Thierry Neuville et Hyundai rêvent de "remettre ça" à domicile

Le pilote belge, associé à Nicolas Gilsoul, et l'équipe du constructeur coréen avaient été les seuls à faire chuter Volkswagen, la saison dernière en Allemagne.

Cette semaine, Thierry Neuville et Hyundai Motorsport ne sont pas seulement de retour sur le terrain de leur plus bel exploit en 2014 : une victoire, et même un doublé avec la 2e place de Dani Sordo. En effet, le pilote et l’équipe victorieux évolueront également l’un et l’autre à domicile.

Ce rallye est en effet très proche de ma ville natale de Sankt-Vith,” dit le pilote belge. “De nombreux amis et membres de ma famille viendront pour nous soutenir pendant tout le week-end. Mon frère Yannick étant aussi au départ [dans le cadre de la Coupe Opel allemande], ce sera donc un grand événement pour la famille.”

Et Michel Nandan, le Directeur de l’équipe, d’enchaîner : “L’Allemagne, c’est notre rallye à domicile. Notre base d’Alzenau n’est pas très loin de Trèves. Nous avons bien sûr de bons souvenirs de ce rallye car l’an dernier nous avons fini 1er et 2e, une première pour nous.”

Qui reste sur la route... gagne!

Cette victoire avait été obtenue après une grosse sortie de route au shakedown qui avait fait craindre à Neuville de ne pouvoir prendre le départ (une mésaventure qu’il a de nouveau connue il y a trois semaines, en Finlande). Il avait ensuite bénéficié des sorties de route successives de Jari-Matti Latvala et Kris Meeke, chacun alors qu’il occupait la tête du rallye, dans les deux premières spéciales du dimanche matin – suivant celle de Sébastien Ogier plus tôt dans l’épreuve.

Nous avons vraiment de bons souvenirs de ce rallye l’an dernier,” dit Neuville. “C’était la première victoire pour notre équipe et un gros résultat obtenu en très peu de temps : décrocher un succès dès la première saison de l’équipe était inattendu et nous allons faire de notre mieux cette année pour être aussi rapides et afficher la même assurance.”

Quatre voitures au départ

Pour ce faire, Hyundai aligne quatre voitures en Allemagne. Et le quatrième pilote, Kevin Abbring – qui rejoint Neuville, Sordo et Hayden Paddon – peut être considéré comme un spécialiste de l’asphalte pour avoir roulé notamment avec Peugeot en Championnat d’Europe (ERC). Il disposera néanmoins d’une voiture un peu moins évoluée que celles des trois pilotes “réguliers.”

C’est la seconde fois cette année que nous engageons quatre i20 WRC mais cette fois-ci, ce sera sur asphalte,” rappelle Michel Nandan. “Les quatre pilotes ont fait des tests dans la région de Trèves en préparation de cette course et nous sommes tous satisfaits de la configuration.”

Kevin Abbring est notre quatrième pilote et avec Thierry et Dani, nous en avons trois qui sont à l’aise sur le goudron,” confirme-t-il. “Nous pouvons donc espérer de bons résultats et des points à ajouter à notre total.”

Fin de série pour Citroën

L’enjeu est en effet de taille aussi au championnat puisque Hyundai ne compte que deux points de retard sur Citroën pour la 2e place des constructeurs, derrière Volkswagen bien sûr. Pour illustrer ce duel serré, notons que les deux équipes ont marqué exactement le même nombre de points (16) lors de la manche précédente en Finlande.

Sur ce rallye qui n’a pas réussi à Volkswagen depuis son arrivée en WRC en 2013, Hyundai peut même compter sur les deux derniers vainqueurs puisque Sordo s’y était imposé il y a deux ans avec Citroën, qui avait remporté à cette occasion sa 11e victoire consécutive outre-Rhin (en comptant celle de Philippe Bugalski en 2001, année où le rallye était en phase “d’observation” avant d’être promu au calendrier mondial).

Difficile mais pas impossible

C’est un très bon rallye et il est très spécial pour moi,” déclare l’Espagnol, qui y avait auparavant terminé en dauphin de son équipier Sébastien Loeb. “La route est très étroite dans les vignobles [du vendredi] et dans la zone militaire [samedi] et elle comprend de nombreux virages en épingle à cheveux.”

C’est un parcours excitant mais on peut facilement rater des intersections. Les sensations que l’on éprouve en conduisant à travers le vignoble sont vraiment spéciales : il faut maîtriser l’étroit, le court, de très nombreux virages et toutes les parties sont extrêmement rapides ! C’est un rallye magnifique, un de mes préférés.”

La victoire de 2014 avait eu une signification d’autant plus particulière qu’en plus d’être la première, elle mettait donc fin à plus d’une décennie de domination Citroën et faisait subir à Volkswagen ce qui serait son unique défaite de la saison. La confirmer cette année sera difficile, mais pas impossible sur un terrain où le revêtement change souvent et les conditions météo sont incertaines.

A propos de cet article
Séries WRC
Événement Rallye d'Allemagne
Type d'article Preview
Tags abbring, allemagne, hyundai, nandan, neuville, sordo