WRC
22 août
-
25 août
Événement terminé
12 sept.
-
15 sept.
Événement terminé
03 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Prochain événement dans
5 jours
14 nov.
-
17 nov.
Prochain événement dans
26 jours

Deuxième victoire en Finlande pour Tänak et Järveoja

partages
commentaires
Deuxième victoire en Finlande pour Tänak et Järveoja
Par :
4 août 2019 à 12:24

L'équipage estonien de Toyota a remporté pour la deuxième année consécutive ce rallye presque à domicile pour lui, et sa quatrième victoire de la saison – la troisième sur les quatre dernières manches disputées.

Il n'y a pas eu, cette fois, d'incident de dernière minute pour les priver de la victoire comme cela avait été le cas lors de la manche précédente en Sardaigne. Ott Tänak et Martin Järveoja ont non seulement terminé la Power Stage concluant le rallye, mais ils l'ont aussi remportée – engrangeant ainsi cinq points de bonus et consolidant encore un peu plus leur position de tête au championnat.

Leader vendredi matin avant de retomber à la quatrième place en fin de première étape en ayant dû s'élancer le premier sur la route et ainsi la balayer pour ses adversaires, Tänak a retrouvé son bien dès la première spéciale du lendemain. Et si l'écart n'a jamais été gigantesque avec ses poursuivants, il a malgré tout pu contrôler la course en étant le plus rapide dans six spéciales, dont la première (ES20) et la dernière (ES23) de ce dimanche.

Lire aussi :

"Ça fait du bien ! Cela a été un gros week-end", a réagi Tänak juste après l'arrivée. "Je pense que la pause estivale est arrivée au bon moment car j'étais vraiment dévasté après la Sardaigne. Cette défaite avait été déchirante. Ici, on obtient le résultat parfait, on a eu un week-end génial et on doit continuer de la même façon. Il reste cinq rallyes à courir – c'est encore beaucoup de travail."

Deuxième à domicile de ce rallye qu'il avait remporté en 2017 avec Toyota – premier de trois succès consécutifs pour la marque japonaise –, son meilleur résultat depuis qu'il a rejoint Citroën en début d'année, Esapekka Lappi a pour sa part assuré dans la Power Stage, laissant les autres points de bonus à Thierry Neuville, Andreas Mikkelsen, Sébastien Ogier et Jari-Matti Latvala.

Ogier quatrième et Neuville sixième

Latvala complète justement le top 3, son premier podium depuis le Rallye d'Australie 2018. Après avoir occupé la tête une bonne partie du samedi, il aurait logiquement dû rapporter un doublé à Toyota sans une erreur samedi matin qui lui a valu une crevaison. Probablement sous la pression de son patron, Tommi Mäkinen, il a ensuite préféré viser les points pour le championnat constructeurs et n'a pas cherché à aller déloger Lappi de la deuxième place.

Mikkelsen a réalisé une autre solide prestation après son podium italien, se maintenant devant un Ogier plus en forme que la veille (il avait été malade dans la nuit de vendredi à samedi). Son nouvel équipier Craig Breen, qui restait au contact du duo avec lequel il était à la lutte samedi, a quant à lui encaissé volontairement 20 secondes de pénalité pour permettre à Neuville de récupérer la sixième place et deux précieux points de plus au championnat. Le Belge a manqué de rythme dans la première spéciale du vendredi et n'a jamais pu refaire son retard.

Pas de victoire pour Loubet

Teemu Suninen et Gus Greensmith ont fermé la marche des WRC tout le week-end avec leurs Ford M-Sport, jusqu'à ce que ce dernier – qui remplaçait Elfyn Evans, blessé – ne sorte de la route dans la seconde spéciale de ce dimanche matin (ES21). Une autre victime de la dernière étape a été Kris Meeke, qui était reparti en Rally2 après son abandon de la veille mais est sorti une nouvelle fois de la route dans l'ES22. Le Nord-Irlandais n'a donc pas pu viser les points de la Power Stage.

Kalle Rovanperä a signé sa quatrième victoire consécutive en WRC2 Pro, loin devant Éric Camilli qui découvrait et développait la nouvelle Ford Fiesta R5 de M-Sport – équipe à laquelle il apporte de précieux points du championnat constructeurs dans cette catégorie. Le coéquipier de Rovanperä au sein de l'équipe officielle Skoda pour ce rallye, Eerik Pietarinen, était sorti de la route et avait heurté un arbre dès la première spéciale du vendredi matin (ES2).

En revanche, Pierre-Louis Loubet a été privé d'un troisième succès de suite en WRC2, ayant perdu sept minutes sur une sortie de route dans la dernière ES du samedi alors qu'il menait largement. Il s'est classé quatrième avec sa Fabia privée derrière celle de Nikolay Gryazin, vainqueur, la Hyundai de Jari Huttunen et la Volkswagen de Johan Kristoffersson. La catégorie Junior WRC a été remportée par Tom Kristensson devant le leader du championnat, Jan Solans, dont le principal rival Dennis Radström est sorti de la route alors qu'il était troisième.

Classement final 

 

Pilote

Copilote

Voiture Cat.

Écarts &

intervalles

1

Estonia Ott Tänak

Estonia Martin Järveoja

 Toyota

RC1

2h30'40"3

2

Finland Esapekka Lappi

Finland Janne Ferm

 Citroën

RC1

25"6

25"6

3

Finland Jari-Matti Latvala

Finland Miikka Anttila

 Toyota

RC1

33"2

7"6

4

Norway Andreas Mikkelsen

Norway Anders Jæger

  Hyundai

RC1

53"4

20"2

5

France Sébastien Ogier

France Julien Ingrassia

 Citroën

RC1

56"1

2"7

6

Belgium Thierry Neuville

Belgium Nicolas Gilsoul

 Hyundai

RC1

1'32"4

36"3

7

Ireland Craig Breen

Ireland Paul Nagle

 Hyundai

RC1

1'38"2

5"8

8

Finland Teemu Suninen

Finland Jarmo Lehtinen

 Ford M-Sport

RC1

2'33"8

55"6

9

Finland Kalle Rovanperä

FinlandJonne Halttunen

 Škoda

RC2

7'54"1

5'20"3

10

Russian Federation Nikolay Gryazin

Russian Federation Yaroslav Fedorov

               

                      Škoda

RC2

10'28"7

2'34"6

Le classement complet sera disponible ici.

Article suivant
LIVE WRC - Suivez le Rallye de Finlande en direct

Article précédent

LIVE WRC - Suivez le Rallye de Finlande en direct

Article suivant

Championnat - Tänak s'envole, Toyota remonte

Championnat - Tänak s'envole, Toyota remonte
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WRC
Événement Rallye de Finlande
Catégorie Jour 4
Auteur Jean-Philippe Vennin