Ogier avait posé un ultimatum à Ford avant de signer chez Citroën

partages
commentaires
Ogier avait posé un ultimatum à Ford avant de signer chez Citroën
Par : David Evans
4 oct. 2018 à 15:52

Sébastien Ogier avait posé un ultimatum à Ford pour que la marque soutienne davantage M-Sport mais celui-ci n'a pas été suivi d'effet, encourageant sa décision de rejoindre Citroën en 2019.

Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, M-Sport Ford WRT Ford Fiesta WRC
Sébastien Ogier, M-Sport Ford WRT
Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, M-Sport Ford WRT Ford Fiesta WRC
Malcolm Wilson, Team principal M-Sport
Sébastien Ogier, Julien Ingrassia, M-Sport Ford WRT Ford Fiesta WRC
Craig Breen, Scott Martin, Citroën World Rally Team Citroën C3 WRC
Pierre Budar, Team principal Citroen Racing

Ogier et M-Sport ont remporté les deux titres mondiaux l'année dernière en tant que privés, et ont ensuite semblé devoir bénéficier d'un soutien plus important de Ford cette saison. Mais le fait que la marque à l'ovale n'ait "pas gardé le rythme dont nous avions besoin" a causé une certaine frustration chez le Français, qui a donc décidé de s'en aller.

"À la fin de l'année dernière, Ford semblait motivé pour nous aider davantage et nous permettre d'élever notre niveau cette saison, mais malheureusement, j'ai été un peu déçu de ce côté-là", a déclaré Ogier il y a quelques jours au quotidien l'Équipe.

"J'ai donné un ultimatum à Ford : soit nous avions un soutien officiel, soit il y avait une bonne chance que je sois intéressé pour partir ailleurs."

Lire aussi :

Ogier a depuis assuré que choisir de quitter l'équipe de Malcolm Wilson ne s'est pas fait de gaieté de cœur.

"Cela a été une décision difficile", a-t-il déclaré à Motorsport.com. "Ce n'est jamais facile de prendre une décision comme celle-là. J'ai eu deux très bonnes années avec M-Sport et Ford, et nous avons accompli de grandes choses ensemble."

"Ce n'est pas un secret que je me sens bien dans cette équipe, travailler avec Malcolm et ses gars était agréable pour moi. Ce n'est pas facile de les quitter. D'un autre côté, sans un soutien plus important de Ford, ça devenait de plus en plus difficile de continuer."

Lire aussi :

Ogier aborde les trois derniers rendez-vous de la saison à la troisième place seulement du championnat, entre Thierry Neuville et Ott Tänak qui font partie des engagements pleinement officiels de Hyundai et Toyota en WRC. Il craint que la défense de son titre ne s'arrête définitivement s'il ne parvient pas à battre ses deux équipiers ce week-end en Grande-Bretagne.

L'équipe Citroën que rejoindra Ogier après le Rallye d'Australie n'a plus gagné de titre depuis les derniers obtenus avec Sébastien Loeb en 2012. L'équipe française s'est classée dernière parmi les constructeurs l'année dernière, et semble devoir connaître le même sort en 2018. 

Cependant, Ogier a clairement fait savoir cette semaine qu'il avait été convaincu par le directeur des Rouges, Pierre Budar, que Citroën était prêt à augmenter son implication pour remettre son programme WRC sur de bons rails.

Prochain article WRC
Un problème d'essuie-glace à l'origine du crash de Tänak

Article précédent

Un problème d'essuie-glace à l'origine du crash de Tänak

Article suivant

Les horaires de toutes les spéciales du Rallye de Grande-Bretagne

Les horaires de toutes les spéciales du Rallye de Grande-Bretagne
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WRC
Événement Rallye de Grande-Bretagne
Pilotes Sébastien Ogier
Équipes Citroën Racing , M-Sport
Auteur David Evans
Type d'article Actualités