WRC
03 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé

Tänak : "La victoire la plus difficile que j'ai décrochée"

partages
commentaires
Tänak : "La victoire la plus difficile que j'ai décrochée"
Par :
5 juin 2019 à 16:30

L'Estonien reconnaît avoir tout donné pour obtenir son troisième succès de la saison, au Portugal. Grâce à sa victoire, il reste plus que jamais en lice pour le titre cette année.

Thierry Neuville, Nicolas Gilsoul, Hyundai Motorsport Hyundai i20 Coupe WRC, Ott Tänak, Martin Järveoja, Toyota Gazoo Racing WRT Toyota Yaris WRC, Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, Citroën World Rally Team Citroen C3 WRC
Ott Tänak, Martin Järveoja, Toyota Gazoo Racing WRT Toyota Yaris WRC
Ott Tänak, Martin Järveoja, Toyota Gazoo Racing WRT Toyota Yaris WRC
Ott Tänak, Toyota Gazoo Racing WRT Toyota Yaris WRC
Ott Tänak, Martin Järveoja, Toyota Gazoo Racing WRT Toyota Yaris WRC
Ott Tänak, Martin Järveoja, Toyota Gazoo Racing WRT Toyota Yaris WRC
Ott Tänak, Martin Järveoja, Toyota Gazoo Racing WRT Toyota Yaris WRC
Ott Tänak, Martin Järveoja, Toyota Gazoo Racing WRT Toyota Yaris WRC
Ott Tänak, Martin Järveoja, Toyota Gazoo Racing WRT Toyota Yaris WRC
Ott Tänak, Martin Järveoja, Toyota Gazoo Racing WRT Toyota Yaris WRC
Ott Tänak, Martin Järveoja, Toyota Gazoo Racing WRT Toyota Yaris WRC

Les rallyes défilent et le championnat WRC 2019 semble de plus en plus prendre la route d'une bataille à trois entre Sébastien Ogier, Thierry Neuville et Ott Tänak. Ce dernier a brillamment défendu ses chances le week-end dernier, au Portugal, empochant une deuxième victoire d'affilée après le Chili, sa troisième de la saison en sept manches disputées.

Sa victoire en Amérique du Sud, justement, semblait devoir destiner l'Estonien à une épreuve difficile dans la région de Fafe, lui qui était ainsi contraint de débuter le rallye en faisant partie des premiers à s'élancer. Il n'en menait d'ailleurs pas large au moment d'effectuer les reconnaissances. "Durant les recos, nous nous attendions à une première journée difficile", a confié le pilote Toyota après-coup. "Cela semblait mal embarqué pour toute l'épreuve. La position dans l'ordre des départs paraissait cruciale. Au final, j'ai débuté la première spéciale et j'ai eu de bonnes sensations avec la voiture. L'équilibre était là et ça fonctionnait."

Lire aussi :

Mais le pilote balte a fait le dos rond, jusqu'à prendre les commandes pour ne plus les quitter, tenant ainsi tête à ses deux rivaux au championnat, qui ont dû se contenter des accessits sur le podium final. "C'est une sensation agréable de monter sur la plus haute marche du podium aujourd'hui", a expliqué Tänak. "Cela a été un long et difficile week-end, clairement la victoire la plus difficile que j'ai décrochée. Dès le vendredi, nous avons été très performants, en particulier si on garde en tête notre position pour ouvrir la route. Samedi nous avons dû nous battre très dur, mais aujourd'hui [dimanche] tout s'est bien passé et la vitesse était là."

"Lors de la première spéciale j'ai été un peu prudent, car il y avait de la poussière, c'était assez piégeux et il était difficile d'y voir quelque chose. Mais après cela nous avons pu attaquer de façon sûre et creuser un écart plus important. Le championnat est très serré, mais je pense que nous sommes dans une bonne position avant la Sardaigne."

Trop de tactique tue la tactique 

Pour éviter de se retrouver la semaine prochaine dans la même situation qu'au Portugal, à savoir de faire partie des premiers pilotes sur la route, Tänak a usé de tactique lors de la Power Stage, levant un peu le pied pour laisser Sébastien Ogier finir en tête, quitte à perdre quelques points dans l'aventure face au Français. Mais à ce petit jeu, Thierry Neuville s'est s'intercalé entre les deux hommes.

Interrogé sur la tactique appliquée lors de la Power Stage, Tänak a reconnu que l'affaire avait été quelque peu alambiquée. "C'est une longue histoire. La Power Stage a été longue. D'abord, nous pensions un peu à la stratégie et nous pensions que chaque point allait être crucial à la fin de l'année. Nous étions sur le point d'être trois à finir devant Seb, sans les points de la Power Stage. J'ai pensé que je devais être plus rapide que lui. Le plan était de récolter le maximum de points possible, mais Kris [Meeke] a fait une erreur et cela a tout changé. Seb était sur le podium et nous étions au même niveau sur le plan comptable. Je savais que j'avais besoin d'être un peu plus lent pour éviter d'ouvrir la route en Sardaigne. Et puis Thierry s'est mis entre nous, et j'ai perdu un point supplémentaire." Au championnat, les trois hommes ne se tiennent qu'en une dizaine de points, ce qui laisse augurer d'une seconde partie de saison haletante.

Article suivant
Neuville défend l'approche tactique de Hyundai

Article précédent

Neuville défend l'approche tactique de Hyundai

Article suivant

Passer à l'hybride n'affectera pas la compétitivité, selon la FIA

Passer à l'hybride n'affectera pas la compétitivité, selon la FIA
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WRC
Événement Rallye du Portugal
Catégorie Jour 3
Pilotes Ott Tänak
Auteur Willy Zinck