Loubet et Rovanperä (entre autres) intéressent Hyundai

Les deux jeunes pilotes, actuellement plus ou moins liés à M-Sport, font partie des huit "finalistes" retenus par Hyundai dans le cadre de son programme de développement d'un pilote pour l'avenir.

Loubet et Rovanperä (entre autres) intéressent Hyundai
Pierre-Louis Loubet, Vincent Landais, Ford Fiesta R5
Pierre-Louis Loubet, Vincent Landais, Ford Fiesta R5
Pierre-Louis Loubet, Vincent Landais, Ford Fiesta R5
Kalle Rovanperä
Gus Greensmith, Craig Parry, Ford Fiesta R5
Jari Huttunen, Antti Linnaketo, Skoda Fabia R5
Jari Huttunen, Antti Linnaketo, Skoda Fabia R5
Emil Bergkvist, Joakim Sjöberg, Citroën DS3 R5
Pepe Lopez, Peugeot

Celui retenu par Hyundai Motorsport au terme de ce processus disputera une saison complète en WRC2 l'année prochaine, au volant d'une i20 R5. Au départ, ce sont 16 pilotes qui ont semble-t-il été sélectionnés par le bras armé du constructeur coréen en compétition, parmi lesquels huit passent désormais au deuxième stade de la sélection.

Pierre-Louis Loubet dispute actuellement une saison partielle en WRC2 justement, alternant les engagements sous la bannière de M-Sport ou en son nom propre au volant d'une Ford Fiesta R5 développée par la structure britannique. C'est sur une voiture identique, et de la même équipe, que le prometteur Kalle Rovanperä, âgé de 17 ans seulement, est censé faire ses débuts en Championnat du monde au Rallye de Grande-Bretagne, en octobre prochain.

Parmi les pilotes encore en lice figurent d'autres liés à M-Sport ou l'ayant été, à savoir l'espoir britannique Gus Greensmith, également en WRC2 mais aussi en championnat britannique cette année, et le plus expérimenté estonien Karl Kruuda qui poursuit actuellement sa carrière en Chine mais a remporté deux manches du WRC2 en 2014 sur une Fiesta aux couleurs du manufacturier DMACK.

Les quatre autres postulants sont Jari Huttunen (Finlande, pilote officiel Opel dans le Championnat d'Europe ERC Junior Under 27 réservé aux pilotes âgés de moins de 27 ans, et vainqueur du RC2 le mois dernier sur sa manche nationale du WRC), Emil Bergqvist (Suède, proche de Citroën et qui pilote une DS3 R5 en WRC2), Pepe López (Espagne, membre de la Peugeot Rally Academy en ERC Junior Under 28), et René Mandel (Allemagne, qui court dans son championnat national).

De la théorie à la pratique

Tout comme les huit candidats recalés, tous ont été évalués dans plusieurs domaines parmi lesquels leur maîtrise de l'anglais, leur compréhension technique, leur capacité à communiquer avec les mécaniciens et ingénieurs, ainsi qu'en relations publiques. Ils vont désormais passer aux épreuves pratiques, avec des tests sur la terre et l'asphalte, et l'heureux élu sera choisi par un panel de membres du management de Hyundai Motorsport, dont le directeur de l'équipe, Michel Nandan.

"Nous développons nos activités en rallye depuis quelques années avec nos programmes à succès en WRC et compétition client", a expliqué ce denier. "Le programme de développement Hyundai Motorsport Driver est un exemple supplémentaire de notre implication en rallye. Nous sommes excités de débuter notre recherche d'une future star du WRC. Nous allons soumettre les candidats restant en lice aux ultimes évaluations pour identifier le meilleur sur le marché. L'équipage vainqueur sera annoncé plus tard dans l'année, avec un programme complet prévu pour 2018."

Avec David Evans

partages
commentaires
Pourquoi la Pologne perd sa place au calendrier du WRC
Article précédent

Pourquoi la Pologne perd sa place au calendrier du WRC

Article suivant

Tänak se voit revenu dans la course au titre

Tänak se voit revenu dans la course au titre
Charger les commentaires