Neuville et Gilsoul s'imposent au sprint en Italie !

partages
commentaires
Neuville et Gilsoul s'imposent au sprint en Italie !
Par :
10 juin 2018 à 11:43

Les leaders du championnat se sont finalement imposés pour sept dixièmes de seconde à l'issue de la Power Stage du Rallye de Sardaigne, au terme d'un fantastique duel avec Sébastien Ogier et Julien Ingrassia.

Thierry Neuville, Nicolas Gilsoul, Hyundai Motorsport Hyundai i20 Coupe WRC
Thierry Neuville, Hyundai Motorsport
Thierry Neuville, Nicolas Gilsoul, Hyundai Motorsport Hyundai i20 Coupe WRC
Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, M-Sport Ford WRT Ford Fiesta WRC
Sébastien Ogier, M-Sport Ford WRT
Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, M-Sport Ford WRT Ford Fiesta WRC
Esapekka Lappi, Janne Ferm, Toyota Gazoo Racing WRT Toyota Yaris WRC
Esapekka Lappi, Toyota Gazoo Racing
Hayden Paddon, Sebastian Marshall, Hyundai Motorsport Hyundai i20 Coupe WRC
Mads Ostberg, Torstein Eriksen, Citroën World Rally Team Citroën C3 WRC
Mads Ostberg, Citroën World Rally Team
Craig Breen, Scott Martin, Citroën World Rally Team Citroën C3 WRC
Jari-Matti Latvala, Miikka Anttila, Toyota Gazoo Racing WRT Toyota Yaris WRC
Ott Tänak, Martin Järveoja, Toyota Gazoo Racing WRT Toyota Yaris WRC
Elfyn Evans, Daniel Barritt, M-Sport Ford WRT Ford Fiesta WRC
Andreas Mikkelsen, Anders Jæger, Hyundai Motorsport Hyundai i20 Coupe WRC

C'est la deuxième fois en un peu plus d'un an que Thierry Neuville et Nicolas Gilsoul s'imposent avec un écart de 0"7 sur leurs dauphins, après le Rallye d'Argentine 2017 lors duquel ces derniers avaient eu pour noms Elfyn Evans et Daniel Barritt.

Neuville a remporté les trois premières des quatre spéciales de ce dimanche et comptait 0"8 de retard sur Sébastien Ogier au départ de la Power Stage. Le Français l'a légèrement devancé dans celle-ci en début de parcours, avant de s'incliner pour 1"5 en signant le deuxième chrono derrière lui.

"On a tout donné et c'était une lutte géniale", a réagi le vainqueur après l'arrivée de son rival. "La différence est si ténue entre nous. Merci à l'équipe [Hyundai] !"

Son dauphin du jour et au classement provisoire du championnat a quant à lui expliqué : "J'ai tout tenté, il m'a juste manqué un peu de vitesse. La dernière spéciale était super cassante et j'ai fait deux erreurs en sortant de la trajectoire. C'est là que j'ai perdu aujourd'hui mais beaucoup d'endroits nous ont coûté quelques dixièmes ce week-end."

"C'est comme ça. Ce sont quand même de bons points pour le championnat. On a perdu une bataille mais clairement pas la guerre. Il reste six rallyes, ça n'est pas l'heure de paniquer et il y a des rallyes sur lesquels Thierry sera désavantagé. On peut encore revenir."

À noter qu'Ogier avait quitté précipitamment le point stop de l'avant-dernière spéciale, pressé d'aller "travailler sur le set-up" de sa Ford, en oubliant sa fiche de pointage, laquelle lui a été remise plus tard par Ott Tänak, qui le suivait dans la spéciale. Reste à savoir si cela est bien conforme au règlement.

Lappi complète le podium

Esapekka Lappi complète le podium sur sa Toyota devant une seconde Hyundai, celle de Hayden Paddon, et les Citroën aux mains de Mads Østberg et Craig Breen. Jari-Matti Latvala vient ensuite, lui qui a perdu sa place sur le podium en raison d'un problème d'alternateur après la dernière spéciale de samedi. Il était reparti en Rally2.

Repartis quant à eux samedi en Rally2, Ott Tänak et Teemu Suninen, troisième et quatrième au moment de leur abandon le premier jour, terminent respectivement septième et dixième.

Andreas Mikkelsen, leader en début de rallye mais qui avait renoncé avant eux (encaissant plus de pénalités), se classe quant à lui hors des points. Idem pour Elfyn Evans, qui, ayant heurté un talus dès l'ES2, vendredi matin, a perdu près d'un quart d'heure et passé les deux jours suivants à ouvrir la route.

Jan Kopecký termine neuvième et remporte le WRC2 devant son équipier au sein de l'équipe officielle Škoda, Ole Christian Veiby, qui a pris le dessus dans l'avant-dernière spéciale sur Nicolas Ciamin et la Hyundai i20 R5 de Sarrazin Motorsport.

Stéphane Lefebvre, qui avait abandonné samedi matin alors qu'il menait la catégorie sur sa Citroën C3 R5, était reparti ce dimanche en Rally 2 et a signé le meilleur temps de la dernière spéciale. Le pilote FFSA Jean-Baptiste Franceschi a quant à lui dominé le WRC3 mais a abandonné après l'avant-dernière sur ennui mécanique.

WRC - Sardaigne 2018 - Classement final

 

Pilote

Copilote

VoitureCat.

Écart &

intervalle

 Thierry Neuville

 Nicolas Gilsoul

Hyundai
RC1

3h29'18"7

 

 Sébastien Ogier

 Julien Ingrassia

Ford M-Sport

RC1 

0"7

0"7

 Esapekka Lappi

 Janne Ferm

Toyota 

RC1 

1'56"6

1'55"6

 Hayden Paddon

 Seb Marshall

Hyundai 

RC1 

2'55"2

58"9

 Mads Østberg

 Torstein Eriksen

Citroën 

RC1 

3'10"9

15"7

 Craig Breen

 Scott Martin

Citroën
RC1 

4'31"7

1'20"8

 Jari-Matti Latvala

 Miikka Anttila

Toyota 

RC1 

11'22"1

6'50"4 

 Ott Tänak

 Martin Järveoja

Toyota 

RC1 

12'38"2

1'16"1 

 Jan Kopecký

 Pavel Dressler

 

Škoda

RC2 

13'14"6

36"4

10 

 Teemu Suninen

 Mikko Markkula

 

Ford

RC1 

14'36"2

2'02"3

Le classement complet sera disponible ici.

Article suivant
ES17 & 18 - Ogier conserve 1"3 d'avance sur Neuville !

Article précédent

ES17 & 18 - Ogier conserve 1"3 d'avance sur Neuville !

Article suivant

Championnats - Neuville augmente son avance

Championnats - Neuville augmente son avance
Charger les commentaires
Soyez le premier à recevoir toute l'actu