Meeke et Citroën s'imposent en Espagne !

Le Nord-Irlandais et son copilote Paul Nagle ont remporté en Espagne la cinquième victoire de leur carrière en WRC, la première sur un rallye en partie disputé sur l'asphalte et la seconde en 2017 sur la C3 après celle obtenue au Mexique.

Meilleur temps, en étant resté sur un rythme d'enfer, dans les cinq premières des six spéciales de la troisième et dernière étape, ce dimanche, et ne laissant donc que la Power Stage à Dani Sordo, Kris Meeke a mis fin à une longue période de disette . Son parcours cette saison est décidément très particulier, avec une série de désillusions mais deux victoires représentant l'essentiel des points qu'il a inscrits au championnat.

"Cela a été un week-end exceptionnel", s'est réjoui Meeke à l'arrivée de la dernière spéciale. "Peu importe le nombre de fois où l'on a été K.O., le plus important est le nombre de fois où l'on peut s'en remettre. Et j'ai dû le faire à quelques reprises dans ma carrière, je peux vous le dire.  On a toujours su que cette voiture était fabuleuse sur asphalte. Ce résultat le montre. Il nous donne à tous, dans l'équipe, un énorme boost pour la confiance."

Sébastien Ogier a conservé jusqu'au bout la deuxième place devant son équipier Ott Tänak, pour cinq secondes. Et il a ajouté aux 18 points ainsi engrangés les trois du troisième meilleur temps dans la Power Stage pour en compter désormais 38 d'avance sur Thierry Neuville au championnat – et prendre très clairement une option sur un cinquième titre consécutif qui serait aussi le premier avec M-Sport.

"C'est génial. On a fait du boulot génial ce week-end – même si ça n'a jamais été facile", a admis Ogier. "Après un fabuleux vendredi [deuxième après cette première journée sur la terre alors qu'il ouvrait la route, ndlr], on a un peu plus souffert samedi matin sur l'asphalte puis on a trouvé un bon rythme. On a pris quelques bons points et du bonus dans la Power Stage. Que du bon."

Son rival de chez Hyundai a connu un rallye difficile. S'il se sortait bien de ses ennuis de pression hydraulique avec la cinquième place du général, dimanche matin, grâce notamment aux déboires de ses équipiers Dani Sordo et Andreas Mikkelsen, il a abandonné après avoir heurté, comme eux la veille, une pierre au passage d'une corde dans l'ES16 et cassé la direction de l'i20 Coupe WRC.

Lefebvre sixième

Juho Hänninen réalise décidément une bonne seconde partie de saison, auteur d'un troisième top 4 consécutif après ceux de Finlande et d'Allemagne. Et cela, pas uniquement grâce à l'hécatombe parmi ses rivaux mais aussi à la performance, puisqu'il a réalisé deux temps scratch samedi. Considérant ce rallye comme un des meilleurs de sa carrière, il est suivi de Mads Østberg, dans le coup vendredi sur la terre puis moins sur l'asphalte mais qui obtient son premier top 5 de l'année.

Sixième, Stéphane Lefebvre signe son second meilleur résultat cette saison après celui de sa dernière participation avant ce week-end, en Pologne, au mois de juin. Il a pourtant connu une fin de rallye difficile avec des soucis de différentiel et d'hydraulique – l'obligeant à utiliser le levier de vitesses manuel – et tombant en panne de radio dans l'avant-dernière spéciale.

Les deux autres Toyota de Jari-Matti Latvala et Esapekka Lappi ayant abandonné vendredi et ce matin respectivement, Elfyn Evans, qui est resté tout le rallye en queue du peloton des pilotes de World Rally Cars régulièrement engagés, décroche la septième place devant les trois leaders du WRC2 : Teemu Suninen (Ford), Jan Kopecky et Ole Christian Veiby, les deux Skoda ayant échangé leurs positions dans l'antépénultième spéciale. Tous droits étaient devancés au début de la dernière étape, dimanche matin, par Éric Camilli, avant la casse d'un différentiel sur l'autre Fiesta M-Sport du Niçois.

Enfin, les espoirs français Nicolas Ciamin, Raphaël Astier (tout s'est joué dans la dernière spéciale entre ces deux-là) et Terry Folb ont réalisé un triplé en WRC3, les deux premiers terminant aussi aux deux premières places du WRC Junior devant Nil Solans qui a coiffé la couronne à domicile.

WRC - Espagne 2017 - Classement final

 

Pilote

Copilote

VoitureCat.

Écart & 

intervalle

1

 Kris Meeke

 Paul Nagle

Citroën

RC1 

3h01:21.1

 Sébastien Ogier

 Julien Ingrassia

Ford M-Sport 

RC1 

28.0

28.0

3

 Ott Tänak

 Martin Järveoja

Ford M-Sport

RC1

33.0

5.0

4

 Juho Hänninen

 Kaj Lindström

Toyota 

RC1 

54.1

21.1

5

 Mads Østberg

 Torstein Eriksen

Ford 

RC1 

2:26.2

1:32.1

6

 Stéphane Lefebvre

 Gabin Moreau

Citroën

RC1

2:43.0

16.8

7

 Elfyn Evans

 Daniel Barritt

Ford

RC1

4:37.4

1:54.4

8

 Teemu Suninen

 Mikko Markkula

Ford
RC2

8:22.7

3:45.3

9

 Jan Kopecký

 Pavel Dresler

Škoda

RC2 

8:54.5

31.8 

10 

 Ole C. Veiby

 Stig Skjærmoen

Škoda

RC2

9:04.8

10.3

Le classement complet sera à retrouver ici.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries WRC
Événement Rallye de Catalogne
Sous-évènement Troisième étape
Pilotes Kris Meeke , Sébastien Ogier
Équipes Citroën Total Abu Dhabi WRT
Type d'article Résumé de course
Tags arrivée, es17 à 19