WRC
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé

Toyota serein malgré l'avenir encore incertain de Tänak

partages
commentaires
Toyota serein malgré l'avenir encore incertain de Tänak
Par :
28 août 2019 à 11:50

Alors que l'équipe M-Sport rêve d'un gros projet avec Ford et Ott Tänak au centre de celui-ci, Tommi Mäkinen affiche toujours une certaine sérénité pour que le leader du championnat prolonge l'aventure avec Toyota en 2020.

Leader du championnat après une cinquième victoire cette saison, décrochée le week-end dernier en Allemagne, Ott Tänak est pleinement concentré sur l'objectif d'un premier titre mondial. Un but qu'il a les moyens d'atteindre selon Tommi Mäkinen, son patron chez Toyota, qui précise à quel point le pilote estonien a mûri. "Il y a de gros progrès depuis l'année dernière. Il ne fait jamais aucune erreur", souligne notamment le Finlandais auprès de WRC+, questionné sur son pilote pour un autre sujet bien plus brûlant.

Car si Tänak mène la danse avec 33 points d'avance sur Thierry Neuville et 40 sur Sébastien Ogier avant le prochain rendez-vous en Turquie, c'est aussi et surtout son avenir en WRC qui est au centre du jeu. Échaudé par les problèmes de fiabilité de la Yaris, notamment après l'épisode malheureux du Rallye de Sardaigne en juin, le pilote de 31 ans a depuis relancé une série positive qui lui a permis de creuser l'écart, mais les doutes ont entrouvert des portes et alimenté sa propre réflexion pour définir l'orientation de sa carrière dès l'année prochaine. Rester chez Toyota avec un package "très solide", comme le souligne Mäkinen, ou tenter une nouvelle aventure ?

Lire aussi :

Le patron de l'équipe japonaise en WRC assure être "plutôt confiant", tout en ayant conscience de l'intérêt que peuvent manifester d'autres équipes auprès de son pilote. "Bien sûr, nous adorerions le conserver, car c'est quelqu'un de brillant", répète-t-il. "Je suis assez confiant pour que nous puissions le conserver. Mais nous pouvons toujours trouver une solution [s'il part]. Je suis certain que tout le monde aimerait avoir Ott dans son équipe. Il est clair que c'est l'un des pilotes les plus fiables et rapides du moment. Nous ferons tout pour le garder et lui rendre la vie plus facile, pour qu'il soit plus à l'aise avec nous. Bien sûr, l'une des choses les plus importantes est d'essayer d'avoir une voiture plus fiable. Lui donner une voiture rapide est important, mais la fiabilité l'est aussi car il peut toujours se passer quelque chose qui mène à une déception pour nous."

Le quadruple Champion du monde semble ne pas vouloir mettre de pression à son pilote et se montre compréhensif face aux sirènes pouvant l'attirer ailleurs. Il lui insuffle toutefois subtilement quelques précieux conseils en matière de gestion de carrière. "J'ai connu ça plusieurs fois, quand il y avait d'autres possibilités [pour quitter Mitsubishi]. C'est une décision très importante pour un pilote quand on décide quoi faire pour les deux années à venir, par exemple. C'est une période très particulière, qui ne dure pas éternellement. Je me souviens que c'était important pour moi. Quand vous avez été quelque part suffisamment longtemps et que vous avez continué à gagner, ça peut rendre votre vie plus intéressante."

"La confiance dans le fait de pouvoir continuer à gagner est le plus important. C’est l’une des plus grandes questions. Je connaissais la voiture [à l’époque Mitsubishi], je savais ce que je pouvais faire avec, et on ne peut pas être sûr d’être à l’aise ensuite [si on change]. Il y a énormément de questions, et je comprends totalement les pilotes car c’est une grande question de savoir quoi faire pour son avenir", explique-t-il. "Ott est au début de sa carrière avec nous. Si je prends la situation en tant que pilote, ce serait facile de choisir de continuer là où il est aujourd'hui… Je comprends totalement. Peu importe. S'il veut faire quelque chose d'autre, c'est ça décision et je le comprends. S'il veut continuer, nous pouvons le faire et ce serait parfait."

M-Sport ne pourra pas séduire sans Ford

Teemu Suninen, Jarmo Lehtinen, M-Sport Ford WRT Ford Fiesta WRC

Parmi les options qui s'ouvriraient à Tänak pour quitter Toyota, celle d'un retour chez M-Sport figure parmi les plus discutées le week-end dernier en marge du Rallye d'Allemagne. Et pour cause, Malcolm Wilson a lui-même confirmé son intérêt, tout en rappelant les nombreuses conditions nécessaires à une telle opération, et aujourd'hui encore beaucoup trop incertaines.

Lire aussi :

"Ce que nous cherchons à réaliser à long terme – et nous ne savons pas encore si c'est possible – c'est d'avoir une nouvelle voiture pour 2022", explique le patron de l'équipe britannique, qui aligne des Ford Fiesta WRC. "C'est important d'avoir le pilote en place pour mener l'équipe en 2022. Je sais à quel point Ott est bon techniquement, car nous avons longtemps travaillé avec lui, et je connais les relations entre lui et mon personnel. Je pense que c'est un aspect important. Nous sommes vraiment en quête d'un accord sur trois ans. Nous étudions tous les aspects. Nous ne pouvons pas non plus faire de nouvelle voiture pour 2022 sans Ford, il y a une grosse présence de Ford [actuellement]. Il n'y aura pas de décision prise [à très court terme], mais j'espère que nous pourrons trouver une manière de maintenir l'implication de Ford au plus haut niveau."

"Il est certain qu'il [Tänak] ne viendra pas si Ford n'est pas derrière le projet. Je ne m'attendrais pas à ce qu'il vienne [sans Ford]. Avec le niveau auquel se trouve la discipline, nous avons besoin de ce soutien technique de la part de Ford Performance aux États-Unis, ainsi que de financement. Nous ne pouvons pas le faire seul. C'est pour cela que nous n'avons pas Seb [Ogier] et que nous n'avons pas conservé Ott, et c'est pour cela que nous faisons tout ça cette année."

En l'état actuel des choses, le clan Toyota affiche sa sérénité, et Mäkinen rappelle, quand il est question de préparer 2020, que la priorité est bel et bien de solder le dossier Tänak, quelle qu'en soit l'issue. "Nous devons en premier lieu régler la situation avec Ott, ensuite il y aura l'étape suivante pour les autres pilotes", insiste-t-il. Et si le vent est défavorable au constructeur japonais, quelles solutions ? "Tout est encore ouvert", estime Mäkinen. "Mais si je regarde tous les scénarios, il y a un certain nombre de bons pilotes disponibles. Je comprends totalement ce genre de décisions à prendre pour un pilote."

Article suivant
Citroën déplore un manque de préparation et de la malchance

Article précédent

Citroën déplore un manque de préparation et de la malchance

Article suivant

Hyundai : une bonne opportunité "gâchée" en Allemagne

Hyundai : une bonne opportunité "gâchée" en Allemagne
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WRC
Pilotes Ott Tänak
Équipes Toyota Racing , M-Sport
Auteur Basile Davoine