Victoire de Sébastien Ogier, avec (encore) la Power Stage en prime!

Sébastien Ogier, avec Julien Ingrassia à ses côtés, n’a laissé à personne le soin de remporter la Power Stage du Rallye de Sardaigne (l’ES23 de Cala Flumini et ses 11,77 km) en battant de 3”8 – pas moins ! – son équipier Jari-Matti Latvala qui devance lui-même Andreas Mikkelsen, sur la troisième Polo, de trois petits dixièmes. Un triplé Volkswagen, donc.

Je suis très heureux, je ne m'attendais pas à gagner ici. Paddon a fait un boulot fantastique, il mérite ce podium!

Sébastien Ogier

Le double Champion du monde remporte ainsi sa quatrième victoire de la saison, la troisième assortie des points de bonus attribués au vainqueur de la Power Stage. C’est aussi la cinquième (avec celle de Latvala au Portugal) pour Volkswagen dans un week-end qui pourrait être faste pour le Groupe VAG. En effet, à l’heure où Ogier franchissait la ligne d’arrivée de la dernière spéciale, deux Porsche, trois Audi et encore une Porsche occupaient les cinq premières places des 24 Heures du Mans à un peu plus de deux heures de l’arrivée...

“Je suis très heureux, je ne m'attendais pas à gagner ici,” s'est réjoui le Français sitôt descendu de sa voiture, évoquant une nouvelle fois sa position sur la route le premier jour. Et d'ajouter, en guise d'hommage à son dauphin: “Paddon a fait un boulot fantastique, il mérite ce podium!”

Double podium pour Hyundai

La sensation du rallye, Hayden Paddon donc qui occupa la tête pendant près de deux journées complètes, et son équipier Thierry Neuville ne sont pas allés titiller le chrono, assurant un double podium pour Hyundai avec les 2e et 3e places.

Derrière Elfyn Evans, beau 4e au classement final après avoir abandonné le premier jour et être reparti en Rally2 samedi, un Mads Ostberg est parvenu à conserver sa 5e place avec sa DS3 blessée depuis la première spéciale de la matinée. Latvala l’a certes devancé de 50”3 dans la dernières spéciale, mais l’écart était supérieur à la minute avant le départ de ce dernier chrono.

En WRC2, Yurii Protasov (Ford) s’impose finalement pour 5”6 devant Paolo Andreucci (Peugeot), leader durant une bonne partie du rallye.

Le jeune Français de l’équipe Oreca et pilote de développement de Toyota, Éric Camilli (Ford Fiesta R5), termine 16e du général et 8e de la catégorie juste devant Esapekka Lappi (Skoda Fabia R5), longtemps aux premières loges et un temps leader avant d’être retardé. 

WRC 2015 - Rallye de Sardaigne - Classement final

Pos.  Nº Pilote Voiture Cat.  Temps/écart 
Sébastien Ogier Volkswagen Polo R WRC WRC1 4h25.54.3 
20  Hayden Paddon Hyundai i20 WRC WRC1 +3.05.4
Thierry Neuville Hyundai i20 WRC WRC1 +4.22.5
Elfyn Evans Ford Fiesta RS WRC WRC1 +5.34.8
Mads Østberg Citroën DS3 WRC WRC1 +7.50.1
Jari-Matti Latvala Volkswagen Polo R WRC WRC1 +8.06.7
38  Yurii Protasov Ford Fiesta RRC WRC2 +14.57.7
48  Paolo Andreucci Peugeot 208 T16 WRC2 +15.03.3
45  Jan Kopecky Skoda Fabia R5 WRC2 +17.41.7
10  12  Khaled Al-Qassimi Citroën DS3 WRC WRC1 +19.12.0
11  39  Abdulaziz Al-Kuwari Ford Fiesta RRC WRC2 +21.32.4
12  42  Nasser Al-Attiyah Ford Fiesta RRC WRC2 +21.40.3
13  44  Armin Kremer Skoda Fabia R5 WRC2 +22.05.4
14  Ott Tänak Ford Fiesta RS WRC WRC1 +22.12.4
15  41  Nicolás Fuchs Ford Fiesta R5 WRC2 +28.16.5
A propos de cet article
Séries WRC
Événement Rallye de Sardaigne
Pilotes Sébastien Ogier
Type d'article Résumé de course
Tags ogier, sardaigne, volkswagen