Tänak de retour chez M-Sport en 2023

Ott Tänak va retrouver ses premiers amours en WRC en rejoignant M-Sport l'an prochain, où il aura la lourde tâche de remettre l'équipe sur la voie du succès.

Tänak de retour chez M-Sport en 2023

Ott Tänak chez M-Sport, c'est fait ! Depuis l'annonce de son départ anticipé de chez Hyundai fin octobre (il lui restait encore une année de contrat sur le papier avec la marque sud-coréenne), l'Estonien a été l'une des clés du marché des transferts. Un temps pressenti chez Toyota, n'ayant lui-même pas exclu la possibilité de prendre une année sabbatique, c'est donc finalement au sein de la structure anglaise, où il a fait ses débuts en WRC en 2011, qu'on retrouvera le Champion du monde 2019.

Tänak a remporté trois rallyes cette saison, bouclant cette dernière à la deuxième place du championnat, en dauphin de Kalle Rovanperä mais devant son coéquipier Thierry Neuville. Jamais réellement considéré comme le meneur de l'équipe Hyundai malgré un palmarès plus fourni que le Belge, le pilote balte sera cette fois-ci la figure de proue de M-Sport.

Les troupes de Malcolm Wilson ressortent quant à elles d'une saison très délicate, où elles n'ont décroché qu'une victoire, en ouverture de saison au Monte-Carlo par l'intermédiaire de Sébastien Loeb. Recruté l'hiver dernier, Craig Breen n'a de son côté pas répondu aux attentes placées en lui en début d'exercice, cumulant les déconvenues, sorties de route et autres problèmes techniques. Avec pour résultat final un trajet en sens inverse pour l'Irlandais, qui retrouvera Hyundai l'an prochain, où il partagera le volant de la troisième i20 N avec Dani Sordo.

Après deux années passées chez Toyota et trois chez Hyundai, Tänak retrouvera M-Sport l'an prochain.

Après deux années passées chez Toyota et trois chez Hyundai, Tänak retrouvera M-Sport l'an prochain.

Retour au bercail pour Tänak

Tänak a remporté la première de ses 17 victoires en WRC avec M-Sport à l'occasion du Rallye de Sardaigne 2017, avant de rejoindre Toyota l'année suivante et de passer chez Hyundai en 2020. Et le moins qu'on puisse dire, c'est qu'il trépigne d'impatience à l'idée de retrouver la structure anglaise.

"M-Sport est le lieu qui m'a permis de grandir en tant que pilote, et le lieu où j'ai appris toutes les leçons difficiles [au cours de ma carrière] et accumulé l'expérience pour devenir un pilote de pointe en Championnat du monde des Rallyes", s'est-il ainsi épanché. "Je n'ai pas été en mesure de défendre mon titre depuis que je suis devenu Champion du monde, et je ne serai pas en paix avec moi-même tant que je n'aurai pas réussi cela."

"On a pas mal discuté avec Malcolm, et on partage clairement la même ambition pour la saison qui s'annonce. Cela va être un gros défi pour nous, mais je connais bien les gens de Dovenby Hall (où se situe le siège de M-Sport, dans le Nord de l'Angleterre), et je sais ce dont ils sont capables. Avec la passion qu'ils ont chevillée au corps on va pouvoir se battre pour le championnat. Je suis heureux d'être de retour chez M-Sport, et on va tout donner l'an prochain."

Le transfert de Tänak chez M-Sport n'est pas une réelle surprise, même si la structure anglaise avait concédé ces dernières semaines qu'il y avait loin de la coupe aux lèvres, une telle opération se révélant difficile du point de vue financier. Mais le contrat désormais conclu, le manager de l'équipe Richard Millener se félicite de pouvoir envisager le titre avec un pilote d'un tel calibre.

"Le fait de revoir Ott sous les couleurs de M-Sport va être un moment important pour tout le monde à Dovenby Hall", a indiqué ce dernier. "L'objectif en 2023 est clair pour nous : il s'agit de remporter le championnat pilotes. Atteindre ce but va requérir beaucoup de travail et d'énergie, mais nous sommes préparés et prêts pour ce défi. Avoir un pilote à bord tel qu'Ott est essentiel pour réveiller les esprits et éveiller les désirs, ce afin que l'équipe réalise enfin son plein potentiel et aille de l'avant en 2023. Nous avons emmagasiné beaucoup d'expérience avec la Puma en 2022, nous connaissons les points forts de la voiture et nous sommes sûrs qu'Ott est la bonne personne pour mener cette aventure et obtenir les résultats que nous méritons."

Malcolm Wilson a pour sa part confirmé que Tänak avait déjà essayé la Puma dans son centre d'essais de Greystoke Forest. "Il est venu à Dovenby pour voir nos infrastructures et tester la Puma à Greystoke Forest. On ne peut pas cacher que nous sommes confiants dans le fait de pouvoir nous battre pour le championnat en 2023 compte tenu des premiers retours de Ott. Les quelques jours qu'il a passés ici ont souligné le niveau que nous avions besoin d'atteindre pour pouvoir entrevoir la victoire."

M-Sport doit encore annoncer le nombre de Puma qui seront engagées l'an prochain. L'équipe est ainsi en pourparlers avec Sébastien Loeb dans la perspective d'un nouveau programme partiel. De son côté Gus Greensmith, qui a participé à l'intégralité des trois dernières saisons chez M-Sport, reste en lice pour 2023, au même titre que Pierre-Louis Loubet, qui a impressionné tout au long des sept épreuves auxquelles il a participé cette année. Enfin, débarqué de chez Hyundai au début de l'automne, Oliver Solberg a récemment confié à Motorsport.com que piloter une Ford Puma était une option pour 2023.

Lire aussi :
partages
commentaires

Le WRC envisage un retour en Australie dans la région d'Adélaïde

Abiteboul sur le point d'être nommé à la tête de Hyundai en WRC