WRC
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé

Tänak enfonce le clou, Neuville prend l'avantage sur Ogier

partages
commentaires
Par :
5 oct. 2019 à 16:43

Malgré quelques dégâts sur sa Toyota Yaris WRC, Ott Tänak a poursuivi sa marche en avant au Rallye de Grande-Bretagne 2019, avec désormais plus de dix secondes d'avance sur son nouveau dauphin, Thierry Neuville.

Thierry Neuville (Hyundai) a remporté deux des trois spéciales disputées cet après-midi. Et pourtant il n'a rien repris à Ott Tänak ; pire pour le Belge, l'Estonien a encore légèrement creusé l'écart. Le leader du championnat, en dépit d'un pare-choc arrière endommagé sur sa Toyota (sur une journée sans assistance) et d'une difficulté à entendre les instructions de son copilote depuis l'ES15, n'a absolument pas fléchi. Il a terminé second de chaque spéciale, à quelques dixièmes de la meilleure marque.

L'attaque de Neuville a tout de même porté ses fruits en lui permettant de prendre l'avantage au classement général sur Sébastien Ogier (Citroën). Le Français, qui a perdu du temps sur ses deux adversaires pour le titre lors de toutes les spéciales de cette fin de journée, est également à l'attaque mais peine visiblement à trouver le niveau de performance de ses homologues : "Je ne peux pas faire plus, je suis à la limite", a-t-il notamment déclaré à la fin de l'ES15. La conséquence directe est qu'il est maintenant relégué à 16 secondes de Tänak et à une demi-douzaine de Neuville.

Lire aussi :

Derrière le trio de tête, Kris Meeke continue de perdre du temps : le Britannique accuse désormais un retard de 24 secondes sur son équipier. Au cinquième rang, avec 42,8 secondes de retard, Andreas Mikkelsen s'est offert le temps scratch de l'ES15. Le Norvégien a eu fort à faire pour maintenir derrière lui Elfyn Evans (M-Sport), qui avait remporté les trois spéciales de la boucle matinale, mais c'est chose faite pour l'instant puisque le Gallois est sixième à moins de trois secondes toutefois. 

Derrière le top 6, Teemu Suninen (M-Sport) pointe à quasiment trois minutes, Pontus Tidemand (M-Sport) à cinq et Craig Breen, au volant d'une Hyundai copieusement abîmée par ses tonneaux dans l'ES12 mais pour laquelle il ne peut bénéficier d'une assistance, compte plus de neuf minutes de débours. Le leader du WRC2 Pro, Kalle Rovanperä (Skoda), est d'ailleurs sur ses talons.

La journée se conclura par la Super Spéciale de Colwyn Bay, longue de 2,4 km, et qui débutera à 20h13 heure française.

United Kingdom Rallye de Grande-Bretagne - Classement après l'ES16

P. Pilote/Copilote Voiture Temps total Ecart Intervalle
1 Estonia Ott Tänak
Estonia Martin Järveoja
Toyota Yaris WRC 2:40'11.1
2 Belgium Thierry Neuville
Belgium Nicolas Gilsoul
Hyundai i20 Coupe WRC 2:40'21.2 10.1 10.1
3 France Sébastien Ogier
France Julien Ingrassia
Citroën C3 WRC 2:40'27.4 16.3 6.2
4 United Kingdom Kris Meeke
United Kingdom Sebastian Marshall
Toyota Yaris WRC 2:40'35.4 24.3 8.0
5 Norway Andreas Mikkelsen
Norway Anders Jæger
Hyundai i20 Coupe WRC 2:40'53.9 42.8 18.5
6 United Kingdom Elfyn Evans
United Kingdom Scott Martin
Ford Fiesta WRC 2:40'56.7 45.6 2.8
7 Finland Teemu Suninen
Finland Jarmo Lehtinen
Ford Fiesta WRC 2:43'09.4 2'58.3 2'12.7
8 Sweden Pontus Tidemand
Norway Ola Fløene
Ford Fiesta WRC 2:45'02.9 4'51.8 1'53.5
9 Ireland Craig Breen
Ireland Paul Nagle
Hyundai i20 Coupe WRC 2:49'20.8 9'09.7 4'17.9
10 Finland Kalle Rovanperä
Finland Jonne Halttunen
Škoda Fabia R5 Evo 2:49'32.3 9'21.2 11.5
Article suivant
Ogier perd du terrain sur Tänak, Evans n'amuse pas la galerie

Article précédent

Ogier perd du terrain sur Tänak, Evans n'amuse pas la galerie

Article suivant

Tänak remporte la dernière spéciale du jour, statu quo dans le top 5

Tänak remporte la dernière spéciale du jour, statu quo dans le top 5
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WRC
Événement Rallye de Grande-Bretagne
Catégorie Jour 3
Auteur Fabien Gaillard