WRC - Les pilotes M-Sport prudents avant la Suède

Après un Rallye Monte Carlo mitigé, les jeunes loups de l'équipe M-Sport entendent bien sortir du bois à l'occasion du Rallye de Suède ce weekend

Après un Rallye Monte Carlo mitigé, les jeunes loups de l'équipe M-Sport entendent bien sortir du bois à l'occasion du Rallye de Suède ce weekend. Une épreuve atypique, en cela qu'elle constitue l'unique manche disputée totalement sur la neige.

L'une des plus appréciées aussi, comme le confirme Ott Tänak, cinquième de l'épreuve l'an passé : "C'est clairement l'un de mes rallyes préférés. Les spéciales sont rapides, ce qui rend le parcours très fluide et le pilotage agréable".

Contrairement à ce qu'on pourrait penser, le mélange de neige compacte et de glace, associé à la monte de pneus cloutés (une obligation en Suède), tendent à améliorer sensiblement la traction des voitures. Cependant, les pilotes sont amenés à ajuster leur pilotage, que ce soit en modifiant leurs points de freinage, ou bien en prenant appui sur les congères sur le bord de la route.

"Les congères peuvent être d'une grande aide ici", reconnait Tänak. "On peut s'appuyer dessus - mais pas trop, car cela risque d'endommager l'auto". Les pilotes peuvent aussi emprunter les "rails" formés par les passages des autres concurrents : "L'astuce est de suivre les ornières dans la neige", poursuit le pilote estonien, "Mais il faut aussi prendre garde de ne pas faire du hors-piste, au risque de se retrouver sur de la neige fraîche et de perdre toute adhérence".

Elfyn Evans quant à lui s'essaye à une comparaison avec le pilotage sur graviers : "Ici, il vous faut absolument changer votre pilotage du tout au tout. Les sensations sont assez similaires à celles qu'on peut percevoir sur le gravier ou la terre. Mais il existe cependant toute une série de techniques spécifiques au pilotage sur neige".

Pour le Gallois, l'un des principaux écueils est le manque de visibilité lié à l'omniprésence de neige sur le tracé, et qui affaiblirait les capacités cognitives des pilotes : "Il y a de la neige partout. Cela atténue fortement le relief et n'aide pas à bien distinguer la route. Pire, il peut même arriver de ne plus appréhender la ligne d'horizon, ce qui peut largement nous désorienter". Evans en sait quelque chose, lui qui a abandonné l'an passé suite à un accident sur la toute dernière spéciale.

Les objectifs de M-Sport se montrent par ailleurs modestes pour ce Rallye de Suède. Le manque d'expérience d'Evans et de Tänak, qui ne cumulent à eux deux que trois participations sur l'épreuve scandinave (pour deux abandons), rend en effet difficile d'envisager un podium. Les deux pilotes chercheront au contraire à engranger des kilomètres sur une surface qui leur est peu familière.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries WRC
Pilotes Ott Tänak , Elfyn Evans
Type d'article Actualités