Tänak après son abandon : "J'ai endommagé deux pneus dans un champ"

Ott Tänak a été le grand perdant de la matinée sur les routes du Rallye d'Estonie en étant contraint à l'abandon dès la quatrième spéciale.

Tänak après son abandon : "J'ai endommagé deux pneus dans un champ"

La poisse semble ne pas vouloir épargner Ott Tänak depuis plusieurs rallyes. Contraint d'abandonner des victoires presque acquises au Portugal puis en Sardaigne (suspension), ralenti au Kenya par un système de désembuage défectueux, ce sont cette fois trois crevaisons dans la même boucle qui ont mis un terme aux espoirs de l'Estonien de relever enfin la tête. Décramponné au championnat avec 64 points de retard sur le leader Ogier, le Champion du monde 2019 comptait largement sur son épreuve à domicile pour enrayer cette mauvaise dynamique et lancer enfin une saison déjà bien mal embarquée.

Après une courte super spéciale disputée jeudi soir en ouverture et parfaitement maitrisée avec le huitième temps à neuf dixièmes du scratch, il s'est signalé de la meilleure des manières en prenant la tête à l'issue de l'ES2 grâce à son premier meilleur temps. Partie sur un rythme tout aussi soutenu dans le secteur chronométré suivant avec les meilleurs intermédiaires, la i20 Coupe WRC #8 a dès lors connu une première alerte sérieuse avec une crevaison à l'avant droit, lui coûtant plus de 26" et six positions au classement général.

Loin d'être démobilisé par ce contre-temps, il a ensuite abordé la quatrième spéciale avec une volonté débordante de refaire son écart le plus rapidement possible, voire même un peu trop ! Quelques kilomètres après le départ, Tänak a perdu le contrôle de sa monture, qui s'est retrouvée dans une position inconfortable à haute vitesse dans un champ, par chance, vierge de tout obstacle. Si la mécanique de la i20 a bien encaissé les chocs, deux de ses quatre pneus soft Pirelli s'en sont nettement moins bien sortis.

"Au départ de la spéciale [ES4], j'ai pris large dans un virage [à droite] et je suis allé dans un champ," a expliqué le pilote Hyundai Motorsport, de retour au parc d'assistance de Tartu après son abandon. "À ce moment-là, j'ai endommagé deux pneus, et cela a provoqué deux crevaisons supplémentaires et nous n'avions plus de roues de secours. C'était impossible de continuer."

Contraint à l'arrêt quelques secondes après cet écart, Tänak avait pourtant misé sur un choix relativement sûr en optant pour cinq pneus soft, comme tous ses adversaires. Dans une situation comparable, il avait déjà abandonné au Rallye Monte-Carlo à la suite de trois crevaisons survenues dans la boucle matinale du samedi.

Lire aussi :

partages
commentaires
ES4 & 5 - Rovanperä à l'attaque, Tänak abandonne
Article précédent

ES4 & 5 - Rovanperä à l'attaque, Tänak abandonne

Article suivant

ES6 & 7 - Rovanperä augmente progressivement sa marge

ES6 & 7 - Rovanperä augmente progressivement sa marge
Charger les commentaires