Toyota ne veut pas arrêter le développement de la Yaris 2021

Jari-Matti Latvala estime qu'il est encore trop tôt pour basculer toutes les ressources de Toyota sur la Yaris hybride qui sera lancée l'an prochain, malgré l'avantage du constructeur au championnat.

Toyota ne veut pas arrêter le développement de la Yaris 2021

La saison 2021 est la dernière de la génération actuelle de WRC, introduite il y a quatre ans, avant le lancement de la motorisation hybride dans le cadre du règlement Rally1 l'an prochain. Comme pour tout changement technique majeur, les constructeurs impliqués en WRC sont contraints de trouver le bon équilibre entre le maintien du développement du modèle actuel et la bascule sur le projet 2022.

Toyota domine les deux championnats et ses pilotes occupent les deux premières positions après avoir remporté cinq des six rallyes déjà disputés, Sébastien Ogier ayant un avantage de 34 points sur Elfyn Evans et surtout de 56 unités sur Thierry Neuville, premier pilote Hyundai du classement. Malgré cette confortable avance, Jari-Mati Latvala estime qu'il est trop tôt pour consacrer toutes les ressources au développement de la nouvelle Toyota GR Yaris hybride.

"J'ai été dans cette situation par le passé, quand une nouvelle voiture arrivait, nous avions interrompu le développement de la voiture en cours et tout à coup, l'autre constructeur était devenu beaucoup plus performant", a déclaré l'ancien pilote, désormais team manager de Toyota, à Motorsport.com. "On a vraiment commencé à souffrir. Pour moi, on ne peut pas totalement arrêter le travail de développement de la voiture actuelle."

Lire aussi :

"Il faut continuer jusqu'à la fin de l'année, mais c'est sûr qu'il n'y aura plus de nouveauté majeure, comme l'évolution moteur qui est arrivée pour le Portugal. C'est sûr qu'il n'y aura plus le moindre changement sur le moteur. Sur la transmission, nous avons homologué toutes les pièces, nous ne pouvons pas en homologuer plus. Et ensuite, les autres choses que nous testons sur la suspension et le poids de la voiture sont de petits détails que nous pouvons essayer d'améliorer avant la fin de l'année."

La situation est assez similaire chez Hyundai même si la i20 n'évoluera plus beaucoup : "On n'a jamais interrompu le développement de la voiture, selon ce qu'on considère être du développement", a indiqué Andrea Adamo, le patron de l'équipe, à Motorsport.com. "C'est sûr qu'en terme d'homologation c'est terminé. Le 1er juillet, nous avons homologué des choses que l'on aura en Estonie et ce sera la préparation normale pour les rallyes. Nous avons deux équipes distinctes, une consacrée à la voiture actuelle et l'autre totalement concentrée sur l'an prochain, et il n'y a pas de lien entre les deux."

Une Toyota Yaris visuellement "agressive"

Les différents constructeurs ont commencé à dévoiler des images de leurs modèles 2022, qu'il s'agisse du prototype de la Hyundai ou de la future Ford Puma Rally1. La Toyota a également été aperçue et elle se caractérise par les imposantes ouïes sur le côté, destinées au refroidissement des batteries du système hybride.

"Je dois dire qu'elle est visuellement très impressionnante et je pense que les ouvertures qui ressortent sur le côté de la voiture créent une apparence vraiment agressive, mais le but est de refroidir les batteries du système hybride", a précisé Latvala. "On considère qu'il s'agit d'une nouvelle voiture."

"Toutes les batteries ont été installées sur la voiture et nous avons pu recueillir des informations et rouler avec les batteries. Nous espérons avoir l'intégralité de la voiture 2022 prête pour des essais, peut-être à la fin du mois de juillet."

Lire aussi :

partages
commentaires

Related video

Les premières dates du calendrier 2022 révélées
Article précédent

Les premières dates du calendrier 2022 révélées

Article suivant

Dernier pointage avant le Rallye d'Estonie 2021

Dernier pointage avant le Rallye d'Estonie 2021
Charger les commentaires