Wales Rally GB : la FIA rejette une Power Stage au format radical

partages
commentaires
Wales Rally GB : la FIA rejette une Power Stage au format radical
Par : David Evans
17 avr. 2018 à 09:31

La présentation du Wales Rally GB, prévue mardi, a été annulée suite au refus de la FIA de valider le parcours de cette année.

Mads Ostberg et Jonas Andersson, Citroën DS3 WRC, Citroën World Rally Team
Mads Ostberg et Jonas Andersson, Citroën DS3 WRC, Citroën World Rally Team
Éric Camilli, Benjamin Veillas, M-Sport Ford Fiesta WRC
Stéphane Lefebvre, Gilles de Turckheim, Citroën DS3 WRC, Abu Dhabi Total World Rally Team
Sébastien Ogier, Volkswagen Polo WRC, Volkswagen Motorsport
Thierry Neuville, Nicolas Gilsoul, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport
Esapekka Lappi, Janne Ferm, Toyota Yaris WRC, Toyota Racing
Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, Ford Fiesta WRC, M-Sport
Esapekka Lappi, Janne Ferm, Toyota Yaris WRC, Toyota Racing
Thierry Neuville, Nicolas Gilsoul, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport
Dani Sordo, Marc Marti, Hyundai i20 WRC, Hyundai Motorsport

Les organisateurs de la manche britannique du Championnat du monde des Rallyes vont désormais devoir repenser la dernière journée de leur épreuve, au programme en octobre, l'instance dirigeante ayant refusé une Power Stage utilisant la spéciale 100% asphalte de Great Orme qui avait été étendue jusque dans le centre de Llandudno. Le parcours initial faisait du rallye basé à Deeside la première épreuve britannique d'envergure mondiale à passer en pleine ville.

Les raisons qui ont poussé la FIA à refuser la spéciale de Great Orme - Llandudno sont confuses pour l'équipe d'organisation du Rallye de Grande-Bretagne, étant donné que la base de cette spéciale (sans le passage en centre-ville) avait été intégrée sans problème à l'itinéraire de l'édition 2015.

Les autorités locales prévoyaient que 30 à 40'000 personnes se rendent à Llandudno pour assister à la spéciale et à la cérémonie du podium.

Motorsport.com comprend que les inquiétudes de la FIA portent sur la sécurité, mais aussi sur le fait que la spéciale de Great Orme - Llandudno ne serait pas légitime pour les cinq points bonus mis en jeu dans la Power Stage. Le point 13.3.2 du règlement sportif du WRC stipule en effet que la Power Stage doit "être représentative du rallye".

Il semble qu'Yves Matton ne soit pas d'accord avec cette affirmation. Lorsque Motorsport.com l'a interrogé sur l'itinéraire du rallye britannique, le directeur des rallyes de la FIA a déclaré : "Nous sommes en discussion avec les organisateurs du Rally GB quant à leur parcours, il est trop tôt pour en dire plus pour le moment."

Pour Ben Taylor, directeur exécutif du Wales Rally GB, le travail est en cours : "Nous avons envoyé notre parcours à la FIA et aux équipes pour avoir leur retour et leur approbation, comme c'est la norme. Cette année le parcours comporte des propositions radicales dont nous croyons qu'elles vont générer un événement fantastique, mais afin de les mener à bien, nous avons besoin d'un certain soutien de la part de la FIA. Nous travaillons actuellement avec la fédération et WRC Promoter pour nous assurer que tout le monde aura ce qu'il veut de la part de notre rallye."

Une source proche de l'événement a réagi : "Vraiment ? C'est trop dangereux ? Nous venons d'aller en Corse et les gens disent que Great Orme est dangereuse…"

Une valeur ajoutée à ne pas perdre

Parmi les pilotes, les avis sont partagés quant à l'introduction de cette spéciale, certains souhaitant que le rallye reste en forêt tandis que d'autres voient la valeur ajoutée d'une spéciale accueillie par 30'000 personnes à Llandudno.

Un responsable d'équipe a indiqué à Motorsport.com : "Je ne comprends pas quel est le problème… Nous avons la chance de faire quelque chose d'exceptionnel, qui va véritablement mener le rallye vers les gens et les pilotes se plaignent. Les pilotes sont professionnels, ils devraient faire leur job : piloter là où leurs copilotes leur disent d'aller et laisser les organisateurs gérer les rallyes."

"Si cela ne se faisait pas, ce serait une décision stupide de la FIA et une énorme opportunité manquée pour le promoteur. Parfois, je ne comprends pas ce sport, on se demande pourquoi on resterait cachés derrière les arbres."

Prochain article WRC
Le WRC cherche à se tourner vers l'hybride et l'électrique

Previous article

Le WRC cherche à se tourner vers l'hybride et l'électrique

Next article

Ken Block confirme son retour en WRC

Ken Block confirme son retour en WRC

À propos de cet article

Séries WRC
Événement Rallye de Grande-Bretagne
Auteur David Evans
Type d'article Actualités