WRC - Mexique : L'ordre des départs risque de perturber la hiérarchie

Attendue au tournant après deux succès en championnat décrochés par sa prédécesseur, la nouvelle version de la Polo R WRC donne entière satisfaction en ce début de saison 2015

Attendue au tournant après deux succès en championnat décrochés par sa prédécesseur, la nouvelle version de la Polo R WRC donne entière satisfaction en ce début de saison 2015. L'équipe Volkswagen a en effet débuté cette nouvelle année sur les chapeaux de roues, avec un carton plein lors des deux premiers rallyes.

La nouvelle génération a déjà fait ses preuves sur deux surfaces : d'abord l'asphalte avec un trio final lors du Monte Carl' en lever de rideau du championnat, ensuite la neige en Suède. Au Mexique, la Polo devra une nouvelle fois prendre ses marques sur un nouveau revêtement : la terre.

Un défi qui n'impressionne guère le patron du team, Jost Capito : "Il s'agit du premier rallye terre du calendrier. Le début de saison est un peu atypique, en cela qu'on passe en revue tous les types de surfaces en seulement trois épreuves", explique le grand manitou de l'équipe allemande, qui ne tarde pas à renouveler la confiance qu'il voue à ses troupes : "Nos mécanos doivent constamment s'adapter, mais ce sont de grands professionnels, donc je ne me fais aucun souci. Notre objectif sera une nouvelle fois la gagne ici."

L'optimisme est de mise chez Volkswagen, alors que l'équipe reste invaincue depuis le Rallye d'Allemagne 2014. L'an dernier, la marque allemande avait même signé un doublé en territoire mexicain. Volkswagen conserve aussi quelques souvenirs mémorables de l'édition 2013, au cours de laquelle Sébastien Ogier avait été bloqué quelques instants derrière une barrière, avant de décrocher la première victoire de l'équipe sur surface terre.

Seule incertitude, le comportement du nouveau moteur face aux particularités du tracé centre-américain, et notamment les hautes altitudes. A titre de comparaison, le passage du col de Turini constitue le point culminant de la saison européenne, avec un pic à 1608 mètres, alors que l'étiage du tracé mexicain, son point le plus bas, est situé quant à lui à 1800 mètres !

Si la raréfaction de l'oxygène met en souffrance les blocs propulseurs, le responsable du développement moteur chez Volkswagen, le Dr. Donatus Wichelhaus, mentionne un autre effet néfaste : "Il y a certes cette perte de puissance, car la teneur de l'air en oxygène se réduit avec l'altitude", explique l'ingénieur, "Mais on constate aussi une moindre résistance à l'air, ce qui pousse le moteur à être en surrégime plus souvent qu'à son tour." Un autre facteur qui peut donc menacer la fiabilité des voitures.

Les pilotes Volkswagen, surtout Ogier, seront en outre désavantagés par leurs positions dans l'ordre des départs. Le Rallye du Mexique constitue sans doute la pire épreuve pour ouvrir la route, en raison des effets combinés de la terre, de la poussière et des graviers.

Sébastien Ogier se montrait d'ailleurs particulièrement pessimiste à l'issue du Rallye de Suède : "Il faut être réaliste, Jari-Matti aura l'avantage au Mexique en raison de sa position de départ. Il faudrait un miracle pour que je fasse un triplé."

Jari-Matti Latvala partira en effet plus bas dans la hiérarchie, après son abandon en Suède. Le pilote finlandais souhaite se racheter après un début de saison en demi-teinte : "Pour moi, le Rallye du Mexique va sonner comme une opération-rachat", explique le Suomi, "J'espère tirer profit de ma position de départ lors des deux premières journées. Je veux être sacré champion du monde à la fin de l'année, mais la particularité des champions de rallyes, c'est d'être très régulier. En ce sens, je ne peux pas me permettre d'accuser un second score vierge de suite."

L'équipe Volkswagen est installée confortablement en tête du championnat constructeur, avec 68 points. Latvala cherchera absolument à refaire son retard sur Ogier - qui équivaut déjà à plus d'une victoire -, tout en taillant des croupières à Andreas Mikkelsen, qui se pose en trouble-fêtes pour le duo établi au sein de la marque allemande.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries WRC
Pilotes Jari-Matti Latvala , Andreas Mikkelsen , Sébastien Ogier
Type d'article Actualités