WRC
12 sept.
-
15 sept.
Événement terminé
03 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Shakedown dans
02 Heures
:
19 Minutes
:
51 Secondes
14 nov.
-
17 nov.
Prochain événement dans
20 jours

Tänak a disputé une Power Stage "type Suède" en Grande-Bretagne

partages
commentaires
Par :
10 oct. 2019 à 16:50

Ott Tänak (Toyota) a remporté le Rallye de Grande-Bretagne en s'adjugeant les 30 points maximum mis en jeu, au prix notamment d'une remontée inéluctable et d'une Power Stage au fort accent suédois.

Ott Tänak a conforté son avance au Championnat du monde des Rallyes grâce à son succès au Pays de Galles. L'Estonien s'est imposé en dépit d'un calage dans la première spéciale, qui lui a coûté une dizaine de secondes, après être progressivement remonté sur son équipier Kris Meeke, leader de l'épreuve jusqu'à la toute dernière spéciale de la journée du vendredi. Par la suite, Tänak n'a fait qu'accentuer lentement mais sûrement son avance sur Sébastien Ogier puis Thierry Neuville, ses deux rivaux pour la couronne mondiale, qui ont également terminé sur le podium.

"Le week-end a été intense, sur le plan de la compétition", a-t-il lancé après son sixième succès de l'année. "J'ai fait une petite erreur lors de la toute première spéciale et j'ai perdu neuf secondes. Ça ne semblait pas trop grave, mais en y repensant, chaque spéciale a vu des écarts vraiment faibles et reprendre du temps était difficile. C'est toujours un challenge. D'une certaine manière, je suis heureux. Je n'ai fait aucune erreur et je suis revenu lentement."

Lire aussi :

Des écarts faibles qui auraient pu inciter le pilote Toyota à une certaine prudence lors de la Power Stage, au risque de perdre gros. Que nenni : non seulement la prudence a été remisée au placard mais Tänak a pris suffisamment de risques pour terminer en tête et inscrire cinq points de plus, réalisant au passage le carton plein. Une spéciale finale menée tambour battant et en multipliant les appuis sur les talus bordant la route.

"Ce n'était peut-être pas parfait", a-t-il déclaré à propos de la Power Stage. "Il pleuvait assez fortement au début, l'adhérence était faible et j'ai dû être soutenu par les bas-côtés. C'était peut-être un peu 'type Suède', mais au final ça a payé et nous sommes heureux."

À deux rallyes de la fin de saison, Tänak et son copilote Martin Järveoja disposent d'une confortable avance de 28 unités sur Ogier, avec 60 points à récolter au maximum, et semblent plus que jamais en route pour une première couronne mondiale. La Catalogne se dresse dans un premier temps sur le chemin des deux hommes, et le pilote au numéro 8 se méfie notamment des conditions météo en Espagne.

"Globalement, je me sens bien. Nous irons en Espagne en sachant que ce sera peut-être un peu délicat le premier jour car j'ouvrirai la route [sur la terre, ndlr]. Ça dépend toujours de la météo. L'an passé, nous avons vu qu'il pouvait facilement pleuvoir et ça pourrait changer les choses. Sur le plan de la performance, je crois que nous sommes bons et que nous pourrons nous battre. Évidemment, nous sommes impatients."

Article suivant
Meeke favori face à Latvala pour le volant Toyota 2020

Article précédent

Meeke favori face à Latvala pour le volant Toyota 2020

Article suivant

Hyundai va devoir trancher pour l'avenir de Breen

Hyundai va devoir trancher pour l'avenir de Breen
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WRC
Événement Rallye de Grande-Bretagne
Pilotes Ott Tänak
Équipes Toyota Motorsport GmbH
Auteur Fabien Gaillard