WRC
06 août
-
09 août
Prochain événement dans
63 jours
C
Rallye de Nouvelle-Zélande
03 sept.
-
06 sept.
Prochain événement dans
91 jours
C
Rallye de Turquie
24 sept.
-
27 sept.
Prochain événement dans
112 jours
C
Rallye d'Allemagne
15 oct.
-
18 oct.
Prochain événement dans
133 jours
C
Rallye de Grande-Bretagne
29 oct.
-
01 nov.
Prochain événement dans
147 jours
19 nov.
-
22 nov.
Prochain événement dans
168 jours

Un Monte Carlo "incroyable" pour Ismaël Vuistiner et Florine Kummer

partages
commentaires
Un Monte Carlo "incroyable" pour Ismaël Vuistiner et Florine Kummer
Par :
, Motorsport.com Switzerland
29 janv. 2020 à 17:21

Le vainqueur du Clio R3T ALPS Trophy 2019 et sa complice Florine Kummer ont terminé deuxièmes du classement de la catégorie RC3, et 31e du classement général sur le Rallye Monte Carlo.

Victorieux du Clio R3T ALPS Trophy l'an passé à l'issue d'un final haletant au Rallye International du Valais, Ismaël Vuistiner et sa complice Florine Kummer, titrés pour la seconde fois dans la catégorie, avaient remporté du même coup, pour la deuxième fois, leur billet pour le Rallye Monte Carlo au volant d'une Clio R3 soutenue par Renault Suisse.

Deux ans après leur première expérience sur l'épreuve, les deux Valaisans ont appréhendé le "Monte Carlo" avec application, et ce dès le début de semaine.

"On a fait de bonnes reconnaissances, dans des conditions très enneigées mais on nous avait annoncé un redoux le week-end du rallye et on ne savait pas à quoi s’attendre", a expliqué Ismael Vuistiner à Motorsport.com Suisse. "On s’attendait surtout à ce que le choix des pneumatiques n’allait pas être facile, et qu’il allait être déterminant".

Lire aussi:

"Effectivement, les conditions ont totalement changé quand le rallye a démarré", continue le Champion en titre du Clio R3T ALPS Trophy. "On s’est plutôt retrouvés avec un mélange de sec et de neige fondu, et c’était surtout très boueux. Avec des parties de spéciales sèches, d’autres très sales. On est parti avec des pneus pour la neige mais la difficulté était de ne pas les détruire de trop dans ces conditions."

Le vendredi, le duo Vuistiner-Kummer partait à l’assaut des deux boucles de trois spéciales que réservait cette seconde journée de compétition, et évitait les pièges d’un terrain toujours aussi compliqué à appréhender. "Ce n’était vraiment pas évident, beaucoup se sont fait piéger. Les conditions étant toujours très différentes d’une spéciale à l’autre, il fallait sans cesse s’adapter, en tant que pilote, mais aussi au niveau de la voiture, sur laquelle il a fallu ajuster les réglages en permanence."

Ismael Vuistiner, Florine Kummer, Renault Clio R3

Ismael Vuistiner, Florine Kummer, Renault Clio R3

Le samedi, « seulement" quatre spéciales – deux boucles – étaient au programme, mais il ne s’agissait pas moins d’une journée difficile. "Cela commençait à devenir dur physiquement », poursuit Vuistiner. « Mais il fallait rester concentrés, aller au bout. Et le plus dur a été ensuite les quatre heures de routier en fin de journée pour rejoindre Monaco. Autant de temps dans une voiture de rallye, sans s’arrêter, ça casse !"

On a beaucoup appris, et ce sera bénéfique pour la suite.

Ismaël Vuistiner.

Reste que, avant la dernière journée de compétition, Ismaël Vuistiner et Florine Kummer pointaient en tête de la catégorie R3. Une dernière journée durant laquelle les concurrents se préparaient à attaquer l’un des monuments du rallye, le fameux Col du Turini, inclus dans les spéciales 13 et 15 (La Bollène-Vésubie-Peïra Cava). Un passage déterminant pour le classement de la catégorie RC3.

"J’ai voulu être trop prudent", concède Ismaël Vuistiner. "Du coup, on s’est retrouvés dans un faux rythme et nos poursuivants au classement [les Français Jérémy Caradec et Cédric Amoros] nous ont complètement dominés dans cette spéciale [plus de 40 secondes plus rapides sur les 18,41 km de la spéciale]. On a perdu la tête du RC3, et le problème est que le second passage dans le Turini a été annulé, du coup c’était perdu pour la victoire."

 

Deuxièmes du RC3 sur le podium de Monaco, Ismaël Vuistiner et Florine Kummer peuvent toutefois se montrer légitimement satisfaits de leur performance d'ensemble, après avoir fait jeu égal avec les meilleurs protagonistes de la Clio R3T France.

"C'était incroyable !", conclut le pilote de Vercorin. "Nous avons bien roulé, les notes de Florine étaient top, dommage d'avoir été sur la réserve dans le Turini mais c'est comme ça, cela reste une belle expérience, on ressort de là forcément grandis."

"Et ce Monte Carlo était nettement plus difficile que celui de 2018", conclut Ismaël Vuistiner. "Il fallait constamment s'adapter, trouver le bon équilibre. On a beaucoup appris, et ce sera bénéfique pour la suite."

 

Related video

Article suivant
Loeb explique son absence sur le Rallye de Suède

Article précédent

Loeb explique son absence sur le Rallye de Suède

Article suivant

Loeb au Monte-Carlo : "La course la plus frustrante de ma vie"

Loeb au Monte-Carlo : "La course la plus frustrante de ma vie"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WRC
Événement Rallye Monte-Carlo
Pilotes Florine Kummer , Ismaël Vuistiner
Auteur Emmanuel Rolland