Vers un système pour éviter la répétition de l'incident Evans-Meeke

partages
commentaires
Vers un système pour éviter la répétition de l'incident Evans-Meeke
Par :
3 avr. 2019 à 12:20

Après leur incartade lors du Tour de Corse, les deux hommes ont demandé à la FIA d'accélérer l'introduction d'une technologie prévenant les voitures lentes qu'un concurrent les rattrape.

Ralenti par des problèmes de suspensions, Kris Meeke a involontairement bloqué Elfyn Evans, qui était alors en lice pour la tête du Tour de Corse, lors de la dernière spéciale de vendredi (une séquence à revoir dans la vidéo ci-dessous). Ce dernier s'est finalement vu réattribuer le temps perdu par le directeur de course, mais les deux équipages se sont demandés pour quelle raison ils s'étaient retrouvés dans cette fâcheuse posture en dépit de la présence du système requis dans la voiture.

Le système en question devrait permettre à une voiture se rapprochant d'une autre plus lente d'alerter l'équipage de cette dernière de sa présence, évitant ainsi un incident comme celui qui est survenu entre Evans et Meeke. "Cela existe, donc faisons en sorte que cela fonctionne. Cela rendrait tout tellement plus simple", a avancé Meeke.

Un avis partagé par Evans : "Cela ferait clairement une différence d'utiliser ce système", a déclaré le Gallois. "Je ne l'ai pas essayé et je ne sais pas trop comment cela fonctionne, mais en principe cela fait sens. Ce genre de choses peut arriver en rallye. Je connais bien Kris, il ne savait absolument pas que nous étions là."

Lire aussi:

Le directeur des rallyes pour la FIA, Yves Matton, a expliqué à Motorsport.com que le système baptisé "push-to-pass", à ne pas confondre avec le dispositif du même nom présent en IndyCar, figurait sur la liste des choses à envisager pour l'an prochain.

"C'est sur notre liste, mais il ne s'agit pas seulement d'utiliser cette technologie, mais aussi de créer une réglementation la régissant", a avancé Matton. "Cela sera fait, j'espère, pour l'an prochain si nous parvenons à trouver un accord sur la façon de l'utiliser. Le règlement sportif ne peut pas être changé durant l'année, hormis pour des questions de sécurité, et cela ne sera pas prêt suffisamment tôt."

Un homme de M-Sport prend du galon à la FIA

Andrew Wheatley va endosser le rôle de manager de la catégorie WRC, et aura donc la responsabilité d'aider à la mise en place du futur du WRC. Wheatley est un ancien concurrent de niveau national, et va donc quitter son poste de manager du développement commercial chez M-Sport pour prendre ses fonctions dans les bureaux de Genève de la FIA.

Lire aussi:

Le directeur des rallyes FIA, Yves Matton, n'a pas confirmé l'identité de sa dernière recrue mais a admis que le poste serait pourvu au mois de mai. En plus de son nouveau rôle, Wheatley va également assurer les fonctions de délégué sportif auprès de la FIA, rejoignant ainsi le copilote de Marcus Grönholm double Champion du monde, Timo Rautiainen.

Wheatley dispose d'une expérience significative à tous les niveaux de la discipline, à la fois en tant que concurrent, dans la supervision des titres de M-Sport, ainsi que dans le développement du Championnat du monde des Rallyes Junior.

 
Article suivant
Evans et Suninen ont fait briller M-Sport

Article précédent

Evans et Suninen ont fait briller M-Sport

Article suivant

Ogier : La Corse, une "séance d'essais" pour une Citroën en difficulté

Ogier : La Corse, une "séance d'essais" pour une Citroën en difficulté
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WRC
Événement Tour de Corse
Pilotes Kris Meeke , Elfyn Evans
Auteur David Evans
Soyez le premier à recevoir toute l'actu