Tänak - "Un grand pas comparé à l'année dernière"

partages
commentaires
Tänak -
Par : Jean-Philippe Vennin
14 févr. 2017 à 16:30

De retour en grâce cette année chez M-Sport, l'Estonien a réalisé un début de saison remarquable avec deux podiums en deux rallyes, le second après avoir tenu Sébastien Ogier en respect ce week-end.

Ott Tänak, M-Sport
Ott Tänak, Martin Järveoja, M-Sport, Ford Fiesta WRC
Ott Tänak, Martin Järveoja, Ford Fiesta WRC, M-Sport
Ott Tänak, M-Sport
Ott Tänak, Martin Järveoja, Ford Fiesta WRC, M-Sport
Ott Tänak, Martin Järveoja, Ford Fiesta WRC, M-Sport
Podium : les vainqueurs Jari-Matti Latvala, Miikka Anttila, Toyota Racing, les deuxièmes, Ott Tänak, Martin Järveoja, M-Sport, les troisièmes, Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, M-Sport
Ott Tänak, Martin Järveoja, Ford Fiesta WRC, M-Sport
Ott Tänak, Martin Järveoja, Ford Fiesta WRC, M-Sport
Ott Tänak, M-Sport
Ott Tänak, Martin Järveoja, Ford Fiesta WRC, M-Sport
Ott Tänak, Martin Järveoja, M-Sport, Ford Fiesta WRC
Ott Tänak, M-Sport, Ford Fiesta WRC

Ott Tänak aurait logiquement dû terminer deuxième au Monte-Carlo, parachevant ainsi un doublé M-Sport, mais il en avait été empêché par un problème de moteur le dimanche matin et avait dû céder face à Jari-Matti Latvala avant de sauver sa troisième place des assauts de Dani Sordo au prix d'une incroyable dernière descente du Turini.

C'est encore face à Latvala qu'il s'est incliné en Suède, pour la victoire cette fois. Ne comptant que 3"8 de retard sur le pilote Toyota au matin de la dernière étape, l'Estonien a pourtant su très tôt qu'il ne pourrait aller chercher celui-ci et devrait se contenter d'inscrire une nouvelle deuxième place, la troisième de sa carrière après celles obtenues en Pologne et en Grande-Bretagne l'an dernier. C'était aussi la première pour son nouveau copilote, Martin Järveoja.

"J'ai senti dès le début de la [première] spéciale [du dimanche] que ça n'allait pas être facile. On savait ne pas avoir le même feeling que la veille, on a fait quelques petites erreurs et on le sent immédiatement quand ça ne va pas être parfait", explique Tänak. "Cela a été un peu décevant sur le coup, sachant que nous n'avions pas d'autre option que de nous contenter d'être deuxièmes, mais je reste très content de mon week-end."

"Jari volait vraiment et nous n'avions aucune chance de rivaliser avec lui. Mais je suis très content pour lui. Il a été de bonne compagnie ce week-end !"

Une nouvelle expérience

Les bonnes performances de Tänak, en pleine période faste puisqu'il est devenu papa pour la première fois juste avant le Rallye de Suède, n'est pas vraiment une surprise et une première victoire pourrait ne plus trop tarder. Mais il a encore une belle marge de progression, lui qui ne compte que trois saisons complètes à son actif en Championnat du monde.

"J'ai eu une nouvelle expérience en ouvrant la route vendredi (pas tout à fait en réalité, puisqu'il passait en troisième position dans les spéciales, mais il est vrai que jamais il ne s'était élancé d'aussi "haut", ndlr), mais les conditions étaient plus égales samedi et on a eu une très bonne vitesse", dit-il. "J'en suis satisfait et ce que nous avons réalisé ce week-end me donne une grande confiance."

Après une saison passée dans le team "satellite" DMACK en 2016, Tänak a su très tôt qu'il retrouverait cette année sa place au sein de l'équipe M-Sport, dont il aurait même été le logique leader sans l'arrivée tardive de Sébastien Ogier suite au retrait de Volkswagen. Il a ainsi pu découvrir la Fiesta 2017 dès ses premiers tours de roue, et en touche aujourd'hui les dividendes. Là réside d'ailleurs, sans doute, son principal atout pour l'instant face à son coéquipier.

"Pour l'instant, je suis très content et nous avons fait un grand pas par rapport à l'année dernière. Je suis content d'avoir été dans la voiture dès le début [des tests], de ce fait je la connais très bien", confirme-t-il, avant de préciser : "Nous devons aller plus vite et j'ai besoin de trouver une meilleure adéquation avec la voiture."

"Je me sens pas mal à l'aise dans la voiture, c'est une très bonne voiture. Il reste un peu de travail mais nous savons tous ce que nous avons besoin de faire, il faut juste continuer d'attaquer."

Prochain article WRC
Un début de saison difficile pour Meeke et Citroën

Previous article

Un début de saison difficile pour Meeke et Citroën

Next article

Ogier - "Une des erreurs les plus stupides de ma carrière"

Ogier - "Une des erreurs les plus stupides de ma carrière"

À propos de cet article

Séries WRC
Événement Rallye de Suède
Pilotes Ott Tänak
Auteur Jean-Philippe Vennin
Type d'article Réactions