WRC
12 sept.
-
15 sept.
Événement terminé
03 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Shakedown dans
01 Heures
:
10 Minutes
:
37 Secondes
14 nov.
-
17 nov.
Prochain événement dans
20 jours

Toyota souhaite le retour d'un pneu pour roulage à plat

partages
commentaires
Toyota souhaite le retour d'un pneu pour roulage à plat
Par :
20 sept. 2019 à 11:33

Le team principal de Toyota en WRC, Tommi Mäkinen, a réitéré son souhait de voir le retour en Championnat du monde de pneus run-flat, et notamment au Rallye de Turquie.

L'idée serait de mettre en place un anneau de mousse à l'intérieur du pneu, avant que celui-ci soit installé autour d'une jante, afin de lui permettre de conserver partiellement sa forme et sa tenue même après une crevaison. Ce système a vu le jour en rallye, sous l'impulsion de Michelin, dans les années 1980. Mäkinen l'a connu toute sa carrière, entre 1987 et 2003, mais ce dispositif a depuis été interdit, fin 2007.

Le Finlandais estime que le nombre de crevaisons lors du Rallye de Turquie le week-end dernier est inacceptable. L'an passé, cette même épreuve avait également été marquée par un nombre élevé de problèmes pneumatiques. Aucun constructeur n'y a échappé et pour Mäkinen, ces problématiques posent question.

Lire aussi :

"Le problème que nous avons est que ce rallye est une loterie", a-t-il déclaré pour Motorsport.com. "Vous pilotez normalement et les pierres sont tellement acérées que vous crevez sans rien faire. Si nous pouvions ajouter de la mousse aux pneus, cela réglerait ce problème. Je me souviens quand nous avions cela auparavant, nous pouvions rouler sur tout sans problème. Nous ne voulons pas que des rallyes se décident de la sorte."

Alors que les pneus de WRC coûtent 350 euros chacun, Mäkinen est prêt à accepter l'augmentation de la facture globale pour les écuries en cas d'insertion de mousse, même s'il estime que cela ne serait pas nécessaire sur toutes les épreuves. "Peut-être que [la mousse serait nécessaire] en Sardaigne et au Mexique."

"Mais là-bas, parfois, les crevaisons viennent plus d'erreurs des pilotes, en coupant un virage notamment, [donc] je ne pense pas que ça empêcherait ça. Si le pilote fait une erreur et crève, c'est de sa faute. Mais en Turquie, les pilotes ne peuvent rien faire."

Il est à noter que l'appel d'offres de la FIA pour la fourniture de pneus sur la période 2021-2024 courait jusqu'à vendredi dernier. Yves Matton, le responsable du rallye à la FIA, a déclaré que "plusieurs" candidatures avaient été déposées, sans donner plus de détails. Le vainqueur sera annoncé en décembre.

Avec David Evans 

Article suivant
Le retard du calendrier WRC prouve un grand intérêt, selon Todt

Article précédent

Le retard du calendrier WRC prouve un grand intérêt, selon Todt

Article suivant

La base de données de la FIA désormais accessible aux fans !

La base de données de la FIA désormais accessible aux fans !
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WRC
Événement Rallye de Turquie
Équipes Toyota Motorsport GmbH
Auteur Fabien Gaillard