra l'entrée en vigueur d'une nouvelle réglementation. Néanmoins, cet horizon pourrait être repoussé en raison de la crise du coronavirus, qui vient perturber les plans de tous les acteurs en sports mécaniques. 

"Le projet, c'était 2022", explique-t-il. "Je sais combien de temps il nous faut pour bâtir une équipe, avoir une voiture, ce genre de choses. J'ai des gens derrière. Tout ce que j'ai à faire, c'est appuyer sur le bouton pour que ça commence. En coulisses, le travail avancé est clair, avec les bonnes personnes dans tous les domaines. C'est actuellement en attente. C'est quelque chose que nous devons respecter. Que cela se fasse en 2022, 2023 ou 2024, ça ne me stresse pas. J'ai un rêve, celui d'avoir une équipe d'usine et de gagner."

À 45 ans, Petter Solberg voit également son fils de 18 ans, Oliver, marcher dans ses pas et grimper peu à peu les échelons en sport automobile. Le jeune homme a cette année un programme en WRC3 et bénéficie notamment du soutien de Škoda. Néanmoins, le raccourci qui tendrait à l'envoyer dans la future équipe de son père n'aura rien d'évident ou d'automatique. 

"Oliver doit s'organiser lui-même", prévient Solberg. "Il a le contrôle. Pour le dire franchement : si j'ai une équipe à l'avenir et que ça se passe bien, c'est à lui de prouver qu'il est suffisamment bon pour la rejoindre. Je suis un peu vieux jeu. Il faut faire le boulot. Je ne le fais pas pour Oliver. Je fais ma part. Oliver a sa part de travail. Je ne suis pas du genre à donner des avantages si quelque chose se passe à l'avenir. Il faut être performant, avoir de la stabilité et une pleine concentration. C'est comme ça. Si vous n'êtes pas assez bon, c'est direct."

Avec Rachit Thukral et Giacomo Rauli  

Petter Solberg and Chris Patterson, Citroën C4 WRC, Petter Solberg Rallying

Article suivant
Le Rallye de Finlande n'a "aucune idée" de son maintien

Article précédent

Le Rallye de Finlande n'a "aucune idée" de son maintien

Article suivant

L'histoire du seul départ en F1 de Stéphane Sarrazin

L'histoire du seul départ en F1 de Stéphane Sarrazin
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WRC
Pilotes Petter Solberg
Auteur Basile Davoine