WRC - Ostberg : "Le Monte Carlo, le rallye le plus compliqué"

Alors qu’il se prépare à entamer sa deuxième saison sous les couleurs de Citroën Racing, Mads Ostberg s’attend à un véritable défi cette semaine sous les routes du Monte Carlo, à l’occasion de l’ouverture du championnat WRC

Alors qu’il se prépare à entamer sa deuxième saison sous les couleurs de Citroën Racing, Mads Ostberg s’attend à un véritable défi cette semaine sous les routes du Monte Carlo, à l’occasion de l’ouverture du championnat WRC.

Après trois saisons en WRC chez Ford M-Sport (et une victoire au Portugal en 2012), le jeune Norvégien, copiloté par Jonas Anderson, avait intégré le giron Citroën l’an passé, aux côtés de Kris Meeke. S’il n’a pu goûter aux joies de la victoire, Ostberg a tout de même signé quatre podiums pour sa première saison chez les « rouges », avec pour meilleur résultat une deuxième place en Italie.

Après plusieurs mois d’incertitude, Mads Ostberg fut soulagé d’apprendre que Citroën lui renouvelait sa confiance pour 2015, toujours aux côtés de Kris Meeke. Sur le Monte Carlo, Ostberg, 27 ans, aura la chance de disposer d’un équipier prestigieux, en l’occurrence Sébastien Loeb, qui viendra prêter main forte à Citroën. Un renfort non négligeable pour Mads Ostberg, 4e du Monte Carlo l’an passé, et qui s’attend encore à une course pleine de pièges.

"J’ai terminé la saison 2014 avec un bon feeling", explique Mads Ostberg. "Poursuivre avec le Citroën Total Abu Dhabi World Rally Team est très positif. J’ai beaucoup appris l’an passé avec une nouvelle voiture et une nouvelle équipe. Même s’il est toujours difficile de se fixer des objectifs en début d’année, je veux continuer à progresser".

"Je vais prendre les courses les unes après les autres et j’espère que cette stratégie portera ses fruits", poursuit le Norvégien. "Le Monte-Carlo est potentiellement le rallye le plus compliqué de l’année. Si la météo s’en mêle, on peut avoir de l’asphalte sec, de l’asphalte mouillé, des plaques de verglas, de la glace et de la neige… Parfois avec les mêmes pneus ! C’est un vrai défi. Pour réussir son Monte-Carlo, il faut les bons pneus, les bonnes notes, les bons ouvreurs et la bonne équipe !"

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries WRC
Pilotes Sébastien Loeb , Kris Meeke , Mads Østberg
Type d'article Actualités