Todt - "Les spectateurs doivent être éduqués et suivre les instructions"

partages
commentaires
Todt -
Par : Jean-Philippe Vennin
27 janv. 2017 à 17:00

Le président de la FIA demande une meilleure éducation des spectateurs après le drame survenu dans la première spéciale du Monte-Carlo et dans lequel un spectateur a été tué.

Hayden Paddon a perdu le contrôle de sa Hyundai sur du verglas, à quelques centaines de mètres de l'arrivée de l'ES1, jeudi soir dernier, et la voiture est allée heurter le rocher – fauchant au passage un spectateur espagnol qui se trouvait à l'extérieur du virage et a succombé à ses blessures.

Réagissant à ce drame, Jean Todt a expliqué, comme l'avait déjà fait le pilote néo-zélandais durant le Monte-Carlo, qu'il souhaitait que les spectateurs soient mieux informés sur les dangers inhérents aux rallyes, et en l'occurrence au WRC.

C'est très triste. Cela aurait dû être évitable”, a déclaré le président de la FIA. “Dans la vie, il faut avoir de la discipline et si on n'a pas de discipline, on n'a pas de respect. Le sport automobile est dangereux si tout le monde ne travaille pas dans la même direction.”

Je suis vraiment désolé pour la famille de la victime et je suis désolé pour la famille du rallye. J'espère que cela rendra les gens plus conscients de la sécurité s'ils viennent voir ce fabuleux spectacle.”

Les gens doivent être éduqués et suivre les instructions. Les conséquences peuvent être horribles et les gens doivent apprendre.”

Concernant les instructions, à en croire les commentaires d'un spectateur présent non loin de la zone de l'accident et qui s'est adressé à Autosport, média de Motorsport Network, la zone dans laquelle se trouvait celui qui a été mortellement blessé n'était pas signalée comme dangereuse.

L'endroit où le spectateur se tenait n'était pas signalé comme une zone interdite, [et] juste avant ce virage, il y avait d'autres personnes se tenant dans ce qui semble être un secteur dangereux”, a-t-il assuré, ajoutant d'autre part : “Il a fallu 20 ou 25 minutes avant que l'ambulance arrive et cinq minutes encore pour que l'hélicoptère arrive.”

Sur ces questions, et en raison de l'enquête en cours, l'Automobile Club de Monaco, organisateur du Monte-Carlo, ne souhaite logiquement pas s'exprimer au-delà du communiqué qui a été publié par ses soins quelques heures après l'accident.

Les nouvelles WRC "hors de cause"

Le directeur du rallye à la FIA, Jarmo Mahonen, a pour sa part écarté l'hypothèse de la responsabilité de la nouvelle génération des World Rally Cars, à la vitesse plus élevée que les précédentes, dans ce drame.

Je vous dis ce que j'ai dit à quiconque travaille avec la FIA : du calme, nous devons d'abord regarder l'enquête puis regarder ce qui peut être fait”, a-t-il déclaré à Autosport.

C'est le lancement de la nouvelle génération de voitures et, bien sûr, elles sont un petit peu plus rapides. Nous allons parler aux gens qui ne sont pas à l'intérieur de la discipline et qui commenceront à se plaindre de la vitesse.”

Cela [l'accident] n'a rien à voir avec les nouveaux règlements. Il serait arrivé de la même façon avec une voiture [beaucoup plus lente] du Groupe N.”

L'accident du Monte-Carlo ne doit pas non plus faire sous-estimer les efforts qui ont été effectués en matière de sécurité des spectateurs au cours des trois dernières décennies, avec des effets évidents. 

Avec David Evans

Prochain article WRC
Ford pourrait revenir officiellement en WRC

Previous article

Ford pourrait revenir officiellement en WRC

Next article

Pour Mäkinen, Toyota "peut gagner cette année"

Pour Mäkinen, Toyota "peut gagner cette année"

À propos de cet article

Séries WRC
Événement Rallye Monte-Carlo
Auteur Jean-Philippe Vennin
Type d'article Actualités