ES5 à 8 - Neuville garde le rythme et finit en tête

partages
commentaires
ES5 à 8 - Neuville garde le rythme et finit en tête
Par : Jean-Philippe Vennin
10 févr. 2017 à 17:21

Le pilote Hyundai a aligné trois meilleurs temps sur les trois premières des quatre spéciales de vendredi après-midi, puis un deuxième dans la dernière, se ménageant une belle avance sur Jari-Matti Latvala et sa Toyota.

Thierry Neuville, Nicolas Gilsoul, Hyundai i20 Coupe WRC, Hyundai Motorsport
Thierry Neuville, Hyundai Motorsport
Jari-Matti Latvala, Miikka Anttila, Toyota Yaris WRC, Toyota Racing
Jari-Matti Latvala, Toyota Yaris WRC, Toyota Racing
Kris Meeke, Paul Nagle, Citroën C3 WRC, Citroën World Rally Team
Kris Meeke, Citroën World Rally Team
Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, M-Sport, Ford Fiesta WRC
Le casque de Sébastien Ogier, M-Sport
Ott Tänak, M-Sport, Ford Fiesta WRC
Ott Tänak, Martin Järveoja, M-Sport, Ford Fiesta WRC
Hayden Paddon, John Kennard, Hyundai i20 Coupe WRC, Hyundai Motorsport
Daniel Sordo, Hyundai Motorsport
Hayden Paddon, John Kennard, Hyundai i20 Coupe WRC, Hyundai Motorsport
Craig Breen, Scott Martin, Citroën C3 WRC, Citroën World Rally Team
Elfyn Evans, Daniel Barritt, M-Sport Ford Fiesta WRC
Stéphane Lefebvre, Gabin Moreau, Citroën C3 WRC, Citroën World Rally Team

La neige s'étant remise à tomber entre les boucles de la matinée et de l'après-midi, les concurrents ont rencontré des conditions plus difficiles. Thierry Neuville s'est montré le plus rapide lors des seconds passages dans les 18,47 km de Röjden (ES5), les 21,26 km de Hof-Finnskog (ES6) et surtout les 24,88 km de Svullrya (ES7), reprenant la tête à Latvala pour 3"8 dès la première de ces trois spéciales avant de porter son avance à 6"1 puis pas moins de 24 secondes avant le dernier secteur chrono du jour ! 

Deuxième temps derrière Ott Tänak dans cette ES8 de Torsby (16,43 km), mais 4"1 devant Jari-Matti Latvala, il termine la première étape avec 28"1 d'avance sur le Finlandais. Celui-ci a davantage souffert de sa deuxième place sur la route dans l'après-midi, laquelle était plus un avantage le matin, mais il conserve lui aussi une avance de 21"6 sur le premier d'un groupe de trois très resserré derrière lui.

Après un changement de boîte en raison de ses problèmes des deux dernières spéciales de la matinée, Ott Tänak avait d'entrée regagné deux places d'un coup dès la première de l'après-midi, aux dépens de Sébastien Ogier et Kris Meeke, et se retrouvait troisième. Il avait profité pour cela d'une erreur du Britannique, qui occupait auparavant cette position mais avait rencontré un mur de neige sur son chemin dans cette ES5 et avait dû reculer pour repartir – mais s'en était bien sorti en ne perdant que 10"6 sur le meilleur temps.

Le pilote de la Citroën a ensuite signé un bon quatrième chrono dans l'ES6 puis un deuxième dans l'ES7, pour reprendre son bien, mais n'a pu le conserver au terme de la dernière ES qui a vu Tänak signer le scratch et... regagner une fois encore les deux positions.

Ogier s'en sort bien

Cinquième en fin de journée, Ogier était en effet lui aussi repassé devant son équipier, sur lequel il comptait un dixième d'avance, en signant un beau troisième temps dans l'ES7 même s'il devait ouvrir la route et si celle-ci était enneigée. Un peu plus tôt, il s'était plaint de devoir passer derrière les voitures du rallye national qui laissent des lignes complètement différentes sur la route.

"C'est inconduisible", a même déclaré en début d'après-midi le champion du monde, qui attend avec impatience de ne plus ouvrir la route samedi. Cédant à nouveau 6"1 à Tänak dans l'ES8, il est retombé à la cinquième place.

Hayden Paddon a effectué quelques changements de réglages sur sa Hyundai et a signé deux chronos dans le top 3 puis un quatrième et un dernier moins bon. Il s'est s'emparé de la sixième place provisoire aux dépens de son équipier Dani Sordo, pas très à l'aise dans les conditions de cet après-midi.

Craig Breen a admis avoir perdu la confiance dans l'ES6 après un tête-à-queue puis un choc avec un mur de neige, tout comme son équipier Meeke, et occupe la huitième place sur la seconde C3. En revanche, Stéphane Lefebvre, sur la DS3 de 2016 engagée également par Citroën Racing, s'est dit satisfait de sa progression et occupe la 10e place derrière Elfyn Evans qui avait perdu pas mal de temps le matin sur une crevaison.

"J'ai glissé, glissé, glissé..."

Les deux perdants de l'après-midi ont été Mads Østberg et Juho Hänninen. Après avoir encaissé cinq minutes de pénalité à la sortie du parc d'assistance en raison d'un pointage en retard de cinq minutes consécutif à un changement de boîte de vitesses, le Norvégien a ensuite perdu l'aileron arrière de sa Fiesta en roulant à fond de sixième dans l'ES5, le comportement de celle-ci s'en ressentant pour le reste de l'après-midi. Il n'a d'ailleurs pas pris part à la dernière spéciale disputée de nuit.

L'équipier de Latvala chez Toyota, pour sa part, a "glissé, glissé, glissé" dans l'ES5 avant de heurter un arbre par l'avant, endommageant le radiateur de sa Yaris WRC au point de ne pas pouvoir repartir.

Tidemand se détache

Pontus Tidemand conserve la tête du WRC2 au volant de sa Skoda, avec une belle avance de 45"1 sur le nouveau pilote M-Sport, Teemu Suninen. Celui-ci a signé le meilleur chrono dans l'ES6 et pris le dessus sur le premier leader de la catégorie, Ole Christian Veiby, qui a effectué deux tête-à-queues avec sa Fabia privée. L'écart entre les deux jeunes pilotes est de 13"4 au terme de la première étape.

Sur la seconde Fiesta M-Sport, Éric Camilli occupe la quatrième place en ayant notamment perdu du temps dans l'ES5 derrière Eyvind Brynildsen qui roulait avec un pneu crevé.

Après avoir passé la majeure partie de cette première journée en Norvège, les concurrents auront sept spéciales en Suède au menu de samedi, la première débutant à 8h08.

Classement en fin de première étape

 

Pilote

Copilote

VoitureCat.

Écart &

intervalle

1

 Thierry Neuville

 Nicolas Gilsoul

 

Hyundai

RC1 1h16:24.7
2

 Jari-Matti Latvala

 Mikka Anttila

 

Toyota

RC1

28.1

28.1

3

 Ott Tänak

 Martin Järveoja

 

Ford

RC1

49.7

21.6

4

 Kris Meeke

 Paul Nagle

 

Citroën

RC1

51.8

2.1

5

 Sébastien Ogier

 Julien Ingrassia

 

Ford

RC1

55.7

3.9

6

 Hayden Paddon

 John Kennard

 

Hyundai

RC1

1:17.8

22.1

7

 Dani Sordo

 Marc Marti

 

Hyundai

RC1

1:40.3

22.5

8

 Craig Breen

 Scott Martin

 

Citroën

RC1

1:54.3

14.0

9

 Elfyn Evans

 Daniel Barritt

 

Ford

RC1

31:01.5

1:07.2

10

 Stéphane Lefebvre

 Gabin Moreau

 

Citroën

RC1

3:23.6

22.1

Classement complet ici

Prochain article WRC
ES9 à 11 - Tänak aligne les scratchs, Neuville "contrôle"

Previous article

ES9 à 11 - Tänak aligne les scratchs, Neuville "contrôle"

Next article

ES2 à 4 - Latvala et Neuville font la loi

ES2 à 4 - Latvala et Neuville font la loi